Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

 Guide de voyage Madagascar 

Infos santé, transport, meilleure saison, coût de la vie : un guide complet pour préparer votre voyage à Madagascar 

 Madagascar

Si vous êtes à la recherche d'une destination lointaine et exotique, ne cherchez pas plus loin que Madagascar. De ses plages magnifiques à son riche patrimoine culturel, cette île a de quoi satisfaire tous les types de voyageurs.

Fitiavana,Tanindrazana, Fandrosoana

« Amour, Patrie, Progrès »

Découvrir Madagascar

Madagascar ou l'île Rouge est la plus grande île de l'océan Indien. Terre d'exception, sanctuaire d'une nature unique au monde, Madagascar est une mosaïque de peuples issus de migrations proches et lointaines. Préservée sur le plan culturel, cette île est une véritable osmose subtile entre ses racines africaines et asiatiques, ce qui fait du peuple malgache une population unique et haute en couleurs.

Séparée du continent africain, l'île a développé des espèces de plantes et d'animaux uniques au monde, dont les adorables lémuriens. Ici, vous ne rencontrerez pas de tourisme de masse et le fameux mora-mora (« doucement ») est de rigueur.

Ce véritable sanctuaire de la nature, vous offre un environnement naturel préservé où vous pourrez vous adonner aux trekkings, au milieu des massifs montagneux, mais aussi vous délasser sur les magnifiques plages et faire des plongeons dans les eaux magnifiques de l'île de Nosy Be ou plus exotique, des balades en pirogue. Une destination parfaite pour des vacances complètes !

Madagascar  : à voir à faire, les incontournables 

A voir : Antananarivo, parcs nationaux de l'Isalo, de Ranomafana, de la montagne d'Ambre et de l'Andringitra, plages de l'île de Sainte Marie, Diego Suarez, l'île de Nosy Be, réserve du Tsingy de Bemaraha, massif de l'Ankarana, réserves de Benrenty et de Périnet.

A faire : Balades en pirogue sakalava autour de l'île, activités balnéaires et farniente, plongée, trekking, cyclotourisme, descente de rivières, artisanat, observation des animaux (lémuriens, caméléons, baleines...).

Evénements Alahamady Be (mars, nouvel an malgache), Santa-Bary (avril-mai, fête du riz), Donia à Nosy Be (mai-juin, festival de musique traditionnelle), fête nationale (26 juin), Famadihana (juin-septembre), Madajazzcar (octobre), festival Gasytsara (novembre-décembre).

La période idéale pour se rendre à Madagascar est d'avril à octobre.

Nous vous conseillons de commencer votre séjour par la visite de Tananarive et de ses environs. Visitez donc la ville haute et le palais de la reine, mais aussi le palais du roi (Ambohimanga.)

Dans les environs de Tananarive, découvrez l'Imerina (par Ambatolampy et Antsirabe), avec ses paysages de collines dénudées et de villages traditionnels avec leurs maisons de pisé et la découverte d'Antsirabe, ancienne ville thermale, avec ses milliers de pousse-pousse.

De même, à Betsileo et Ambositra, admirez les paysages de rizières et découvrez l'artisanat du bois ; et visitez Fianarantsoa, potager de Madagascar mais aussi capitale du Betsileo, de la vigne et du thé.

Dans le parc national de Ranomafana, vous pourrez découvrir 12 espèces de lémuriens et des centaines d'orchidées dans une forêt tropicale dense.

De même, visitez le parc national de l'Isalo et faites un arrêt à Ambalavao pour y visiter la fabrique de papier antemoro.

Et à Ranohira, vous pourrez faire un petit trek dans le « Colorado malgache .»

Dans le grand Sud, vous pourrez admirer les paysages de roche à l'infini ainsi que les troupeaux de zébus.

Faites un passage par Tuléar et continuer sur Ifaty pour y découvrir le village balnéaire avec sa magnifique plage. Vous pourrez aussi y faire de la plongée et déguster des langoustes fraîches.

A Fort-Dauphin, faites l'ascension du pic Saint-Louis, une balade en bateau sur la baie de Lokaro, une visite de la réserve de Berenty et des plantations de sisal et terminez enfin par une journée de farniente sur la plage de Libanona ou faites du surf dans la baie des Galions.

A Morondava, vous pourrez vous balader jusqu à « l'allée des baobabs. » Dans le parc national des Tsingy de Bemaraha, site classé par l'UNESCO nous vous conseillons de faire la trajet en 4X4 jusqu à Bekopaka (en option, visite de la forêt de Kirindi en route) puis du trek jusqu aux « grands tsingy » et bivouac sur place. Revenez ensuite (toujours en trek) jusqu à Bekopaka et passez une nuit sur place.

