blog de magyo
Enroutes.com -> Blogs -> blog de magyo
Agrandir la carte

Litchfield Park

Le 30/08/13, 9:00

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Litchfield national park ]
Voir les photos : Australie - Litchfield National Park ]

Litchfield National Park
Aujourd’hui vendredi : journée morte parce qu’on a fait la route jusqu’ici. Donc après une matinée en bagnole, on s’est enfin reposés pour profiter du camping en version Franck Dubosc : piscine, minigolf et barbecue. Demain ce sera plus sauvage ! En tout cas le responsable du camping est vraiment adorable et il nourrit les oiseaux tous les soirs : défilé de dizaines de perroquets et loriquets multicolores !

Litchfield park est une succession de cascades et trous d’eau propices à la baignade. Un vrai petit coin de paradis dans cette chaleur tropicale. Nous avons fait trempette à chaque fois que c’était possible (c’est-à-dire sans les crocos). On a débuté par Buley Rockhole puis la Florence fall (hommage à Flo !) avec ses grandes falaises d’où les valeureux sautent à plus de 10 mètres. Ensuite on a vu les Tolmer falls et Wangi falls. Le lendemain on a marché près de Cascade falls (non non ce n’est pas une lapalissade mais c’est bien le nom des chutes). Franchement c’était très beau de trouver ces cascades au milieu de la forêt tropicale. Ca nous a fait vraiment du bien de pouvoir passer des journées au frais après avoir passé des journées entières de rando au soleil à 40°C.
Il y avait aussi les termitières magnétiques, gigantesques, toutes orientées dans la même direction comme une forêt de stèles funéraires. On se serait cru en Bretagne au milieu d’un champ de menhir.
On a trouvé notre parc préféré !!

Voir les photos : Australie - Litchfield National Park ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 2 réponses

Katherine river

Le 28/08/13, 13:51

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Katherine Gorge ]
Voir les photos : Australie - Katherine Gorge ]

Katherine Gorge et Nitmiluk National Park
Enfin de la fraicheur et des baignades autorisées dans ce caniculaire pays ! Ici, il n’y a pas de salties crocodiles mais uniquement des fresh-water crocodiles inoffensifs. Donc les cascades et autres bilabongs sont ouverts à la baignade, ce qui promet de magnifiques randonnées pimentées de pauses aquatiques bienvenues.
On est restés deux jours dans le parc pour faire une ballade à la butterfly gorge et une virée à Edith Falls. On a malheureusement pas fait de canoë parce qu’il faut plusieurs jours pour vraiment remonter la succession de gorges de la Katherine River. La butterfly gorge est superbe et peu fréquentée. On est restés des heures au bord de l’eau fraîche à nourrir des tortues.
On a encore fait des rencontres : un groupe d’étudiants de Seattle, des jumelles de Melbourne, un couple suisse… et surtout on a pu rencontrer de très près plein de wallabies dans le camping ! Ils viennent même se faire nourrir et quémander comme les chiens, en te posant la tête sur la cuisse et en te regardant avec les yeux du chat potté dans Shrek. Magali veut absolument en adopter un… les négociations sont en cours. Notre pote le wallabie est même venu nous réveiller à la tente un matin : trop mignon !

Voir les photos : Australie - Katherine Gorge ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

Kakadu National Park

Le 24/08/13, 13:50

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Kakadu National Park ]
Voir les photos : Australie - Kakadu National Park ]

