blog de magyo
Enroutes.com -> Blogs -> blog de magyo
Agrandir la carte

Echec à Battambang

Le 03/12/13, 14:59

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Cambodge - Battambang ]
Voir les photos : Cambodge - Battambang ]

[  Malade ]

Il fallait que ça nous arrive après tout ce temps en voyage... on a craqué sous la pression, on a abandonné la partie, on a rendu les armes... bref, on a eu la gastro (surtout Mag!)
Donc malheureusement, on a pas grand chose à dire sur Battambang sauf que Yohann avait dégoté une superbe chambre.

Le retour vers la Thaïlande n'a pas été facile non plus, on est parti de Battambang à 8h et on devait arriver à 15h mais on est en fait arrivé à 19h.
Avec 1h pour faire les visas à la frontière puis après 2h30 d'attente dans la rue à attendre le minibus qui devait nous emmener à Bangkok.


On a rajouté sur l'album Siem Reap quelques photos du cours de cuisine.

Voir les photos : Cambodge - Battambang ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

les temples d'Angkor

Le 29/11/13, 15:00

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Cambodge - Siem Reap ]
Voir les photos : Cambodge - Siem Reap ]

Alors là, plus haut c'est vraiment le soleil! On retire tout ce qu'on a dit jusque là sur le Cambodge (enfin presque) : Siem Reap c'est vraiment exceptionnel sur le plan historique et archéologique. Patrimoine mondial de l'humanité? On valide!
On a décidé de visiter les temples en trois jours pour avoir le temps. Yohann a eu la bonne idée de prendre un tuk tuk parce que quand on voit les distances, en vélo ça aurait chauffé les mollets (surtout qu'on est loin de pouvoir louer des vélos du tour de France ici)

PREMIER JOUR : (jambon de) Bayon ... (elle est nulle comme blague mais on assume de la faire quand même!)
La première journée, nous avons commencé par l'ancienne capitale Angkor Thom. Après avoir longé les canaux et les réservoirs d'eau (lacs remplis de nénuphars), tout d'un coup le tuk tuk est pris dans un embouteillage! Et pour cause, tous les véhicules doivent s'avancer sur un pont de pierre (statues de démons et de guerriers tenant un long serpent à 7 têtes Naga) et passer sous une arche minuscule : l'ancienne porte d'entrée sud. Elle est surmontée d'immenses visages de pierre, tout comme dans le temple de Bayon. Le temple est assez grand pour te retrouver parfois seul dans les pièces à moitié détruites. Très vite, l'air d'Indiana Jones nous trotte dans la tête et on surprend s'autres touristes qui fredonnent la même chanson.
On a visité Bayon, l'ancien palais royal et l'esplanade des éléphants où avait lieu les parades militaires. Les temples sont vraiment bien conservés (mais on a gardé le plus beau pour la fin : Angkor Vat). Les dimensions sont en tout cas impressionnantes et la forêt tropicale nous entoure. Au XIXème siècles, les Français ont découvert ces temples envahis par la jungle et le travail de restauration a été colossal.
L'après midi, on a visité entre autres le temple Prah Khan où on a rencontré un sympathique vendeur de livres. Juste un détail pour l'ambiance sonore : ici, deux sortes de bruits - les cigales stridentes (pas comme les françaises, on dirait vraiment une alarme) - et les propositions incessantes d'achats : cent fois on te vend la même chose : cold drink lady? coconut mister? postcard, 10 for only one dollar! you want silk scarf? buy me something!! Il y a aussi dans chaque temple des groupes de musiciens victimes de mines anti-personnelles.
Bref, ici il n'y a pas que des archéologues mais aussi beaucoup de business à touristes.

DEUXIEME JOUR : se prendre pour Lara Croft à Ta Prohm
C'est notre gros coup de coeur : un temple qui a été choisit pour ne pas être dégagé de la jungle pour montrer l'état de découverte des temples au XIXème siècle. Au total, un temple immense envahit par les arbres, où nature et pierre ne font qu'un. C'est là qu'à été aussi filmé le film Tomb Raider et Deux frères. On y a passé pas mal de temps, impressionnés par ces racines immenses qui s'insinuent dans les murs et déforment le temple (et tendent à le détruire). Seule ombre au tableau : il n'y a pas que la nature qui a envahie le temple : y' a aussi les touristes asiat!! Ils prennent des pauses ridicules devant les arbres, te poussent, crient... Petit souvenir de la muraille de Chine pour Magali (Christelle et Emilie comprendront).
Cette journée on a aussi visité deux temples très anciens et hauts : Ta Keo et Prerup. Tu accèdes aux terrasses supérieures par des marches abruptes et tu peux contempler la jungle autour des temples.

