Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

 Guide de voyage Cap-Vert 

Infos santé, transport, meilleure saison, coût de la vie : un guide complet pour préparer votre voyage au Cap-Vert 

 Le Cap-Vert

Les raisons de se rendre au Cap-Vert sont nombreuses et variées : découvrir le relief, la faune et la flore, mais aussi apprendre à connaître les gens et leur culture.

Pas de devise officielle

Découvrir le Cap-Vert

Idéalement situé au carrefour de l'Europe, de l'Afrique et de l'Amérique du Sud, le Cap-Vert est un métissage des influences pot racial et culturel des trois continents qui l'entoure.

Le « Petit Pays » comme on l'appel, est indépendant depuis 1975 mais conserve quand même l'empreinte très forte des traditions portugaises. Le Cap-Vert est à la fois rythmé et coloré, calme et reposant, nostalgique et envoûtant, gai et attachant. Étape incontournable pour les navigateurs, voyager d'île en île, est une réelle évasion, un dépaysement total.

Vous pourrez passer de plages désertes en volcans et de cités coloniales en vallées luxuriantes et les inconditionnels du funboard, les passionnés de trekking ou bien encore les amoureux des fonds marins ou de la pêche seront comblés. Mais il ne faudra pas chercher les clichés habituels des longues plages de sables blancs et des couchers de soleil sur la mer. Même si les gros complexes commencent à envahir les plages, on trouve encore au Cap-Vert des morceaux de bout du monde, une nature à la beauté sauvage, rude parfois, et surtout la gentillesse des insulaires. Prenez tout votre temps pour découvrir ce pays qui vous surprendra par ses richesses naturelles et culturelles.

Et n'oubliez pas bien sûr, durant vos moments de détente, de vous laissez bercer par la voix chaude et envoûtante de la femme du port de Mindelo, devenue la « diva aux pieds nus », Cesaria, qui révélé au monde les beautés de son archipel atlantique.

Le Cap-Vert  : à voir à faire, les incontournables 

A voir : Iles de São Vicente et Mindelo, São Tiago, Sal, Santo Antão, Santiago et Praia, plages (Sal, Boa Vista...), volcan São Felipe sur Fogo.

A faire : Activités balnéaires et farniente, plongée, pêche, trekking, randonnée, escalade, cyclotourisme, fête, carnaval.

Evénements : Jour des Héros de la nation (20 janvier), carnaval à Mindelo (février), festival de Jazz du Cap-Vert à Praia et Mindelo (avril-juin), fête de l'Indépendance (5 juillet), festival de musique de Baia das Gatas (août), fête nationale (12 septembre).

La période idéale pour découvrir le Cap Vert se situe d'octobre à mai.

Nous vous conseillons de commencer votre séjour par les îles de Sal et de Boavista, avec la découverte de Santa Maria, agréable village de pêcheurs et la visite des Salines de Pedra Lume. À Boavista, visitez Sal Rei, petite cité coloniale déchue, baladez vous le long des plus belles plages de l'archipel avec la possibilité de faire de la plongée.

Vous pourrez passer une partie de votre séjour à découvrir et à vous détendre sur les plages de São Nicolau ou Sal (baignade), de São Vicente avec la visite de la capitale culturelle, Mindelo, de Santo Antão, où les amateurs de randonnées seront comblés avec la possibilité de faire trois jours de marche dans la vallée de Paul. Enfin, vous pourrez aussi avoir un aperçu du Cap-Vert désertique et du Cap-Vert luxuriant

Pour ce qui est de la culture, visitez les îles de Sal, Boavista où selon la saison vous pourrez assister à la ponte des tortues et sur l'île de Santiago, la Cidade Velha, la première ville coloniale portugaise en Afrique à l'embouchure d'un canyon tropical.

Pour un séjour plus long, prenez le temps de découvrir en plus des îles de Sal, São Nicolau et São Vicente, celle de Santo Antão avec les marches Ponta do Sol-Cruzinha et la vallée de Paul.