Kakadu National Park
On va tout de suite casser le mythe : ça se prononce cacadou, donc oui, on avoue : beaucoup de blagues stupides scatofiles nous sont venues à l’esprit !
Ici, c’est une terre très sauvage, recouverte d’une dense forêt humide, qui cache des sites d’art rupestre aborigènes et des rivières truffées de crocodiles. On a pu faire quelques marches sympas, au bord des falaises. Les fresques représentent des scènes mystiques, beaucoup de peintures animales avec techniques de pêche et de chasse. Il semble que les peintures aient entre 50 000 et 200 ans. C’est étonnement bien conservé.
Les promenades ne se sont pas arrêtées aux fresques. On a exploré les forêts tropicales, pleine de chauve-souris, de wallabies et d’oiseaux en tout genre. Nous avons même croisé un serpent… frayeur (c’était le première promenade dans le parc : ce qui te met bien en confiance pour les suivantes!) Il y avait des crocodiles partout, des espèces de cochons sauvages, des buffles… Ici c’est l’arche de Noé autour des bilabongs envahis de nénuphars. Le bémol restera vraiment la chaleur implacable qui nous a freinés dans nos randonnées. On a même abandonné l’idée de marcher une après-midi entière tellement l’air était étouffant. Pour une fois, on a adopté le rythme : marches aux aurores et après-midi au bord de la piscine. Les campings étaient plutôt sympas, sauf un bush-camping où on a littéralement étaient envahis de moustiques à la nuit tombée. Certains sites de cascades restaient inaccessibles pour nous et notre petite Yaris. Beaucoup de forêt était brûlée (ici, les aborigènes brûlent les anciennes parcelles de foret pour permettre aux jeunes plantes de pousser, enrichir les sols appauvris et éviter les grands incendies accidentels)
Bref, Kakadu c’était chaud, c‘était sauvage… peut-être un peu déçus par rapport à nos attentes mais on a pu y aborder plus qu’ailleurs la culture aborigène. Ici, c’était un peu comme dans le désert rouge, dans le sens où seuls les aborigènes ont finalement su comprendre et apprivoiser cette nature assez hostile.

Voir les photos : Australie - Kakadu National Park ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

Jumping Crocodiles

Le 23/08/13, 13:50

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Marie River Park ]
Voir les photos : Australie - Marie River Park ]

Ce matin on fait les sacs, on va chercher la voiture, direction le supermarché pour faire le plein de nourriture et surtout acheter un gros bidon d’eau (indispensable) et on décolle vers l’est direction Adélaide river pour aller voir le « jumping crocodile show ». On a donc embarqué sur un petit bateau pour aller voir les salties crocodiles (c’est ce qui te bouffe) et après 2 minutes on voit les premiers crocos (preuve que la rivière en est remplie). Puis l’accompagnatrice sur le bateau les appâte à l’aide d’un gros steak au bout d’une perche et les faits sauter hors de l’eau. C’est impressionnant à voir comment ils se mettent à la verticale et poussent avec leur queue pour sortir quasiment entièrement de l’eau. Ca fait franchement froid dans le dos ! Puis elle en a appâté un autre énorme (qui devait faire bien 5 mètres) pour l’emmener sur le bord ; pareil : impressionnant de voir les gros coups de mâchoires qu’il envoyait !!
Enfin, le spectacle valait le détour et maintenant quand on verra un panneau « attention crocodiles » ne pas se baigner et bah c’est sûr qu’on n’ira pas !!
Pour terminer la journée, on a pu faire une ballade autour d’un billabong au Mary River Park rempli d’oiseaux et observer des wallabies… Faut avouer qu’on a tellement été refroidi par la rencontre avec les crocos, qu’on s’est pas tellement approchés de la rive !
La journée se clôture dans un camping avec « oh bénédiction » une piscine, parce qu’ici il fait une chaleur épouvantable la journée avec plus de 35°C à l’ombre. Et surtout, le camping était envahi de wallabies ! Nous qui n’en n’avions pratiquement pas croisé jusque-là, le Northern Territory nous livre une nature très sauvage aujourd’hui. On y a rencontré des Françaises et surtout un duo père-fils qui sillonnaient l’Australie depuis le Victoria avec un bus pour faire le tour des écoles et faire découvrir le football… vraiment open c’est Australiens sur les routes ! Les gens viennent taper la conversation avec nous et nous raconte leur vie de façon spontanée, souvent autour d’un barbecue. Dans les campings, on a l’occasion de croiser tellement de gens différents : voyageurs, backpackers dans leur vans bariolés, familles en vacances, retraités australiens ayant tout plaqué pour faire la route dans des camping-cars 5 étoiles… Voyage, voyage !