A Diego-Suarez, visitez l'ancienne garnison française et de la deuxième plus grande baie du monde. Sur plage de Ramena vous pourrez vous prélasser et faire une balade en bateau sur la mer d'Émeraude. Dans les environs, le parc national de la montagne d'Ambre, vous rafraîchira avec une balade dans la forêt humide et la découverte de lacs, de cascades et de lémuriens.

Sur l'île de Nosy Be, prélassez-vous sur les magnifiques plages paradisiaques et faites de la plongée pour découvrir les magnifiques fonds sous-marins.

Pour se rendre sur l'île il existe un vol Morondava-Tananarive-Nosy Be. De même, vous pourrez faire une croisière jusqu à l'archipel des Mitsio.

Enfin sur l'île de Sainte-Marie, découvrez l'île et ses plages à pied, à vélo ou à moto. Si vous y êtes à la bonne période (de juillet à mi-septembre environ),vous pourrez sortir en bateau pour voir les baleines. n'oubliez pas de découvrez aussi, l'île aux Nattes pour vous y reposer.

Si vous ne deviez faire que ça à Madagascar...

faire de la randonnée dans des paysages uniques
marcher sur l'avenue des Baobabs

Comment se déplacer à Madagascar

Une première précision, pour circuler à Madagascar les distances sont assez importantes entre les villes, et les route ou les piste ne sont pas toujours en très bon état. Les distances s'évaluent donc en heures, voire en jours pour les très longs trajets en taxi-brousse.

Justement les taxis-brousse, sont le mode de transport le plus typique que vous pourrez emprunter ; mais aussi le moins cher. Ils sillonnent tout le pays et on en trouve jusqu'au fin fond des villages de brousse. Toujours bondé et chargé, le taxi-brousse est cependant un excellent moyen de côtoyer de près la population locale.

Il existe différents types de taxi-brousse. En général on désigne par là, tout véhicule de transport en commun reliant une ville à une autre, aussi courte soit la distance. Les plus courants, notamment pour les longues distances, sont des minibus asiatiques aux places limités. Pour les petits ou moyens trajets, il s'agit plus souvent de 404 bâchées, des 504 breaks, des bus Tata voire des 4x4.

Il important, pour les longs trajets, de réserver sa place en passant la veille au stationnement des taxis-brousse. Quand vous avez le choix, évitez le transport en « bâché », vraiment trop éprouvant à l'arrière. Les meilleures places sont généralement celles qui se trouvent à côté du chauffeur

Vous pourrez aussi louer des véhicules. Vous trouverez dans toutes les grandes villes ou stations touristiques des tour-opérateurs et des agences proposant la location de voitures. La plupart du temps celles-ci vous seront proposées avec un chauffeur. On déconseille de louer une voiture sans chauffeurs du fait du mauvais état des routes et du risque de pannes en pleine nuit. De même, on déconseille la location de motos.

Comme nous l'avons dit, l'état des routes malgaches est assez mauvais. A peine plus de 10% sont goudronnés ! Seuls les grands axes, la RN2 (Tana-Tamatave), la RN7 (Tana-Tuléar) et la RN4 (Tana-Majunga) le sont (presque) entièrement. Les voies secondaires sont plutôt difficiles, voire impraticables en saison des pluies (novembre à mars). Dans tous les cas, la moyenne est de 50 km/h ; sur les pistes, compter du 20 km/h !

Pour se déplacer en ville, vous trouverez des Taxis-ville, taxis-be et des taxis spéciaux.

Les taxis-ville sont très nombreux dans la plupart des villes d'importance. Ce sont pour la grande majorité des 4L. Les prix sont fixes et les chauffeurs de taxi rarement malhonnêtes. Négociez toujours le prix avant de monter et réglez à destination. Les prix augmentent toujours la nuit, mais cela reste toujours dans la limite du raisonnable.

Les taxis-be sont des véhicules type minibus, qui relient un quartier à un autre dans une ville. Il est très difficile de les utiliser si l'on ne connaît pas les lignes. C'est très bon marché.

Enfin, les taxis spéciaux : il s'agit d'un taxi-ville que vous louerez, pour vous seul, à l'heure ou à la journée.

Vous pourrez aussi emprunter le pousse-pousse pour circuler en ville. Plus typique, ils peuvent transporter 1 ou 2 personnes. La capitale malgache du pousse-pousse est Antsirabe, mais on en trouve aussi à Tamatave, à Tuléar et à Majunga.

Pour rester dans le traditionnel et le dépaysement garanti, la charrettes à zébu, les pirogues et les broutes sont des moyens de locomotions que vous pourrez emprunter. Les charrettes à zébu pourront vous dépanner lorsque aucun transport collectif ne fait la jonction entre deux villages de brousse, ce qui est assez courant hors des sentiers battus.