TROISIEME JOUR : la cerise sur le gâteau Angkor Vat
Ce jour là il y a un marathon ; c'est marrant de voir les coureurs au milieu des temples et des touristes. Angkor Vat c'est le plus grand, le mieux conservé de tous les temples d'Angkor. On y accède par un long pont qui traverse un grand réservoir et passé la première porte, on contemple enfin l'image d'Angkor que tout le monde connait : Angkor Vat avec ses jardins, se reflétant dans ses bassins. Le temple a conservé tous ses toits, ses escaliers, la plupart de ses bas-reliefs et statues. Hormis la tonne de touristes, c'est vraiment magique. On est bien contents de l'avoir gardé pour la fin!

Voilà, Angkor c'était spectaculaire. A Siem Reap, on a aussi fait un cours de cuisine Khmer avec une petite prof "Savon" vraiment très drôle et on a rencontré comme ça un couple de Français vivant depuis deux ans à Singapour (Joris, c'est pour toi!). L'ambiance dans la ville était relax ; beaucoup de marchés, de restos, de spa (même si on a essuyé un échec en choisissant un truc pas cher). Bref, on a apprécié cette parenthèse cambodgienne. En route pour gagner la Thaïlande en passant par Battambang...

Voir les photos : Cambodge - Siem Reap ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 3 réponses

la traversée du Tonlé Sap

Le 28/11/13, 12:54

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Cambodge - Tonlé Sap ]
Voir les photos : Cambodge - Tonlé Sap ]

On quitte enfin Phnom Penh pour rejoindre Siem Reap en remontant le fleuve et le lac Tonlé Sap en bateau. La traversée dure environ 7 heures quand même mais offre un spectacle varié qu'on peut observer depuis le toit du bateau :
On commence le voyage en quittant la capitale, avec ses buildings, ses quais surchargés et ses usines. Très vite, on longe des bidonvilles, avec des maisons de tôle sur pilotis, de plein de couleurs différentes. Puis on aborde lentement la campagne. Le fleuve longe des rizières et des champs, offrant un spectacle sans âge : des chapeaux pointus, des charrues à boeufs, des gens courbés sur leur rizière. Il y a aussi des pêcheurs qui montent des espèces de barrages sur le fleuve pour retenir les poissons. Ils naviguent sur de petites pirogues en bois. On a croisé plusieurs villages flottants où les bateaux remplacent les voitures et l'eau les trottoirs. Les gens font leur marché en bateau et les enfants portent des gilets de sauvetage pour jouer devant le perron. On a d'ailleurs eu plein de hello des enfants le long des rives!
La seconde partie du voyage est l'arrivée sur ce lac : le delta s'agrandit petit à petit et l'eau devient de plus en plus présente. Tu te retrouves bientôt comme en pleine mer et tu ne peux plus distinguer les berges tellement le lac est immense. Le voyage se continue de façon plus monotone ; on croise seulement quelques pêcheurs.
Et quand tu ne t(y attends plus, la rive nord apparaît et le bateau vient carrément s'encastrer dans la berge. Terminus tout le monde descend! Suit une petite séance de funambule avec ton gros sac de 20kg qu'il faut aller récupérer à l'arrière du bateau alors que le rebord est de 50cm sans barrière. Et tu te fait cueillir à la sortie par deux milles "tuk tuk sir?!" (avec l'accent) : ça y est, tu as remis les deux pieds au Cambodge!!

