blog de Portauloin de Nat-Olivier
Enroutes.com -> Blogs -> blog de Portauloin de Nat-Olivier
Agrandir la carte

Dernier message du Portauloin.

Le 10/01/10, 23:07

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : France - Paris ]
Voir les photos : France - Paris ]

[  Amus ]

Les sacs à dos sont rentrés à la maison ... et on a retrouvé Kevin (c'est le nom du chat)



de nouveau tous les trois à la maison.


Comme prévu, voici le tout dernier post de notre Portauloin.
Nous voici en France depuis 5 jours, et nous nous recalons peu à peu sur l'heure Française (je dis bien « peu à peu » car depuis notre retour nous avons enchainé les fêtes si bien qu'à l'arrivée, nous avons plutôt poursuivi notre décalage horaire).

Parmi ces soirées, il y eu celle d'hier. Un énorme merci à tous ceux qui étaient là. Votre présence (et le reste ...), nous ont énormément touché (instant émotion).
Merci aussi à Sylvain-Coco d'avoir fait un saut à Paris vendredi, Cécile : RDV vendredi prochain, comme convenu...

Nous voulions aussi remercier tous ceux qui nous ont écrit, ont lu, ont joué ou commenté nos posts,... Allumer notre PC et découvrir que des nouvelles nous attendaient, étaient toujours un bonheur.


Le mini PC qui nous a accompagné tout le voyage
(avec notre chat en fond d'écran).

Alors avant de clôturer ce blog, nous voulions vous faire un dernier bilan du voyage et aussi vous présenter quelques photos que vous n'avez pas vu et qui nous font rire aujourd'hui.

Et tous d'abord, les voici, les voilà, ceux que tous le monde attendaient .... Miss Zouzou et Gros Toutou.


Et oui, on sait, ils sont tous petits, tout le monde les imaginait plus grands, mais comment aurait-on trouvé la place de les transporter dans nos sacs????

Un petit bilan de tout le voyage et quelques photos, faire l'Asie, l'Océanie, et l'Amérique, cela représente :


223 jours de voyage.

25 changements d'heure.

670 mails reçus et 604 mails envoyés (merci, merci, merci).

87 posts sur le blog (soit environ 900 photos mises en ligne, dont au moins 30 sur lesquelles apparaissent des trains, je sais cela frôlait parfois l'obsession).

Passer du temps à mettre en place Zouzou et Toutou, qui avaient du mal à tenir assis.






Faire des autoportraits plus ou moins ridicules.












Faire des photos étranges.


Olivier dans l'aquarium de Seattle

Avoir des moments de repos.


Repos aux Etats Unis.



Lecture au Pérou


Rencontrer des panneaux routiers très mystérieux.






Photographier plein plein de trains









Le tour du monde, c'est des instants de bonheur absolu.


Canoë dans la baie d'Along.


Du Système D dans un bateau sur la baie d'Along.


Sac en tissu Transilien pour coincer un tableau qui grinçait à chaque roulis du bateau.

Boire un peu (alcool de riz, Pina Colada, Téquila, punch, champagne Chilien,...)


Mais rassurez vous, on est redevenu totalement sobre!


C'est aussi des moments de délire.


Un soir où on s'entrainait au saut en hauteur en Fosbury, dans une chambre du Mexique.


Des instants "galères".


Un pneu un peu ensablé.


Des moments de patriotisme.


Miss Zouzou et Gros Toutou fêtent le 14 juillet en Australie.


Des looks très variés.


Olivier avec les cheveux très court et la barbe.


Nathalie avec le style "genouillère" au Vietnam.



Olivier avec un casque d'astronaute.


Des rencontres avec pleins d'animaux.


(notez que l'on vous a épargné toutes les photos de blattes et araignées)


Des fous rires complets.


La plupart des vietnamiens ne savent pas nager. Ils passent donc des heures à s'échauffer sur la plage pour finalement rentrer dans l'eau et rester à 1 mètres du bord.

Renvoyer pas mal de colis en France (25 kilos au total).



Et visiter des villes très rassurantes :


Au Mexique, il est interdit d'être ivre et armé dans le centre ville.

Faire le tour du monde cela veux aussi dire :

18 avions (soit 81 heures 30 de vol) et 23 aéroports.

31 Trains (soit 287 heures 30 de trajet).


train de nuit au confort spartiate au Vietnam

71 bus (soit 288 heures de trajet).

88 taxis ou Tuc-Tuc (2 sans phares, un chauffeur ivre, beaucoup de chauffeurs très désagréables).

8 voitures de location (soit 15 000 kilomètres de conduite).

27 bateaux soit 58 heures de navigation (dont 2 heures très pénibles au Mexique).

96 chambres d'hôtels + 6 cabines de trains = 102 lits (+ quelques bus et trains de nuits sans couchettes).


un bungalow à Ko Samui (Taïlande)


Les sacs à dos ont été refaits : 86 fois.

Passeports présentés au total : 160 fois (il valait mieux ne pas le perdre).

Nombres de passages en frontière : 15 entrées dans des pays (et donc 15 sorties).
10 monnaies différentes, 4 langues (Vietnamiens, Thaïlandais, Anglais, Espagnol).

Beaucoup de panneaux routiers "animaliers".









3 maladies et 2 médecins (rien que pour Nathalie).
5 coiffeurs (dont 4 pour Olivier).
12 chutes (dont 10 pour Olivier).

Et voilà, c'est fini ... pour cette fois.



Car nous réfléchissons déjà à nos prochains voyages. Un autre tour du monde ? un simple week end à l'étranger, une année de disponibilité pour aller travailler en Australie? Une petite semaine de vacances?
Nous ne savons pas encore de quoi il s'agira, mais ce qui est sur, c'est que les passeports ne sont pas loin, et que Miss Zouzou et Gros Toutou sont déjà prêts à repartir.