Les pirogues et boutres vous permettront de relier des villages inaccessibles autrement qu'en 4x4, notamment le long de la côte ouest. Les pirogues vous permettront d'effectuer des descentes de rivière, comme celle de la Tsiribihina par exemple.

Pour les petites bourses, renoncez au stop, il ne fonctionne quasiment pas à Madagascar, les véhicules privés étant beaucoup trop rares. Mais vous pourrez essayer de négocier avec les véhicules d'agences ou de tour-opérateurs qui rentre à vide d'une expédition et ceci au prix équivalent à celui du taxi-brousse. Vos conditions de voyage seront d'ailleurs bien plus confortables.

Pour les très longues distances, optez pour le train ou l'avion. La compagnie nationale Air Madagascar possède un assez bon réseau intérieur. Il dessert près d'une quarantaine de localités. Le réseau intérieur est relativement fiable, malgré des annulations et des retards fréquents (y penser pour les correspondances).

En haute saison, il faut faire ses réservations au plus tôt, et ne jamais hésiter à s'inscrire sur une liste d'attente (voire plusieurs), des places pouvant se débloquer jusqu'au dernier moment. De plus, il faut absolument prévoir une nuit ou deux à Tananarive avant de prendre l'avion du retour.

Pour ce qui est du train, deux lignes sont censées relier Tananarive à Antsirabe et Tamatave, mais seule la ligne Fianarantsoa-Manakara prend des voyageurs. Si vous passez dans la région, ne manquez surtout pas ce trajet, absolument superbe, mais renseignez-vous sur l'état de la voie et du matériel avant de partir, auprès de la FCE (Fianarantsoa Côte Est) au : tél. : 75-513-53 ou 54.

Conduire à Madagascar

à Madagascar, on roule à droite.

Reconnaissance du Permis de Conduire International (PCI) : Oui

Le permis international est reconnu, dans la limite de sa validité, mais doit être accompagné du permis français. Et ce, même dans le cadre d'une résidence à Madagascar. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de demander l'échange de permis de conduire.Le permis de conduire français seul permet la conduite dans le cadre d'un court séjour : 3 mois maximum. L'échange du permis français est requis si le titulaire n'a pas de permis international,

Focus sur la santé à Madagascar

Aucun vaccin n'est obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe, mais il est cependant recommandé d'être à jour pour les vaccins suivants :
- DT-Polio (renouvelable tous les 10 ans).
- Hépatite A
- Hépatite B
- Fièvre typhoïde : le vaccin est fortement conseillé (tous les 3 ans)
- Fièvre jaune : obligatoire uniquement si un voyage en Afrique est prévu avant ou après votre séjour (tous les 10 ans)

Madagascar, pays en quête d'un début de développement économique, ne possède pas encore d'infrastructure médicale d'urgence, hormis l'hôpital militaire de Tana, et le récent Espace Médical, sorte de SAMU-SMUR privé. Alors, pensez à prendre une pharmacie de base qui, si elle ne vous est pas utile, peut être donnée à une mission ou à une ONG.

En ce qui concerne le paludisme, l'ensemble du pays est classé en zone 2, c'est-à-dire qu'il connaît un peu de résistance à la chloroquine. Le type de palu le plus fréquent est celui à Plasmodium falciparum, qui n'attaque que la nuit. Il est présent à 90% à Madagascar et sachez que c'est le plus dangereux. Il a une durée d'incubation qui va d'une semaine à 3 mois. En cas de fièvre pendant ou après le voyage, il vous faudra consulter rapidement un spécialiste.

De novembre à avril, le risque de paludisme est plus fréquent sur les Hauts Plateaux. En hiver il y est quasi nul. Le risque est constant toute l'année sur les côtes est et nord. Il est indispensable, pendant toute la durée de votre séjour, et durant 4 semaines après votre retour, de prendre un traitement antipaludique. La résistance des souches évoluant constamment, il est plus prudent de demander conseil à un médecin avant de partir quant au traitement le plus adapté.

Climat : la meilleure saison pour visiter Madagascar

On distingue officiellement deux saisons climatiques : la saison sèche (incluant l'hiver austral), d'avril à octobre, et la saison des pluies, de novembre à mars. La saison idéale pour tout voir partout en même temps est la période entre septembre et octobre.
- Les Hautes Terres (région de Tananarive) : la saison sèche dure d'avril à octobre, avec une période d'hiver austral de juin à août. Les pluies sont fortes mais courtes, de mi-novembre à mars seulement.
- La côte ouest : c'est la côte la plus sèche et la plus ensoleillée de Madagascar.
- La côte est : il y pleut presque toute l'année, surtout de décembre à mars, saison des pluies officielle. Les mois de septembre, octobre et novembre, sont les plus secs.
- La saison cyclonique : officiellement de mi-décembre à mi-avril, mais surtout de janvier à mars. Dans le meilleur des cas, il pleut beaucoup, même si cela ne veut pas dire partout ni tout le temps...