Voir les photos : Australie - Marie River Park ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

Darwin : le pays de crocodile dundee

Le 21/08/13, 13:46

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Darwin ]

Bienvenus au pays de crocodile dundee !
L’arrivée à Darwin n’a pas été facile. Nous avons débarqué à l’aéroport à une heure du mat et il a donc fallu choisir entre dépenser 400$ pour une chambre ou le sol de l’aéroport… Nous avons donc fini par faire la solution « clochards » et nous voilà allongés sur nos matelas, les sacs attachés les uns aux autres, au beau milieu de la porte d’arrivée et des locations de voitures !
Le matin, on a pu se rendre à notre hostel. Il fait hyper chaud ici ! L’humidité ajoutée au 35°C confirme la première impression à la sortie de l’avion. Ca y est : on y est chez les crocos !! L’hostel est quasiment français mais on n’a pas vraiment profité de la conversation parce que la sieste s’imposée.
Aujourd’hui, on a visité le crododiles center. Il permet de voir des crocos vivants et des reptiles au cœur du centre-ville de Darwin. On a donc fait connaissance avec un tas de nouveaux amis et vu le nourrissage de ces charmantes bêtes. Faut dire que le bruit sourd d’une mâchoire de croco qui se referme violement… ça vous glace le sang ! On a même croisé la star du film crocodile dundee (ce ne sont pas des blagues !!)
Le soir : petit tour au marché nocturne de Mandli beach, rendez-vous des habitants de Darwin du dimanche soir. Ambiance bobo, coucher de soleil rougeoillant, pique-nique familial et surtout plein de petits stands de bouffe asiatique, indonésienne, indienne… etc. Y’en a pour tous les goûts. Et en plus y’a les meilleures mangues du monde pour le dessert ; alors, que demande le peuple ? C’était un super moment, avec de la musique, des artistes et un milliers d’odeurs alléchantes autour de ces stands fumants.

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

On veut des réponses à nos messages!!

Le 13/08/13, 4:08

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Monts Olgas ]
Voir les photos : Australie - Monts Olgas ]

Attention, avis de grève générale... vous ne répondez pas à nos messages sur le blog alors que le compteur de visites dit bien que vous êtes passez par là... pas de timidité, on aimerait avoir vos réactions et partager un peu.

DES REPONSES DES REPONSES DES REPONSES !!!
ou sinon on fait grève (comme tout bon Français!)

Voir les photos : Australie - Monts Olgas ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 4 réponses

derniers jours dans le désert

Le 12/08/13, 9:57

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Rainbow Valley NT ]
Voir les photos : Australie - Rainbow Valley NT ]

pour nos derniers jours dans le désert, on a décidé de se rendre à la Rainbow Valley, isolée et desservie par ses 24 kilomètres de piste sabloneuse. Autant dire qu'on a échangé la Yaris contre un 4x4... où plutôt UN TANK! On nous a refilé un truc énorme, genre guerre dans le Sahara ou guérilla/cartel colombiens. Et donc le plus heureux de tous les garçons c'était qui?? Yohann bien sûr qui a vécu ce premier Noël australien avec émotion!
Il nous a donc conduit façon Sébastien Loeb jusque là-bas. C'était plus petit que ce qu'on imaginait mais franchement aussi beau que dans nos prévisions. On a pu faire le tour du lac complètement asséché, voir des kangourous et observer la falaises devenir écarlate au coucher du soleil. Le soir on a campé sur place isolé du reste du monde pour une soirée observation des étoiles filantes.

Puis retour pour la dernière soirée à Alice Springs. On conclura en beauté avec un spectacle de didgeridoo!

Voir les photos : Australie - Rainbow Valley NT ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

la maison des reptiles

Le 11/08/13, 2:22

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Alice Springs ]
Voir les photos : Australie - Alice Springs ]

Aujourd'hui on est allés réserver un 4x4 pour pouvoir aller à la rainbow valley demain.
Vers midi on est allés à la maison des reptiles et des serpents pour pouvoir admirer les espèces que l'on n'a pas vu dans le désert et voir d'autre espèces d'Australie. On a donc vu plusieurs types de geckos, beaucoup d'espèces de serpents venimeux et voir mortels pour certains, des gros lézards (des varans, des dragons...) et un crocodile d'eau de mer (les plus mauvais!!!)
Ensuite il y a une démonstration de anipulation de reptiles, Yohann a pris un lézard à langue bleu qui faisait la taille de son avant bras et surtout un python olive autour du cou (le plus gros serpent d'Australie).[img]http://www.enroutes.com/album_pic-105952jpg[/img]

Voir les photos : Australie - Alice Springs ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

Les Kata Tjuta et the valley of the wind… tout un programme

Le 08/08/13, 2:27

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Monts Olgas ]
Voir les photos : Australie - Monts Olgas ]

