Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pourquoi les touristes britanniques abandonnent-ils les vacances aux Canaries après un changement de règle de l’UE ?

Sommaire

Partager sur

Les touristes britanniques semblent délaisser les Canaries pour leurs vacances, suite à un récent changement de règle de l’Union européenne. Cette évolution a suscité des interrogations quant à l’impact sur les habitudes de voyage des visiteurs du Royaume-Uni dans cette destination prisée. Décryptage des raisons de ce revirement inattendu.

Impact du Brexit sur les séjours prolongés des Britanniques

découvrez pourquoi les touristes britanniques délaissent les vacances aux canaries suite à un changement de règle de l'ue. décryptage des raisons et impacts de cette tendance sur le tourisme dans cet archipel.

Le changement significatif dans les règles de voyage pour les Britanniques suite au Brexit est un facteur déterminant dans le choix de leurs destinations de vacances. Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les nationaux britanniques sont soumis à une restriction qui ne leur permet de passer que 90 jours à la fois dans l’espace Schengen, incluant ainsi toutes les régions d’Espagne comme les îles Canaries. Auparavant, ils pouvaient y séjourner pour des durées beaucoup plus longues sans contrainte notable.

La réaction des habitants locaux face à l’essor du tourisme

découvrez pourquoi les touristes britanniques délaissent les vacances aux canaries suite à un changement de règle de l'ue. les raisons de cette désertion et son impact sur l'industrie du tourisme sont détaillés dans cet article.

La pression croissante sur les ressources locales et les infrastructures, exacerbée par l’augmentation des locations de courte durée et les développements hôteliers, a conduit à une flambée des coûts du logement dans les îles Canaries. Cette situation a alimenté le mécontentement des résidents locaux, qui ont manifesté massivement dans des villes telles que Santa Cruz de Tenerife. Avec des slogans comme « Nous ne voulons pas voir notre île mourir » et « Les Canaries ne sont pas à vendre », ils expriment une profonde frustration vis-à-vis d’un modèle touristique qui, selon eux, ne profite pas équitablement à la région.

Les conséquences économiques et environnementales du tourisme intensif

Les îles Canaries, malgré leur population de deux millions d’habitants, accueillent un nombre bien plus important de touristes chaque année. Cette affluence pose des défis significatifs en termes de gestion des ressources naturelles et de préservation de l’environnement local. Les manifestants, à l’instar d’Antonio Bullon, demandent un arrêt immédiat de ce qu’ils perçoivent comme un modèle touristique corrompu et destructeur, qui épuise les ressources et rend l’économie plus précaire. Le président des îles a lui-même reconnu la nécessité de renforcer les contrôles pour gérer cette affluence.

Lire aussi  Découvrez-vous le prochain paradis caché d'Espagne bien mieux que les Canaries ou les Baléares ?

Au final, ces développements récents mettent en lumière des questions cruciales sur la durabilité du tourisme et ses effets sur les communautés locales. Alors que les Canaries restent une destination très prisée, il devient impératif de trouver un équilibre entre les bénéfices économiques du tourisme et la préservation de l’identité et des ressources de l’archipel.

Partager sur

Fiches Destinations associées

No results found.

Poursuivre votre lecture ...