Voir les photos : Cambodge - Tonlé Sap ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses

pause plage à Sihanoukville

Le 23/11/13, 13:21

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Cambodge - Sianoukville ]
Voir les photos : Cambodge - Sianoukville ]

Pour échapper à la folie et la chaleur de la capitale, on décide de s’accorder une pause à la plage avant les îles thaïlandaises en mettant cap sur le sud du Cambodge. Le trajet nous confirme bien qu’on est au niveau de vie en dessous des Thaïs : 6 heures pour faire un peu plus de 200km, en longeant des campagnes visiblement bien pauvres mais magnifiques.
On a pu profiter de la plage de sable clair malgré les nombreuses interruptions orageuses : cette année la saison des pluies s’éternise et on a donc notre douche quotidienne ! On a fait une sortie en bateau. Le snorkeling était très en dessous de nos expériences indonésiennes et calédoniennes, mais les patates de corail étaient assez impressionnantes. Et surtout, hors de l’eau, on trouve de petites îles rondes et recouvertes de végétations, perdues au milieu d’une eau émeraude.
On a rencontré des gens super sympas pour passer la journée : un couple de Français en vacances et un Suisse vagabond comme nous, parti pour une année de congés sabbatiques.

Voir les photos : Cambodge - Sianoukville ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 2 réponses

Arrivée à Phnom Penh : le Cambodge c'est hard-core!

Le 21/11/13, 12:59

91.25722287429.61569431667

[ Situer sur la carte : Cambodge - Phnom Penh ]
Voir les photos : Cambodge - Phnom Penh ]

Nous avons temporairement quitté la Thaïlande pour gagner le Cambodge. Un petit tour en avion et nous voilà débarqués à Phnom Penh, la capitale. On prend un taxi et on se lance dans le trafic : on est censé rouler à droite (ce qui nous fait bizarre) mais il y a des véhicules dans les deux sens sur chaque voie! Des centaines de scooters et de tuk-tuks, du bruits, le trottoir représente une voie de circulation visiblement, des travaux partout... Mais il existe pire que l'Indonésie?!

On est un peu secoués par l'ambiance de la capitale. Il y a beaucoup de préjugés dur la Thaïlande mais visiblement le gouvernement a quand même réglé pas mal de problèmes ces dernières années (même si on est pas complètement naïfs). Par contre, le Cambodge étant bien plus pauvre et en retard par rapport à son voisin Thaï, si vous cherchez où faire du tourisme sexuel et vous droguer : venez à Phnom Penh! On est choqués, vraiment. Y'a des bars à putes partout, des vieux blancs qui se promènent avec des jeunes Cambodgiennes et des enfants. Les rues sont pleines d'handicapés et d'amputés par les mines anti-personnelles qui font la manche. Tu est sans cesse sollicité par les tuk-tuks, des enfants vagabonds d'à peine 5 ans qui te vendent n'importe quoi, des femmes avec leurs bébés moribonds dans les bras, des dealers qui te proposent de la weed à chaque coin de rue. Même dans les restaurants on te propose un "happy-extra" de marijuana pour agrémenter ton milk-shake ou ta pizza. Et tout ça a l'air très banal et normal! Non, vraiment on est pas des oies blanches mais ici c'est trop.

Enfin, on a visité quand même quelques sites dans la ville. Sur le plan historique, on a visité le palais royal et sa fameuse pagode d'argent (avec un bouddha d'émeraude comme à Bangkok et un sol en argent). On a visité aussi le musée national qui présente des antiquités khmers et des explications sur le bouddhisme, d'hindouisme et le fameux site archéologique d'Angkor.

On a surtout été marqués par la visite du musée du génocide. En effet le Cambodge se relève depuis seulement une trentaine d'années, d'un génocide perpétré par les Khmers Rouges dans les années 70. Les communistes ont assassinés près de deux millions de Cambodgiens et ont infligé d'atroces traitements à la population : emprisonnements, tortures, travaux forcés, famine, régulation des naissances... l'esclavage rappelant les nazis. On a visité une ancienne prison où des milliers de gens ont été torturés. Sur les photos, vous pouvez voir les salles de torture, les cellules en bois ou en briques (il s'agit d'une ancienne école dont les salles ont été murées pour enfermer les prisonniers), les photos du camp d'extermination avec les fosses communes où s'entasser les os et les crânes (ça, on y est pas allés... c'était suffisant comme ça). Bref, on a pris une bonne gifle d'histoire dans la gueule et on avait sous-estimé ces crimes dont on ne parle pas beaucoup en Europe.

On a adouci nos journées par un moment magique dans un spa (massage aux herbes et huiles essentielles) et on goûte aussi à la délicieuse cuisine khmer (bœuf lok-lak, Amok et currys).

Voir les photos : Cambodge - Phnom Penh ]

Posté par magyo | Poster un commentaire | 1 réponses