Le deuxième jour a été consacré aux monts Olgas qui sont finalement une très belle expérience qu’on méconnaissait avant notre venue ici. Kata Tjuta signifie « beaucoup de têtes » et représente une cinquantaine de blocs rougeoyants dont les plus hauts dépassent largement Uluru. Elles sont un peu oubliées par les touristes attirés par leur prestigieux voisin mais elles valent sans conteste une journée entière. On a pu faire la randonnée qui s’appelle the Valley of the Wind.
On démarre la marche vers 9h30 ; il fait déjà chaud et les mouches sont toujours au rendez-vous. Ca commence par un grand dome et une falaise qui forme un canyon ; tu sais dès le début que tu vas pas être déçu.
Puis après une demi heure, on arrive au premier point de vue avec une vue sur la vallée et un vent qui est le bienvenu pour sa fraicheur mais aussi pour chasser les mouches. On continue notre ballade qui devient un peu plus difficile car on marche sur le rocher en pente et à certains endroits ça grimpe pas mal. On arrive au second point de vue qui est juste magnifique, au milieu d’une gorge avec d’un coté les imposants rochers et de l’autre l’immense vallée ("amazing" comme on dit ici). Après une pause contemplation et fraicheur, il faut continuer et descendre dans la vallée. Là, changement d’ambiance : on marche sur du caillou au milieu des domes en plein soleil (heureusement c’est l’hiver, il ne fait que 30 degrés!!) ; on se croirait sur la planète Mars!
Puis on décide d’aller faire une autre petite marche : walpa gorge(moins d’une heure cette fois ci) pour aller pique-niquer à l’ombre. Mais on a abrégé rapidement cette promenade pour la suite du programme... On retourne au camping prendre une douche bien méritée et recharger les batteries des appareils photos car à 16 heures on va aller voir tout ca d’en haut.
Un bus vient nous chercher a la reception pour nous emmener à l’aéroport ou l’on décolle dans un petit coucou de 4 places.
On survole en premier les monts Olgas ou l’on voit les marches que l’on a fait aujourd’hui, puis Uluru.
Vu d’en haut on voit ça différemment c’est vraiment très beau et l’on se rend compte aussi de l’immensité de ce désert ou l’on voit a perte de vue… rien. On n'a pas vu de chameaux sauvages. Ca a été un super moment, une première pour nous deux et surtout un beau cadeau d'anniversaire pour Yohann même si on a un mois d'avance... fort à parier que le 13 septembre à Bali, on refêtera ça Wink
Demain on retourne passer le weekend à Alice Springs pour essayer d'organiser la suite du périple.
anecdote : Nos chaussures sont maintenant écarlates

Voir les photos : Australie - Monts Olgas ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

Uluru : enfin !!

Le 07/08/13, 7:42

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Ayers Rock ]
Voir les photos : Australie - Ayers Rock ]

C’est le jour où tu pars enfin à la rencontre du symbole de l’Australie : le fameux Ayers Rock, Uluru, un bloc monolithique rouge planté au beau milieu du désert australien. Ca fait quand même tout drôle de s’avancer enfin vers ce monument qu’on a tant de fois imaginé. Le site est une réserve qui englobe Uluru et les montagnes voisines : les monts Olgas ou Kata Tjuta. Ces énormes blocs de pierre rouge sont vraiment étranges et semblent tout droit venir de la planète Mars.
On a fait une randonnée autour d’Uluru, marche en apparence facile du base walk puisque le sol est plat… mais c’est sans compter sur la chaleur écrasante et les 3,5 kilomètres de long du caillou. La ballade permet de comprendre certains aspects de la culture aborigènes, avec de nombreux panneaux explicatifs. On a accès à une partie du rocher seulement, les lieux les plus sacrés sont simplement contournés et interdits à la photographie. De loin, on a l’impression que le rocher est un bloc lisse mais lorsqu’on s’approche, on prend conscience qu’il est couvert de failles, de cascades (asséchées évidement). Les Anangus sont les tribus propriétaires du site. Ils sont extrêmement choqués par la commercialisation touristique à outrance de ce site sacré et surtout demandent à ce que les impies n’escalade pas le rocher. En effet, l’ascension d’Uluru a pour eux une signification particulière et ils expliquent pourquoi nous ne devons ne pas l’entreprendre. Alors tanpis pour la vue, on en grimpera d’autres des montagnes ! On laisse aux centaines de chinois et américains sur place le soin de briser les règles.
Ah, oui ! Petit détail : ici il y’a des milliers de mouches qui te pourrissent l’existence au soleil. Ici ils vendent même des moustiquaires que tu fixes à ta casquette… chinois en moustiquaires, ça fait peur !
Pour notre plus grand plaisir, on a décidé de vider le porte-monnaie est de s’offrir une ballade à dos de dromadaires au coucher du soleil. Même si les cameelers étaient un peu trop bavards et souriants, on a profité d’un moment de calme devant Uluru rougeoyant. Notre dromadaire s’appelait Meryl !