Faites ensuite un tour vers les îles du baspour découvrir en plus de Boavista et Santiago, Fogo pour y découvrir la magnifique cité coloniale de São Felipe et faire l'ascension du volcan

On peut aussi envisager de se rendre à Maio, l'île de sable la moins développée. Elle est accessible depuis Santiago uniquement. Vous pourrez y découvrir l'église de Vila do Maio et la plage de Ponta Preta.

Pour un séjour de plus d'un mois, vous pourrez tenter d'atteindre Brava, l'île la plus éloignée et accessible en bateau depuis Fogo. Et vous prendre pur Robinson Crusoé en visitant l'île déserte de Santa Luzia.

Petit conseil : les plages du Cap-Vert se situent au milieu de l'Atlantique, là où les courants sont forts. On ne peut pas toujours se baigner. Nous vous conseillons dons de faire très attention aux courants et de ne pas insister si vous sentez que cous risquez d'avoir des difficultés pour revenir sur la terre ferme. Chaque année, plusieurs baigneurs se noient.

Si vous ne deviez faire que ça au Cap-Vert...

apercevoir des tortues à Boa Vista
explorer la forteresse de Forte Real de Sao Felipe, située au sommet d'une falaise
se baigner dans le lac salé de Pedra de Lume

Comment se déplacer au Cap-Vert

Pour ce qu'y est de se déplacer au Cap Vert, vous vous en doutez, il faut surtout prendre le bateau pour aller d'île en île. Mais attention, les liaisons maritimes entre les îles sont assez difficiles. Ainsi les bateaux ne passent qu'une à deux fois par semaine et servent tout autant au transport de marchandises qu'à celui des passagers. Il existe des liaisons quotidiennes, qui durent entre une heure et deux heures, entre Mindelo et Santo Antão. Les bateaux les plus anciens utilisés par les Capverdiens sont le Barlavento et le Sotavento. Aujourd hui le Lobo do Mar, nouveau ferry très confortable venu du Portugal, assure désormais la liaison Praia-São Vicente en onze heures de temps pour 4 000 ECV.

Si les liaisons entre les îles ne sont pas simples, il en va de même pour ce qui est de circuler dans les terres. Les villages reculés ne sont souvent desservis par aucun transport en commun. Les aluguers qui relient les villages entre eux pour une somme modique, sont des minibus collectifs. Pour accéder à certaines plages ou villages retirés, il faut bien souvent affréter un aluguer avec chauffeur. Vous pourrez aussi louer une voiture (le plus souvent des 4x4) car cela commence à se développer.

À la sortie des aéroports, les taxis pratiquent des prix assez élevés, mais l'on peut rejoindre la route principale et attendre un aluguer (à Sal et à Boavista). Praia et Mindelo bénéficient d'un service d'autobus.

Justement pour ce qui est de l'avion vous pourrez comme en bateau relier les îles en elles, mais cela vous en coûtera le double. Mais si l'on achète un vol international, il existe un système de Pass de trois, quatre ou cinq vols valables 21 jours. Bien que l'on puisse l'acheter en arrivant, les tarifs sont plus intéressants depuis la France. Par contre, vous serez obligé de réserver pour des dates fixes. Au contraire des vols achetés au coup par coup, où les billets sont facilement modifiables. On trouve des bureaux de TACV, la compagnie aérienne du Cap Vert, dans les villes principales de chaque île. TAP Portugal et Air Sénégal proposent également des vols au départ de Paris.

Pour arriver au Cap-Vert,il existe des aéroports internationaux à Sal, à Praia et à São Vicente. La TACV, s'est beaucoup améliorée au niveau de la ponctualité, mais les vols sont souvent complets en période de vacances (Noël et été) et de festivals.

Conduire au Cap-Vert

Au Cap-Vert, on roule à droite.

