Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
USA

Eté 2024 : Aperçu et perspectives de l’économie des vacances des ménages américains

Sommaire

Partager sur

Avec l’arrivée de l’été, une nouvelle série de comportements de consommation dynamise l’économie des vacances pour les mois à venir.

Même si les dépenses discrétionnaires des ménages américains consacrées aux voyages ne sont pas particulièrement élevées, une enquête estivale menée par la Bank of America en 2024 révèle que plus de 70 % des répondants prévoient de partir en vacances cet été. Notamment, la Génération Z et les milléniaux envisagent de dépenser davantage et de prolonger leurs séjours par rapport aux années précédentes. Ce comportement reflète un intérêt accru pour les expériences de voyage, un changement notable dans les priorités de dépenses post-pandémie, selon Deloitte.

Ces tendances offrent des opportunités pour les entreprises souhaitant tirer parti des nouvelles habitudes de voyage cette année. Voici les idées clés que les entrepreneurs devraient considérer pour cette saison.

Les tendances générationnelles

Cet été, le nombre de jeunes adultes prévoyant de voyager est en hausse. Selon Bank of America, la génération Z se distingue par ses plans de voyages internationaux, la fréquence accrue de ses vacances, ainsi que la durée et le coût de ses séjours, surpassant ainsi les autres générations. Les milléniaux suivent de près avec des priorités similaires.

En ce qui concerne les achats, une étude de Tripadvisor auprès de 4 000 voyageurs mondiaux révèle que la génération Z et les milléniaux sont prêts à dépenser davantage pour des produits non liés au voyage, et ce, dans presque toutes les catégories.

Par exemple, ces groupes sont 166 % plus enclins à envisager l’achat de consoles de jeu portables et 144 % plus susceptibles d’acheter des boissons énergisantes pendant leurs déplacements. Ils adoptent également plus fréquemment les services financiers numériques, étant 92 % plus enclins à utiliser des applications de paiement peer-to-peer comme Venmo.

Lire aussi  Faites le tour du monde en 80 jours avec cette compagnie ferroviaire de luxe !

D’autre part, pour 82 % des baby-boomers et 76 % de la génération X, trouver un hôtel constitue un facteur déterminant dans leurs projets de vacances, contrairement aux milléniaux et à la génération Z, qui accordent moins d’importance à cet aspect, comme le note également Tripadvisor.

Les habitudes de dépenses en voyage

Les tendances montrent que la génération X et les baby-boomers sont plus susceptibles de dépasser leur budget pour découvrir de nouveaux restaurants, tandis que la génération Z et les milléniaux préfèrent allouer plus de fonds aux concerts et festivals de musique.

L’augmentation des dépenses non liées au voyage

L’étude de Tripadvisor indique que les dépenses des consommateurs en dehors des voyages augmentent durant la planification et l’expérience des vacances. Une large majorité des répondants (84 %) envisagent d’acheter des produits et des marques non liés au voyage. Les dépenses en soins personnels et en appareils électroniques sont particulièrement élevées durant la préparation des voyages, ce qui suggère aux entreprises de cibler les consommateurs durant ces phases de planification et de préparation.

Le budget

L’été 2024 continue de marquer une hausse des dépenses liées aux expériences de voyage depuis la pandémie. Une étude de Deloitte sur 4 022 Américains révèle un changement durable des priorités de dépenses en matière de voyages depuis 2020. Le rapport recommande aux entreprises d’optimiser la flexibilité de leurs offres pour tirer parti des tendances financières de 2024, qu’elles soient optimistes ou modérées.

Les voyageurs interrogés ont affirmé que les voyages ont pris une importance accrue depuis la pandémie. Cependant, lorsque les budgets sont serrés, les aspects les plus souvent réduits concernent les évaluations des hôtels, les compagnies aériennes et les surclassements de sièges. À l’inverse, les éléments où les voyageurs n’hésitent pas à dépenser plus incluent l’emplacement de l’hébergement, la distance de la destination, l’itinéraire de vol et les expériences à destination. Indépendamment de leur niveau de revenu, les consommateurs sont toujours à la recherche de bonnes affaires.

Lire aussi  Avez-vous déjà exploré ces destinations de slow travel en Asie ?

Parmi ceux qui ne voyageront pas cet été, 34 % citent des prix trop élevés comme raison principale, une hausse par rapport aux 26 % de 2023. Il existe toutefois une disparité dans les dépenses : les ménages à hauts revenus représentent une proportion plus importante des voyageurs cette année comparé à 2023.

Partager sur

Fiches Destinations associées

Poursuivre votre lecture ...