Voir les photos : Australie - Ayers Rock ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

Tracer la route dans le désert rouge jusqu’à Kings Canyon

Le 05/08/13, 7:38

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Kings Canyon ]
Voir les photos : Australie - Kings Canyon ]

Ce matin, on se lève aux aurores, en pliant la tente accompagnés d’un concerto de piafs. On prend la Stuart Highway qui traverse le pays du Nord au Sud sur plus de 3000 kilomètres. Le paysage est stupéfiant d’aridité, le sable rouge, les buissons… peu de changement sur l’arrière-plan et les grandes lignes droites qui s’étirent à l’infini. La route n’est pas facile et le soleil tape fort. On croise les fameux road-trains australiens, camions à plusieurs remorques, mesurant jusqu’à 53 mètres, qu’il faut doubler avec prudence. Faire la route permet de prendre conscience de l’immensité du pays et surtout que la grande majorité de sa surface est quasi-désertique. Tu peux faire de courtes pauses dans les stations essence de l’outback : ambiance Bagdad Café, avec 2 pompes perdues dans le sable et le bar à routiers. Tu rencontres aussi tous ces australiens retraités et les voyageurs qui font le tour du pays en van ou en camping-car. C’est long mais intéressant comme expérience.
Nos efforts sont récompensés par l’arrivée à Kings Canyon. Camping toujours et découverte rapide du grandiose canyon qu’on parcourra plus longtemps le lendemain.
Le matin, nous partons pour réaliser la superbe randonnée Canyon Rim Walk qui part à l’assaut des hautes falaises et permet l’accès à les points de vue vertigineux. On a pu découvrir le Garden of Eden, petit écrin de verdure caché au milieu des rochers et complètement inattendu après la traversée des paysages arides balayés de sable orange. Cette randonnée a vraiment était fantastique. Les falaises orangées sont impressionnantes ; les dômes les surplombants découpent des centaines de têtes au-dessus des arbustes en fleurs ; les trous d’eau glaciales hébergent des dizaines d’oiseaux. On comprend pourquoi le site est si précieux aux yeux des Aborigènes.

Voir les photos : Australie - Kings Canyon ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

Les West MacDonnell Ranges

Le 04/08/13, 7:37

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - West Mac Donells ]
Voir les photos : Australie - West Mac Donells  ]

Aujourd’hui, on se lance à la conquête de l’ouest. Globalement même si les sites sont beaux, on aura été déçus de l’approche touristique à l’américaine de cette portion du territoire : sites payants, accès en 5 minutes montre en main aux différentes failles en mode chaise roulante… Le côté sauvage à un peu disparu ici. Mais bon, quand même c’était beau.
Premier arrêt à Glen Helen Gorge avec un lac !! Mais oui, il y’a bien de l’eau dans ce pays. Les Aborigènes disent « dans ce pays aride il y’a toujours de l’eau, si tu sais où la chercher. » Ca aurait surement mérité une randonnée mais c’était impossible. Puis, Ormiston Gorge où on a pique-niqué est déjà plus sauvage. Le trou d’eau est bordé de hautes falaises où nichent des rapaces (photos de compet à l’appui). Ensuite Ochre Pits, un site de prélèvement des ocres pour les aborigènes, avec un mur arc-en-ciel allant du beige au violet, en passant par toutes les gammes de jaunes oranges et rouges. Après, Ellery Creek Bighole impressionnant mais colonisé par les touristes autraliens déguisés en cow boys genre walker texas rangers ! Enfin, dernier arrêt raté à Standley Chasm une gorge étroite que nous n’avons pas vu parce que c’était payant et qu’il était déjà bien trop tard.
La soirée a était consacrée aux courses en prévision de la traversée du désert : 450km prévus demain sous le soleil. Comme dans les films, tu achètes des gros bidons d’eau de 10 litres… mais où est passé notre chapeau de cow-boy ?? (enfin ici stock-men)