Merci aux Fratiti qui nous ont hébergé sur leur site, et ont toujours répondu présent lors de nos petits soucis informatiques.

Encore une fois, merci à vous tous de nous avoir accompagné dans notre rêve. Il fût merveilleux. Nous espérons être parvenus à vous faire partager un peu de notre aventure. Roulement des yeux

A bientôt ... et bon voyage à tous.

Nathalie + Olivier

Voir les photos : France - Paris ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 4 réponses

Retour en France.

Le 07/01/10, 23:40

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : France - Paris ]
Voir les photos : France - Paris ]

[  Déprimé ]

Dernière journée sur New York, dernière journée en dehors de la France et derniers sacs à dos.



Enfin, "sac à dos", c'est vite dit, puisqu'en réalité, après 6 semaines aux Etats Unis et surtout quelques passages dans des boutiques de vêtements, nous avons été obligés d'acheter 2 petites valises. Donc "derniers sacs à dos + valises".

Mardi, retour sur Paris dans une ambiance un peu anxiogène. Surpris
La veille de notre départ, les infos télévisées Américaines n'étaient pas rassurantes. Newark, l'un des aéroports de New York, était totalement fermé pour des raisons de sécurité (un homme était parvenu à entrer en cachette dans la zone sécurisée de l'aéroport et à en ressortir sans être interpellé. Personne ne savait de qui il s'agissait, ni ce qu'il avait fait dans l'aéroport).
Et bien, évidement, la tentative d'attentat dans l'avion de Detroit, le jour de noël, était toujours au cœur des débats.

Nous pensions donc subir une fouille poussée de la part des autorités de l'aéroport, mais ce ne fût pas vraiment le cas.



A l'aéroport de JFK les douaniers avaient pris tellement de retard dans le traitement des bagages, que lors de notre enregistrement sur la vol Américan Airlines, notre hôtesse (désagréable, mais y a t-il une hôtesse sympa dans cette compagnie?) n'a pas pesé nos sacs et les a seulement étiqueté avant de nous demander de les déposer dans un gros tas de bagages au centre du hall. Les passagers de tous les avions d'Américan Airlines y laissaient leurs affaires. Les bagagistes, venaient au fur et à mesure trier les valises et les porter dans l'avion. N'importe qui pouvait s'approcher des bagages et les toucher, puisque personne ne les gardiennait.
Avec Olivier, nous n'étions pas vraiment rassurés d'abandonner nos fidèles sacs à dos, et nous sommes restés quelques minutes près du tas, pour les surveiller. Si bien qu'un bagagiste nous a repéré et s'est moqué de nous. Décidément, cette compagnie aérienne nous aura séduit de bout en bout.



Olivier et Julien dans la salle d'embarquement.

Je tiens à dire, que des 5 personnes (1 sœur, 2 beaux-frères, Olivier et moi), je n'étais certainement pas la plus nerveuse à l'idée de prendre l'avion (mais par mesure de discrétion, je ne donnerai pas de nom, la personne concernée se reconnaitra... Embarras )

Quelques minutes avant l'embarquement, nous avons appris que notre avion était en panne. Encore 3 heures d'attente et finalement, nous sommes montés à bord du Boeing qui nous a ramené en France.





Après une nuit de vol, le jour s'est levé au dessus de l'Océan.



Et puis, la France est apparue.



Nous avons atterri à Roissy, premières annonces sono en Français, premières affiches en Français, et même des prix en Euros, milles choses un peu surprenantes en somme. Se marre

Tous les voyages ont une fin, même les plus beaux, même ceux dont on rêve depuis des années, même ceux que l'on voudrait éternel...
Le notre s'est terminé le 5 janvier, à la porte de la douane Française...


Nous étions attendus par un petit comité d'accueil. Cela nous a beaucoup touché. Encore un énorme merci.


Miss Zouzou et Gros Toutou ont eux aussi retrouvé Paris.


Et voilà, nous avons retrouvé notre appartement, notre chat, et même la neige sur la région Parisienne. Depuis 2 jours, nous sommes un peu perdu, qu'est ce qui est réel et qu'est ce qui ne l'est pas ??? Pas facile de retrouver ses marques. Embarras

Mais samedi soir, nous retrouverons une partie de nos familles et de nos amis pour une petite soirée. Alors cela fait tout de même (un peu) plaisir d'être en France.

A dimanche, pour le dernier message du blog.

Nathalie + Olivier

Voir les photos : France - Paris ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 3 réponses

New York - New York + bilan des Etats Unis.

Le 04/01/10, 6:51

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - New york ]
Voir les photos : USA - New York ]

[  Heureux ]



C'est depuis New York, que nous rédigeons ce dernier post de voyage Crying or Very sad
Ceux qui sont attentifs, se souviennent peut être que dans le dernier post, j'avais dit que nous avions voulu visiter la Statue de la Liberté, mais que la longue file d'attente et les températures polaires nous en avaient dissuadés.
Donc nouvelle tentative le matin du 1er janvier.





Bénéficiant d'un temps certes couvert, mais d'une température de 4° (très grand luxe), nous avons eu le plaisir de découvrir que nous étions les seuls à avoir eu le courage de nous lever si tôt un lendemain de réveillon du nouvel an. Donc nous étions presque seuls dans le bateau pour Liberty Island, et nous avons pu découvrir tranquillement la statue.





Juste à côté de Liberty Island, nous avons découvert Ellis Island. C'est ici qu'étaient triés et examinés au niveau médical et intellectuel les nouveaux immigrants. Leurs connaissances professionnelles, leur langue d'origine, et leurs biens étaient enregistrés dans des fiches afin de déterminer s'ils étaient ou non acceptés sur le territoire Américain.