Formalités administratives,  visas pour Madagascar

Le visa est obligatoire. Il y a 2 sortes de visas touristiques.

Visa de 30 jours à l'arrivée (en principe non renouvelable) : délivré à l'aéroport de Tananarive ou dans les aéroports de province, reliés à l'île de la Réunion. Totalement imprévisible, le tarif de ce visa a considérablement augmenté pour passer à 53,55 € en 2008 (selon le taux de change actuel, soumis à variation). Payable en devises et en espèces. Renseignez-vous avant de partir.

Visa de 90 jours maximum, à prendre avant le départ : délivré par l'ambassade ou le consulat de Madagascar en principe en 5 jours ouvrables. Par correspondance, prévoir 15 jours de délai. Coût en 2008 : 53,55 € en espèces pour une entrée. ATTENTION ! SE RENSEIGNER AUPRES DE L'AMBASSADE car la situation évolue sans cesse. D'autre part, il faut comptabiliser son temps de séjour sur place au jour près.

Dans les 2 cas : fournir un passeport valable encore 6 mois après le retour, la photocopie de votre billet d'avion aller-retour confirmé, 2 photos d'identité identiques ainsi que le formulaire rempli et signé que l'on peut se procurer sur le site Internet de l'ambassade (www.ambassade-madagascar.fr).

Pour une demande par courrier, joindre une enveloppe affranchie en recommandé ou un Chronopost pour le retour du passeport avec le visa.

Ambassade de Madagascar : 4, avenue Raphaël, 75016 Paris. Tél. : 01-45-04-62-11. Fax : 01-45-03-58-70. Internet : www.ambassade-madagascar.fr. M. : La Muette.

Infos par téléphone de 9 h à 13 h et de 14 h à 16 h 30. Pour les demandes de visa et dépôt, ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30, et retrait des dossiers de 15 h à 16 h 30.

Infos Madagascar

Localisation : Afrique - Afrique Australe

Fête nationale

Le 26 juin
 (Déclaration d'indépendance de la France en 1960)

Langue

Malgache, Français

Fuseau horaire

GMT +0

Heure d'hiver

Non

Téléphone

Fixe : +261
Portable : +32, 33, 34, 39

Devise

Le Ariary Malgache (MGA, Ar)

Conversion € <-> Ar

1 € = 4532,35 MGA
10 € = 45323,46 MGA
100 € = 453234,60 MGA

Budget à prévoir

Vol : 920 € (1)
Coût sur place : 40 € / jour (2)
Séjour : 1319 € / semaine (3)

(1) : prix moyen d'un vol aller-retour au départ de Paris
(2) : budget quotidien pour une personne, comprenant hébergement (sur la base d'une chambre double partagée par deux personnes), repas et transports en catégorie moyenne.
(3) prix moyen par personne d'un séjour d'une semaine tout compris en catégorie moyenne au départ de Paris
Coût de la vie

148 / 231 (*)
(*) basé sur le coût de la vie moyen

Quand partir à Madagascar ?

360000 personnes visitent Madagascar chaque année, ce qui place Madagascar en position 165 des pays les plus visités du monde.

Données économiques

Le PIB de Madagascar est de 12 milliard d'euros (n° 143), soit un PIB par habitant de  1 600 euros, ce qui place le pays en position 223 dans le monde. 

Indice de développement

0,385 (rang 123)

0,250 (dernier) < 0,385 < 0,878 (premier).

Indice Big Mac​

Le Big Mac coûte  à Madagascar ().

Population

Nombre d'habitants à Madagascar : 27 691 018

Répartition par âge

Moins de 15 ans : 41,4 %
De 15 à 65 ans : 55,7 %
Plus de 65 ans : 2,9 %

Religion

Chrétiens : 85,3%
Musulmans : 3,0%
Hindous : <0,1%
Bouddhistes : <0,1%
Religions traditionnelles : 4,5%
Autres religions : <0,1%
Sans religion : 6,9%

Géographie

Capitale : Antananarivo

Superficie : 587 040 km²

Périmètre : 4828 km²
Cotes : 4828 km
Frontières : 0 km
Point culminant : Maromokotro (2876 m)

Électricité

La tension à Madagascar est de 220 V (50 Hz).
Les types de prise électrique sont : C / E

prise-murale-type-C.jpg
prise-type-C.jpg
prise-murale-type-E.jpg
prise-type-E.jpg

Littérature de Madagascar

Loin sous les Ravenales (Annick de Comarmond)

Nos conseils de guides à acheter pour Madagascar

Nos derniers articles pour préparer votre voyage à Madagascar

Partager sur