Voir les photos : Australie - West Mac Donells  ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses

A la conquête de l’outback australien…

Le 02/08/13, 7:35

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Australie - Trephina gorge ]
Voir les photos : Australie - Trephina Gorge ]

De retour en australie et après quelques jours à Sydney où on a revu nos colloc préférés, nous nous sommes envolés pour Alice Springs et le désert rouge australien. On a loué une toyota yaris… hommage à Joris… et découvert la conduite à gauche. Heureusement que la boite de vitesse et automatique, parce qu’à chaque rond-point, au début, tu mets les essuies glaces au lieu des cligno, tu regardes du mauvais côté de la route ! Bref on a bien rigolé.
Notre talent de conduite n’a pas effrayé Lex, un luxembourgeois rencontré dans la première auberge de jeunesse du séjour. Il a pris la route avec nous pour la première étape : les East MacDonnells Ranges. Ce matin, on commence par une série de failles facilement accessibles par la route : Emily et Jesse Gaps, où on pu admirer nos premières peintures aborigènes. Puis, on a continué la route vers Corroboree Rock, un rocher sacré dont tu fait le tour lors d’une courte ballade. Les montagnes sont rouges ici et le paysage aride, avec des buissons piquants, des gums trees au tronc blanc qui suivent le lit des rivières toutes asséchées. La route devient moins facile ; on s’enfonce dans le bush. Pour la dernière étape de la journée, on termine sur une piste en direction de Trephina Gorge. On a fait un stop devant un magnifique arbre isolé : ghost gum tree, fantomatique, seul avec ses branches d’un blanc éclatant, contrastant avec le rouge des montagnes et du sable.
On pose la tente au bout du monde dans un camping très peu aménagé (cependant, y’a quand même des barbecues puisqu’on est en Australie !) avec auto-enregistrement. Même les rangers ont désertés les lieux. Avant le coucher du soleil, on s’offre une ballade d’une heure dans la Trephina Gorge, magnifiquement rouge sous la lumière rasante et peu fréquentée. A la nuit tombée le spectacle est au rendez-vous avec la voie lactée au dessus de nos têtes ; pas un nuage ou un réverbère pour gâcher ce moment. Les garçons nous préparent un festin mais très vite la soirée devient fraîche… nos duvets ne sont finalement pas suffisants pour affronter les 3°C de la nuit dans le désert !
Le lendemain matin, après cette froide nuit… le soleil reprend vite le dessus et nous entamons la panoramic walk. La vue était superbe, on pouvait bien suivre le lit ensablée de la rivière sur plusieurs kilomètres. Après les 3°C de la nuit, il fait vite 30°C ; l’air est très sec ici. Il faut s’habituer à ces conditions extrêmes. Ensuite, on décide de se rendre de l’autre côté du parc vers le John Hayes Rockhole. Comme la piste n’est accessible qu’aux 4x4, on fait du stop et c’est un couple australien qui nous dépose à l’entrée du parc. Et heureusement qu’on n’a pas tenté la yaris sur c’est 4km, on comprend très vite que c’était impossible ! La première demi-heure de marche déçoit nos efforts et quand on commence à regretter d’être venus… le show commence ! On arrive enfin dans la gorge où on est seuls avec les oiseaux. Le décor déchiqueté est stupéfiant, avec de hautes parois oranges et rouges, des monticules de rochers cubiques qu’il faut escalader, les trous d’eau inattendus, les cascades asséchées laissant place à des murs vertigineux… vraiment une excellente surprise. On a passé au moins 2 heures à crapahuter dans les rochers mais il est temps de repartir vers la ville et cette fois c’est à pieds qu’on rejoint la bagnole.
On se sépare de Lex à Alice Springs avant mettre activement à la recherche d’une couette pour sauver nos futures nuits de camping…

Voir les photos : Australie - Trephina Gorge ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 0 réponses