Dans cette salle, ils patientaient avant de rencontrer à tour de rôle un représentant des Etats Unis qui décidait de leur sort. Seulement 10% étaient refusés.
Entre 1892 et 1954, 17 millions d'immigrés ont séjourné sur Ellis Island.

En longeant l'Est Rivers, nous sommes arrivés jusqu'au Pont de Brooklyn.





Le pont de Brooklyn



Tombée de la nuit, sur la ville.


Le 2 janvier (très bon anniversaire maman),
A l'Est de la ville, un téléphérique relie Manhattan à Roosevelt Island, c'est l'occasion de découvrir la ville sous un autre angle.






Nous sommes retournés sur Times Square.


Il faisait de nouveaux très froid (-11°), autant dire que tous les prétextes étaient bon pour rester au chaud. Du coup, nous avons choisi de faire découvrir à nos 3 «invités» une boutique M&M'S (tout y est à l'effigie du célèbre bonbon), nous en avions déjà visité une à Las Vegas.





Cela a été l'occasion d'essayer des très seyants serre-têtes M&M'S.

Ensuite un dernier tour à Central Parc. Le bassin "Jackie Kennedy" était figé par la glace.



Le soir, nous sommes allés assister à un spectacle sur Broadway : Chicago, un mélange de chants, de danse et de comédie, au rythme très enlevé.





Cela nous a énormément plus. Une très bonne soirée que nous avons achevés dans un petit restaurant Italien. Un merveilleux début d'année 2010, en somme.


Et aujourd'hui, nous sommes allés à Washington. 3 heures 20 de trains entre New York et la capitale des Etats Unis.






Ce fût sans aucun doute possible, la journée la plus froide de notre périple. Mais la visite valait le sacrifice.



Cette photo prouve qu'une petite bouteille d'eau a bien fait le tour du monde Se marre






Le dernier monument de ce voyage: la Maison Blanche


Et voilà. Ce soir nous sommes de retour à NY.
A l'heure actuelle, demain nous serons dans l'avion au dessus de l'Atlantique. Merci à tous ceux qui ont eu la patience de nous lire. Cela nous a toujours fait très plaisir, et parfois réconforter, quand nous avions de brefs coups de cafard.

Pour ceux qui veulent nous suivre jusqu'au bout, nous ferons 2 autres messages cette semaine:
- un pour vous donner une ou deux photos de notre retour,
- et un dernier, le week end prochain, pour vous donner un bilan global du voyage, et surtout présenter quelques photos «spéciales» que nous avions gardé de côté durant ce voyage).


Bilan des Etats Unis


Nombre de jours: 43
Nombres de chambre d'hôtels: 20
Nombre de fois ou le sac à dos a été refait: 20

Nombres de trains: 8 (soit 105 heures de trajet)
Nombres d'avion: 1 seul, pour rentrer en France
Nombre de bus: 1
Nombre de Taxi: 4

Nombre d'heures de conduites : 38 heures soit (4870 miles = 7800 kilomètres)

Nombres de médecin : 1 seul (toujours pour Nathalie, qui envisage de faire une annexe au guide du routard "les Pharmacies et les médecins du monde")

Température maximum : 25°
Température minimum : -14°

A bientôt

Nathalie + Olivier.

Voir les photos : USA - New York ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 6 réponses

Happy New Year.

Le 02/01/10, 3:18

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - New york ]
Voir les photos : USA - New York ]

[  Heureux ]




Comme vous l'avez vu dans le dernier post, nous voici dans notre toute dernière semaine de voyage. Et pour nous ré-acclimater progressivement à la vie sociale, nous avons retrouvé Annie et Alain (ma sœur et mon beau frère), ainsi que Julien (le frère d'Olivier).
Nous logeons tous dans un confortable hôtel situé au cœur du quartier Chinois.



Grâce à eux, nous reprenons peu à peu contact avec la France. Et oui, aussi ridicule que cela puisse paraitre, nous ne sommes pas tout à fait au point sur les événements survenus dans notre pays depuis ces 8 derniers mois ("au fait, qui est premier ministre en ce moment?", "Quel film a eu du succès?", "C'est quoi ce débat sur l'identité nationale?"). Bref, grâce à eux, nous aurons l'air un peu moins ahuris lors de notre retour.

Ensemble nous découvrons New York. Bon, quand je dis "ensemble", je m'avance un peu, car grippe A oblige, j'ai fait un peu bande à part au début, mais ça y est, j'ai rejoint le groupe.
Pour l'instant, je les surveille tous, ils ont le teint frais et l'œil vif, j'ai donc bon espoir de n'en avoir contaminé aucun.

La première journée eut lieu sous le soleil, mais avec -10° Celsius.


Nous avions prévu d'aller visiter la statue de la liberté, mais il y avait 2 heures d'attente. Vu le très grand froid, moi j'ai rejoint mon lit, et les autres sont allés faire les boutiques autour de Ground Zero.

Les jours suivants, le temps était beaucoup plus doux, et la neige avait recouvert Big Apple.



Nous avons visité Central Parc,








Le froid rend peu farouches les écureuils qui viennent manger des biscuits dans notre main.



Julien dans Central Parc

Nous avons aussi vu l'étrange immeuble du Flatiron ...



... le quartier de Greenwich village...






... le sapin et la décoration de noël du Rockfeller Center.






La vue depuis le 67ème étage du Rockfeller Center.



Le 31 décembre, nous avions prévu de nous rendre sur Times Square pour y fêter le nouvel an, mais une très grosse désillusion nous y attendait. Si, dans l'après midi, nous avons pu déambuler librement dans la rue, dès 15h00 la police a commencé à évacuer le quartier et à placer des barricades.