Reconnaissance du Permis de Conduire International (PCI) : Oui

- Pour conduire une voiture au Cap-Vert, il est nécessaire d'avoir un permis de conduire international. Il est recommandé de l'obtenir dans son pays d'origine avant de se rendre au Cap-Vert.

- Il est également obligatoire d'avoir une assurance automobile valide pour pouvoir conduire au Cap-Vert. Il est conseillé de souscrire une assurance couvrant les dommages matériels et corporels.

- En ce qui concerne les documents administratifs, il est recommandé d'avoir sur soi son passeport, son permis de conduire international, ainsi que les documents d'assurance de la voiture.

- Il est important de respecter les règles de conduite en vigueur au Cap-Vert, telles que les limitations de vitesse, le port de la ceinture de sécurité, et de se conformer aux indications des panneaux de signalisation.

- Il est également conseillé de se renseigner sur les règles de conduite propres au Cap-Vert, notamment en ce qui concerne les priorités de passage et les règles de stationnement.

- En cas d'accident, il est important de contacter les autorités locales et de suivre les procédures légales en vigueur.

Il est recommandé de se renseigner auprès des autorités compétentes ou de consulter les sites officiels pour obtenir les informations les plus à jour sur les modalités administratives à remplir pour conduire une voiture au Cap-Vert.

Focus sur la santé au Cap-Vert

Aucun vaccin n'est obligatoire, sauf celui contre la fièvre jaune pour les voyageurs transitant par Dakar. Cependant n'oubliez pas les rappels de vaccins « universels » (tétanos, poliomyélite, diphtérie). Les vaccins contre les hépatites A et B, ainsi que celui contre la fièvre typhoïde sont conseillés.

Pas de danger lié à des insectes ou autres animaux dangereux à l'exception du scolopendre (mille-pattes venimeux).

Quelques cas de paludisme ont été signalés sur l'île de Santiago, en saison des pluies et un premier mort a été déploré à Praia. Le traitement anti-paludisme ne paraît pas encore nécessaire, car la prolifération des moustiques reste limitée, mais si vous voyagez l'été, prévoir une bonne protection anti-moustiques.

Le sida a fait son apparition et se développe rapidement. Le gouvernement vient de mettre en place une grande campagne d'information et de protection.

Du côté toxicologique, le crack a lui aussi fait une apparition fulgurante et des pancartes anti-drogues placardent les murs des villes.

L'un des problèmes les plus fréquents rencontrés par les touristes au Cap-Vert sont les infections. Peut-être à cause du climat, une égratignure parfaitement anodine (écharde, bouton) peut rapidement dégénérer, car les staphylocoques sont nombreux. Il est donc important de désinfecter la moindre petite plaie.

Il convient d'appliquer les précautions d'usage : boire de l'eau en bouteille, éviter les glaçons, peler les fruits et éviter la viande de porc. Les estomacs fragiles éviteront aussi les coquillages. Et attention au grogue (le rhum local)...

Prévoir également des comprimés pour le mal des transports, car les traversées en bateau (y compris les deux heures reliant São Vicente à Santo Antão) sont remuantes et folkloriques ! Ne pas consommer de produits laitiers avant la traversée.

On trouve des pharmacies dans toutes les villes. Mais les médicaments, importés, sont plus chers qu'en Europe et les ruptures de stocks assez fréquentes. Mieux vaut donc se constituer une petite trousse à pharmacie avant le départ.

Chaque île possède un hôpital ou un poste de santé, les deux plus performants étant ceux de Praia et surtout de Mindelo, dont les médecins ont été formés en Europe et à Cuba.

Climat : la meilleure saison pour visiter le Cap-Vert

De type tropical sec (le Cap-Vert est situé dans la zone sahélienne), il est très fortement influencé par les vents : l'alizé du Nord-Est et l'harmattan venu du Sahara sont responsables de l'aridité extrême et des grandes périodes de sécheresse, tandis que la mousson atlantique apporte des pluies qui restent très irrégulières d'une année à l'autre, concentrées habituellement sur les zones de relief (Santo Antão, Fogo et Santiago).