Times Square

Avec surprise, nous avons découvert qu'un concert avait lieu sur Times Square, et que pour y assister, et voir la fameuse horloge du décompte, il fallait débourser plusieurs centaines de dollars. La très large majorité des New Yorkais, sont eux, refoulés dans les rues dont la circulation n'est même pas interrompus. Très très décevant. Mad
Nous sommes malgré tout restés là pour voir de loin l'écran annonçant l'arrivée de 2010.



00h01, et très loin au fond, le peu que nous pouvions voir de Times Square.


Voilà pour les nouvelles.
Malgré cette déception, nous sommes ravis d'être là. Se marre

Tout va bien, et nous vous souhaitons une très bonne et heureuse année 2010.

Prochain message du voyage, avec photo de la Statue de la Liberté (que nous avons finalement vue aujourd'hui), photos de Washington, (et bilan des USA) le 4 janvier matin...

Nathalie + Olivier.

Voir les photos : USA - New York ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 2 réponses

Bien arrivé à NY.

Le 29/12/09, 16:00

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - New york ]
Voir les photos : USA - New York ]

[  Heureux ]

Dernier grand trajet terrestre de notre voyage. Au programme, 24 heures de trains entre Orlando (en Floride) et New York.
Nous ne nous lassons jamais de ce moyen de transport, et d'avance nous nous faisions une joie de ce trajet, mais finalement il s'est avéré moins facile que prévu.




Je n'en avais pas parlé dans le dernier post, concernant notre séjour à Disney World, mais je commençais à ne pas me sentir bien, et le 27, après une nuit agitée, j'ai dû consulter le médecin. Étant dimanche matin, l'accueil de notre hôtel m'a conseillé d'aller aux urgences. Un peu gênée d'y arriver pour si peu je pensais me faire renvoyer, mais apparemment c'est bien ainsi que cela fonctionne car personne n'a paru surpris.
Donc remake de la série Urgence, mais sans George Clooney, tant pis. On m'a tout de suite proposé un fauteuil roulant, «non, ca va aller, merci», un sac pour vomir (par contre très utile dans la soirée celui là), et fait rencontrer une femme qui m'a demandé «vous avez une assurance? Vous comptez payer la consultation vous même? Quelle est votre religion?».
Puis rassurée en apprenant que j'avais les moyens de payer, j'ai eu le droit à la visite du médecin. Une heure plus tard, le verdict tombait «the Flu» (la grippe). The «Flu», je l'ai déjà eu en Australie, il y a 5 mois, sauf que cette fois ci c'est la «A».
J'avoue que je me suis demandée si nous devions tout de suite mettre notre appartement en vente (connaissant les prix «modiques» pratiqués par la médecine Américaine). Finalement j'ai eu droit à la promo du mois: -30% parce que payais immédiatement. Bref, entre les soins et les médicaments, j'en ai pour presque le montant d'un SMIC.
Olivier tient le choc pour l'instant, je ne sais pas comment il fait...


Nous avons tout de même pu prendre notre train pour NY.


Et me voici donc avec mon Tamiflu, acheté aux USA ( la classe), et un masque sur la bouche, pour ne pas contaminer trop de monde.




Et puis, nous sommes arrivés à New York hier midi. Il y fait glacial, et nous avons retrouvé la neige, que nous n'avions pas rencontré depuis le Canada.

Mais surtout, nous avons retrouvé trois personnes qui arrivaient de l'avion en provenance de Roissy.
Craignant de ne pas avoir le courage de rentrer en France, nous avions demandé à trois personnes de confiance de venir nous chercher.



Ma sœur, mon beau frère, le frère d'Olivier.


Et nous voici donc partis pour une notre dernière semaine de voyage.

New York, nous voici.

A bientôt pour vous présenter le nouvel an sur Times Square.
Bon réveillon à tous.

Nathalie + Olivier

Voir les photos : USA - New York ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 1 réponses

Merry Christmas in Disney World.

Le 27/12/09, 7:03

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - Disneyworld ]
Voir les photos : USA - Disneyworld ]

[  Aux anges ]




Message du comité de relecture du blog : les rédacteurs de ce blog vous présentent leurs excuses pour le nombre de photos que contient ce post. Un choix très sévère, destiné à en limiter le nombre a pourtant été réalisé. Mais passer 3 jours à Disney donnent l'occasion de faire beaucoup d'images. Merci pour votre compréhension.

Pour notre «Christmas Holiday», nous sommes allés à Disney Word, en Floride. Le site comporte 4 parcs d'attractions et 2 parcs aquatiques.
Durant ces 3 jours, nous avons logé dans l'hôtel «Port Orléans», un bâtiment style «Louisiane», qui nous a rappelé quelques souvenirs récents.



Le 24 décembre : «Christmas eve» à Magic Kingdom (pour ceux qui veulent améliorer leur Anglais «Christmas eve» signifie « réveillon de noël»).

Pour cette journée du réveillon de Noël, nous avions choisi de nous rendre à Magic Kingdom, le parc le plus représentatif du monde de Disney.
Les dimensions du parc ne sont en rien comparable avec «Disneyland Paris». Pour se rendre dans à Magic Kingdom, il faut prendre sa voiture, et parcourir plusieurs miles sur des routes 2x3 voies. On se gare dans d'immenses parkings, puis, on prend une navette en forme de train touristique qui mène dans une gare pour «monorail».


le monorail



Magic Kingdom étant situé de l'autre côté d'un vaste lac, il n'est accessible que par monorail ou bateau.
Enfin, on arrive à l'entrée du parc.


A l'entrée de Main Street, nous avons découvert l'un des très grands sapins de Noël qui décorent les parcs. Chacun est orné de boules représentant la thématique du parc dans lequel il est installé.

Première attraction « Mountain Splash », une attraction que nous avons adoré, mais dont on sort totalement trempé. Une barque voyage et traverse des animations « très Disney », mais franchit aussi des descentes brutales (certaines dans le noir complet), avant d'arriver à la montagne.





De là haut on domine tout le parc, c'est magnifique....ensuite on baisse les yeux et on hurle! 15 mètres de chutes et au bout on dégouline.

Ensuite quelques classiques : Les Pirates des Caraïbes (attraction qui dure moins longtemps qu'en France), Small World (la musique est toujours aussi entêtante, mais ici les poupées ne chantent pas), Buzz l'Eclair, ...


Tomorrow Land (où se trouve Buzz et Space mountain)

Nous avons aussi découvert « Stitch », une animation plutôt sympa, et bien faite, avec des robots et des peluches animées.

A la nuit tombée, le château a pris des couleurs incroyables.



Nous avons assisté à la parade électrique.








Bien qu'étant déjà allé à Disneyland Paris, nous n'avons jamais assisté à la Parade, ni vu les décorations de Noël, il ne nous a donc pas été possible de comparer. En tous cas, nous avons été émerveillés.

Pour finir ce réveillon, nous avons eu droit à un feu d'artifice fantastique.
Le final nous a laissé sans voix.






En quittant le parc, nous avons aperçu depuis le monorail, une piscine en contrebas, dans laquelle des clients se baignaient.
Se baigner en plein air la nuit de Noël, voilà qui nous a tenté, et nous avons projeté de récupérer rapidement notre voiture pour rentrer nous changer et plonger à notre tour dans la piscine de notre hôtel.
Oui, mais voilà... arrivés dans la gare du monorail, nous nous sommes refusés à utiliser la navette et avons décidé d'aller chercher notre voiture à pied (on n'est pas des feignants tout de même!). Au passage, on croise une navette dans laquelle reste une dame seule, l'air inquiet. Nous, moqueur on s'est dit : «Alors, elle, elle ne sait plus où elle a garé sa voiture !!!»
5 minutes plus tard, nous arrivons sur ce que nous pensons être notre parking et là, pas de voiture. On a beau faire une à une toutes les voitures blanches, aucune ne daignait s'ouvrir. Olivier a pensé qu'on nous l'avait volé, moi je songeais que pourtant, je reconnaissait bien le petit canal qui longeait notre parking. Sauf que ce parking se nommait Sleepy (le dormeur des 7 nains), et que nous nous étions garé à Goofy (Dingo). Devant ce constat, il nous restait à savoir comment retrouvé Goofy, entre les parkings Tic et Tac, Donald ou Minnie (une grande idée qu'ils ont eu là chez Disney!). Choqu
Bref, au bout de 25 minutes, honteux, nous avons hélé une navette vide, et parcouru seuls, à notre tour, tous les parkings, jusqu'à ce que «miracle», nous apercevions un parking identique à Sleepy, qui portait le doux nom de Goofy. Bon, le temps était très doux, mais cette petite promenade nous ayant bien calmé, nous avons annulé la piscine, et choisi de retrouver notre lit.

Le 25 décembre : jour de Noël.
Nous avons commencé par faire un saut à Disney Studio, mais nous n'y sommes pas restés très longtemps, car la plupart des attractions ressemblent à celle de la France.

Ensuite découverte d'« Animal Kingdom ». A notre grande surprise, au delà d'un parc d'attraction, il s'agit surtout d'un zoo. Déjà, l'idée d'enfermer des animaux ne nous plait pas beaucoup, mais dans le cas présent, leur espace de vie était plus que restreint. C'était assez gênant.





C'est dommage, car le cadre en lui même est très réussi.


Dans l'après midi, nous nous sommes rendu à Epcot.
Voilà un parc que nous imaginions plutôt dépassé, avec une vision du future, version année 70. En fait, il n'en est rien.
Nous avons tout de suite été accueilli par la célèbre Géode.


Photo souvenir devant la géode.


L'attraction de la Géode, consiste en un petit train qui circule dans une reconstitution de l'histoire de l'être humain, faite d'hologramme ou d'automates.


C'est sans aucun doute l'attraction Disney la plus belle et la plus intéressante que nous connaissions.

Ensuite, une visite dans le monde de Némo (ce fût très très beau).

Découverte du fonctionnement des tests de sécurité réalisés sur une voiture en projet, et essai d'un véhicule placé sur des rails en courbe et devers, avec accélération de 0 a 100 en quelques secondes.

Après avoir fait un décollage dans une fusée spatiale ...



... et découvert le fonctionnement de l'imaginaire dans le cerveau humain, nous avons visité les différents pays du parcs : l'Italie, le Canada, la Norvège, la Suisse, l'Afrique du Sud, le Mexique,...

Le Japon



Dans le quartier Français, nous avons rencontré le père Noël, qui racontait comment les Français fêtaient Noël (messe de minuit, chaussures au pied du sapin et bûches de Noël)


Dans le quartier Marocain, un homme expliquait que dans son pays, la fête la plus célèbre était la fin du Ramadan. Du coup, il expliquait ce qu'était le ramadan «on ne mange et on ne boit rien de la journée, pas de Coca Cola, pas de Nuggets. On ne mange que la nuit, et cela dure 30 jours!» Mouvement de surprise de l'auditoire, devant la durée de cette pratique. C'est amusant de constaté que le ramadan qui nous semble si banal en France est totalement inconnu ici.

Le soir tombé, nous sommes allés assister au spectacle du soir sur la pièce d'eau.
Le parc d'Epcot étant centré sur l'histoire de l'univers, le feu d'artifice présente la terre, du Big-Bang jusqu'à nos jours.





Une fois encore, nous sommes resté sans voix.