Ces pluies parfois très violentes peuvent occasionner de gros dégâts, à Praia notamment. Mais, comme en Europe, les données climatiques tendent à se bouleverser puisque même Sal et Boavista, îles les plus soumises à la sécheresse, viennent de connaître des jours entiers de pluies.

On distingue donc deux saisons principales : la saison sèche, de novembre à juin, et la saison des pluies, de juillet à octobre. La température de l'air varie de 20 à 30 °C, quant à celle de la mer, la température moyenne annuelle est de 23 à 26 °C. La nuit, les variations sont assez faibles, sauf en altitude. L'hiver, les vents peuvent être très violents pendant plusieurs jours, ce qui fait le bonheur des surfers et autres véliplanchistes.

D une façon générale, le climat du Cap-Vert est particulièrement agréable pour les voyageurs, mais sécheresse et absence de pluie ne facilitent pas la vie des Capverdiens, ni même le développement touristique de masse.

Formalités administratives,  visas pour le Cap-Vert

Visa obligatoire à obtenir auprès du consulat pour 28 €, avec passeport valable six mois après la date de retour et une photo d'identité. Compter 48 h de délai, une semaine par correspondance.

Infos Cap-Vert

Localisation : Afrique - Afrique de l'Ouest

Fête nationale

Le 5 juillet
 (Anniversaire de l'indépendance en 1975 (anciennement portugais))

Langue

Portugais

Fuseau horaire

GMT +0

Heure d'hiver

Non

Téléphone

Fixe : +238
Portable : +

Devise

L'Escudo Cap-verdien (CVE, $)

Conversion € <-> $

1 € = 11,08 CVE
10 € = 110,85 CVE
100 € = 1108,50 CVE

Budget à prévoir

Vol : 630 € (1)
Coût sur place : 109 € / jour (2)
Séjour : 1118 € / semaine (3)

(1) : prix moyen d'un vol aller-retour au départ de Paris
(2) : budget quotidien pour une personne, comprenant hébergement (sur la base d'une chambre double partagée par deux personnes), repas et transports en catégorie moyenne.
(3) prix moyen par personne d'un séjour d'une semaine tout compris en catégorie moyenne au départ de Paris
Coût de la vie

174 / 231 (*)
(*) basé sur le coût de la vie moyen

Quand partir au Cap-Vert ?

180000 personnes visitent le Cap-Vert chaque année, ce qui place le Cap-Vert en position 183 des pays les plus visités du monde.

Données économiques

Le PIB de le Cap-Vert est de 2 milliard d'euros (n° 198), soit un PIB par habitant de  6 900 euros, ce qui place le pays en position 165 dans le monde. 

Population

Nombre d'habitants au Cap-Vert : 555 987

Répartition par âge

Moins de 15 ans : 29,3 %
De 15 à 65 ans : 66,2 %
Plus de 65 ans : 4,5 %

Religion

Chrétiens : 89,1%
Musulmans : 0,1%
Hindous : <0,1%
Bouddhistes : <0,1%
Religions traditionnelles : 1,5%
Autres religions : 0,2%
Sans religion : 9,1%

Géographie

Capitale : Praia

Superficie : 4 033 km²

Périmètre : 965 km²
Cotes : 965 km
Frontières : 0 km
Point culminant : Pico do Fogo (2829 m)

Électricité

La tension au Cap-Vert est de 230 V (50 Hz).
Les types de prise électrique sont : C / F

prise-murale-type-C.jpg
prise-type-C.jpg
prise-murale-type-F.jpg
prise-type-F.jpg

Littérature du Cap-Vert

Nuit de vent, nouvelles (António Aurélio Gonçalves)

Nos derniers articles pour préparer votre voyage au Cap-Vert

Partager sur