Signalons que le soir, nous n'avons pas eu de difficultés à retrouver notre véhicule (contrairement à d'autres clients dont l'air hébété trahissait la perte total de repère géographique dans les parkings!) Se marre

Aujourd'hui, pour finir notre séjour chez Mickey, nous sommes retourné à Magic Kingdom, où nous avons recroisé le père Noël (tiens, il n'est pas encore reparti), et vu quelques fanfares sur le Mississipi.


Et voilà, fin d'un très beau Noël. Demain on repart pour 24 heures de trains, direction New York : la dernière étape de notre voyage.

Avec 23 heures de retard (et oui, décalage horaire oblige, nous nous sommes toujours le 26 décembre), nous vous souhaitons de nouveau un Très joyeux noël. Nous espérons que cette journée fût heureuse pour chacun d'entre vous.

Nathalie + Olivier

Voir les photos : USA - Disneyworld ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 2 réponses

Les Everglades et les keys.

Le 23/12/09, 9:38

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - Key West ]
Voir les photos : USA - Key West ]

[  Heureux ]

Après Miami, nous avons poursuivi notre route plus au sud de la Floride, dans les Everglades.
Les Everglades : c'est un parc composé majoritairement de marécages et de mangroves. Elles abritent plus de 300 races d'oiseaux, mais aussi des espèces plus rares, comme le lynx roux, le lapin des marais, ou la Panthère de Floride.



De cette fameuse panthère, nous n'aurons vu que les panneaux routiers qui signalaient sa présence. Décidément, que cela soit en Afrique, il y a 3 ans, ou durant ce tour du monde, panthères et pumas auront toujours manqué à notre album photos.

Nous avons par contre de très nombreuses photos de Crocodiles.
Croco, (le bien nommé), appartient soit à la race des Alligators d'Amérique, soit à la race des crocodiles d'Amérique. La différence est subtile (l'un est de couleur gris-vert et l'autre Brun), mais il paraît que l'un d'entre eux est un peu moins agressif. Dans le doute, nous avons préféré ne sympathiser avec aucun, et nous avons simplement admirer le courage de cette grue blanche, qui sommeille tout près d'une bête impressionnante.



Nous avons aussi vu un « martin-pêcheur »



et un oiseau, en plein déjeuner d'un poisson qu'il a péché sous nos yeux.



Cette visite à pied était intéressante, mais le thématique de notre périple autour du monde étant « n'évitons aucun clichés », il ne nous semblait pas possible de ne pas voyager dans l'un se ces bateaux à hélices, qui glissent au dessus des marécages.









Nous avons adoré cette découverte. Ce fût le meilleur moment de la journée.


Évidement, encore une fois, il valait mieux ne pas laisser trainer ses mains dans l'eau.


Après une journée dans les Everglades, nous avons poursuivi notre route vers le sud. Tout au bout de la Floride, on trouve les Keys.


L'archipel des Keys est un long bras d'îles et d'îlots que les Américains ont reliés entre eux en construisant de longs ponts.


Si ces ponts facilitent l'accès aux iles, l'effet visuel est tout de même très surprenant.



L'eau prend des couleurs incroyables au moindre rayon de lumière. Malheureusement, s'il faisait bon, le soleil n'a pas beaucoup daigné apparaître.

L'archipel, est assez grand, et se rendre du continent jusqu'à la dernière île nommée « Keys West », prend 2 heures de route à travers de multiples autres îlots, totalement défigurer par les constructions. Nous avons rencontré plusieurs restaurants ou magasins en forme de châteaux forts (là, le rapport avec les îles ne nous est pas apparu, si quelqu'un comprend la signification de l'architecture médiévale au milieu du golfe du Mexique, qu'ils n'hésite pas à nous le dire), il y a aussi des bâtiments en forme de bonhomme géant, des terrains vagues avec des carcasses de voitures, ... et le pire, c'est que tout cela masque totalement l'océan.
Nous espérions au moins, apercevoir un « cerf de Floride », il s'agit d'un tout petit cerf arrivé sur les îles durant la période glaciaire. Il vit directement au bord des villes, mais là encore, seuls les panneaux routiers nous ont signalé sa présence.
Enfin nous sommes arrivés à Key West, là où s'achève la route "US 1". Il s'agit de la route qui longe la côte Atlantique depuis le Canada.


Key West est une très jolie ville dont les maisons de bois sont abritées du soleil par de hauts palmiers.





Un monument rappelle que pendant quelques semaines, l'archipel a eu des envies d'indépendances et avait créé sa propre république. Mais la réalité a rattrapé les Keys, qui n'ont finalement jamais quitté le territoire de Floride.



Ici les Pélicans sont légions.Il y a une grosse concurrence entre pécheurs et pélicans.


Lesquels seront les plus rapides ?


Aujourd'hui, nous sommes remontés vers le nord de la Floride, et au passage, nous nous sommes arrêtés dans la station balnéaire de Fort Lauderdale.





Comme un fait exprès, le soleil que nous n'avions pas vu lors de notre séjour dans les îles, est revenu.

Ici, CNN a dû faire un reportage sur le grand froid qui règne en France, car depuis 3 jours, tous ceux que nous rencontrons nous en parlent. Nous en profitons donc pour vous dire : courage! Et puis, (avouons le) on se dit que vous l'avez bien cherché... Cela fait 3 ans que nous vivons des étés sans soleil en France, et c'est pile l'année où nous sommes absents que vous nous avez tous écrit pour nous vanter "le beau temps sur Paris", "le monde sur les plages de Pornic", "la chaleur à Niort, à Pau, et même dans le nord", ... (nous laissons chacun se reconnaitre...). Et bien voilà, il y a une justice dans tout cela.
Et, plus sérieusement, Noël sous la neige, cela a tellement de charme que nous vous souhaitons de tous bien en profiter. Smile

Nous, demain, (le 23), nous rentrons dans le monde magique de DisneyWorld où nous passerons Noël. A bientôt pour les photos.

Et très très bon noël à tous.

MERRY CHRISTMAS.


Nathalie et Olivier.

Voir les photos : USA - Key West ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 2 réponses

Welcome to Miami.

Le 20/12/09, 7:53

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - Miami ]
Voir les photos : USA - Miami ]

[  Aux anges ]




Comme le dit si bien Will Smith dans sa chanson :
Party in the city where the heat is on
All night on the beach till the break of dawn
I'm going to Miami
Welcome to Miami


On a repris le titre de la chanson de Will Smith comme titre du post. Lors de notre message «Les experts à Las Vegas», une certaine lectrice (que, par souci d'anonymat, je ne nommerai que par son prénom : «Annie», a affirmé que Miss Zouzou et Gros Toutou n'étaient pas les véritables «experts à Las Vegas», et que nous n'avions pas intérêt à nommer un post «les Experts à Miami ou à Manhattan!» Devant sa menace de boycotte de notre blog, nous avons envisagé les titres «les dessous de Palm Beach» (nous y étions hier), ou encore «2 flics à Miami», voir «Hawaï police d'état» (bon évidemment, nous ne sommes pas à Hawaï, mais ceci est un détail). Finalement, nous avons opté pour un titre «musical». J'espère que nos lecteurs les plus assidus sauront apprécier cet effort de réflexion.

Mais revenons en à notre nouvelle étape: en descendant vers la Floride, nous nous sommes arrêtés à Cap Canaveral:


la base de lancement spatiale de la NASA.


Il est possible d'y visiter l'une des navettes spatiales.





l'intérieur de la navette et le cockpit.

Visiter cette base en hiver a été une grande chance, puisque nous étions quasiment seul. Pas de file d'attente, personne pour nous gêner sur les photos, pas de bousculade, le rêve!

La NASA permet de traverser une partie de leur base, d'où l'on aperçoit les rampes de lancement des fusées.



On longe aussi l'un des plus grand atelier du monde (pour vous donner une idée de sa taille, le seul carré bleue du drapeau Américain est grand comme un terrain de basket).


C'est dans ce bâtiment que sont assemblées les fusées et navettes. En ce moment, il s'y trouve une navette qui quittera la terre en février prochain.

La visite permet de voir une reproduction de la salle de contrôle utilisée lors de décollage d'Apollo 8. Une animation sonore et visuelle restitue les images du décollage, l'allumage des écrans de contrôle et même les tremblements de la pièce au fur et à mesure de la préparation de la phase de décollage et de la mise à feu.


C'est tellement bien fait que l'on s'y croit presque.

Nous avons vu un exemple de la fusée, les tenues des astronautes, et la capsule spatiale.











Il est même possible de toucher un minuscule morceaux de la lune.

Le morceau de lune est de la NASA, le trucage de la photo, pour nous mettre côte à côte est d'Olivier et les costumes de Donald Cardwell. Cool

Après cette visite, nous avons poursuivi notre route sous la pluie. L'orage fût si violent que l'on n'y voyait plus rien, toutes les voitures avançaient au pas. Par prudence, nous avons choisi de nous arrêter dans un hôtel en bord d'autoroute. Nous n'avons pas été les seuls à choisir cette option car l'hôtel a très rapidement été complet. Au journal télévisé local, nous avons vu que le sud de la ville était si inondé que certaines maisons étaient évacuées en barques.
Être en Floride, avoir 26°C et se retrouver bloqués dans une chambre d'hôtel avait un petit côté énervant.

Hier, la pluie s'est poursuivie une partie de la journée. Du coup, nous avons mis à profit ce temps perdu pour faire des achats vestimentaires.


L'an dernier, voyage oblige, nous n'avions pas acheté de vêtements. Ceux du voyage seront bon à jeter dès notre retour en France, nous nous sommes donc offert une journée shopping. Et ça y est ! avec des jeans et des pulls pour Olivier, et des robes pour moi, nous avons retrouvé un aspect civilisé (comme vous pouvez le constater sur la photo ci dessus, il nous manque encore les chaussures...) Wink

En fin de journée, nous sommes arrivés à Miami (d'où le titre de ce message! Et oui, il n'y a pas de hasard!) et le soleil est réapparu.
Si la «Douwntown» n'a pas grand intérêt, car il ne s'agit que d'immeubles de bureau, Miami Beach a gardé son style «Art d'éco» qui lui donne un certain charme.











Il y a des très belles maisons avec pontons privés.


Soleil, chaleur et plage un 19 décembre, le bonheur.









Nous avons même plongé dans l'océan. Elle n'était pas très chaude (18°C), mais nous ne pouvions pas passer à côté d'un tel souvenir.


Diner en terrasse (et en manches courtes!)


Dans les jours à venir, nous arriverons dans l'extrême sud de la Floride pour y découvrir les Everglades et les Keys.

(... à suivre) et à bientôt

Nathalie + Olivier

Voir les photos : USA - Miami ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 6 réponses

Autant en emporte le vent.

Le 17/12/09, 3:56

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - Savannah ]
Voir les photos : USA - Savannah ]

[  Heureux ]



Depuis 3 jours nous traversons les Etats du Sud : la Louisiane, le Mississippi, l'Alabama et nous voici en Géorgie.

Nous avons longuement longé le Mississippi. La brume qui recouvrait le fleuve lors de notre séjour à la Nouvelle Orléans ne s'est pas levée.


Le Mississippi toujours noyé sous une épaisse couche de brume.


A travers les états du sud, nous avons aperçu de nombreuses plantations de coton ou de cannes à sucres, dernières traces de "l'avant guerre de Sécession".



Nous avons visité l'une d'entre elles.


Son nom d'origine française était "Beau séjour", elle se nomme aujourd'hui "Oak Alley" en raison des superbes chênes, 3 fois centenaires ("oak" en Anglais) qui bordent son allée.





Etant en pleine saison "creuse", nous avons eu le bénéfice d'une visite guidée pour nous seul.

Lors de la guerre de Sécession (de 1861 à 1865), la Louisiane souffrit moins que d'autres états sudistes et la plupart des plantations ne furent pas brulées. Malgré tout, les propriétaires terriens ruinés, durent vendre leur propriétés aux "Carpet Baggers", des nordistes, venus faire fortune dans les états du sud après la guerre.



Au bord des propriétés, certaines maisons d'esclaves ont été conservées.


Un tableaux rappel les prix des esclaves, qui étaient fonction de leurs ages et de leurs compétences (cuisinier, blanchisseuses, hommes des champs,...)



Mais en dehors des superbes maisons coloniales, le sud c'est aussi cela :





des maisons délabrées, et des mobils homes éparpillés dans des villages le long des bayous.


Hier, nous avons longé le Delta du Mississippi et traversé une partie de l'Alabama, mais la pluie n'a jamais cessé et en 350 miles, nous n'avons fait qu'une unique photo : la panneau routier nous indiquant que nous changions une fois de plus d'heure.


Nous n'avons plus que 6 heures de décalage avec la France.


Aujourd'hui, reprise de la route, en direction de la côte Atlantique pour découvrir Savannah. Pour ceux qui connaissent par cœur "Autant en emporte le vent", je ne présente pas cette ville. Pour ceux qui connaissent moins bien ce livre culte, sachez que c'est une ville sudiste qui avait la réputation d'être bourgeoise et élégante. Dans le livre sus nommé, la mère de Scarlett, d'origine française est née à Savannah, ce qui est le gage d'une bonne éducation. Se marre


Malgré les 150 ans écoulés et la guerre civile, cette petite ville de Géorgie a gardé tout son charme.





Les maisons aux styles Anglo-saxon sont joliment entretenues.






Une multitude d'écureuils courent dans les squares et les cimetières.


Ce cimetière fermé depuis 1853, sert aujourd'hui de parc.




Pour finir, notre dernier jeu du voyage Triste :
Les racines Américaines sont majoritairement Anglo-saxones. Un événement symbolique a lancé les hostilités entre les colons Américains et la couronne d'Angleterre, marquant le début de la guerre d'indépendance. La France, ayant rapidement pris le parti des indépendantistes, le roi Louis XVI envoya un émissaire secret apporter de l'argent et des armes.
La dernière carte postale du voyage sera pour celui qui nous dira le nom donné à cet acte symbolique des Américains et le nom de l'émissaire secret de Louis XVI.

A bientôt pour une visite de cap Canaveral.
Nathalie + Olivier.

Voir les photos : USA - Savannah ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 1 réponses

La Nouvelle Orléans.

Le 14/12/09, 4:46

-8.583193864296.39792895714

[ Situer sur la carte : USA - La Nouvelle Orleans ]
Voir les photos : USA - La Nouvelle Orleans ]

[  Heureux ]

Déjà 2 jours et demi que nous sommes à la Nouvelle Orléans et nous n'avons pas vu le soleil apparaître une seule fois.



Autant dire que la couleur des photos s'en ressent.


La Fleur de Lys est l'emblème de la ville. On la trouve partout.


Cette fleur qui symbolisait la monarchie Française, est censée représenter la vie et la vierge Marie. C'est pourquoi, elle est aujourd'hui devenue le symbole de la « renaissance » de la ville après l'ouragan Katrina.
Le traumatisme de cet ouragan qui frappa la région en 2005 est encore très présent. Toutes les victimes n'ont pas encore été relogées, et certains lieux, comme le couvent des Ursulines, qui datent de l'époque française sont maintenant fermés au public. Démarche un peu cynique, des «tours opérateurs» proposent la visite des sites les plus sinistrés.
Les habitants redoutent de nouvelles catastrophes, et depuis 2 jours, les médias diffusent en boucle des « alertes météo élevées » avec, heure par heure, l'évolution de la situation. (il est effectivement tombé plus de 15 centimètres de pluie dans la seule après midi d'hier).

Notre découverte des lieux fût donc un peu ternie par le climat, mais nous avons malgré tout beaucoup apprécié la beauté de la ville.







Mais là, j'entends déjà les questions : « mais pourquoi se nomment elle la « Nouvelle Orléans »?
Et bien, la ville fut fondée par les Français en 1718. Le nom de la ville fut choisi en l'honneur du régent de l'époque, Philippe, duc d'Orléans (il fût régent de France entre la mort de Louis XIV et l'accès au trône de Louis XV).
Cette ville devint la capitale de la Louisiane. En 1762, la colonie fut cédée à l'Espagne. La ville revint sous le contrôle français en 1800 mais, en 1803, Napoléon Bonaparte vendit la Louisiane dans son intégralité aux Etats-Unis.
Et voilà, vous savez tout!

Ce qu'il reste du « vieux carré » Français ne représente qu'une douzaine de blocs, mais ils sont très bien conservés.






L'essentiel de la vie (et en particulier de la vie nocturne) se déroule dans la « Bourbon Street ».


Club de Jazz, boites « érotiques », magasins « sexy » et bars animés s'alignent tout au long de la rue.


Nous avons passé une soirée dans un pub où jouait un groupe local.




Voir en plein écran


L'autre quartier vivant du vieux carré, c'est le « French Market ». Exceptés quelques tissus provençaux et des livres de cuisines Créoles, il n'a de français que le nom.



On y trouve des boutiques aux couleurs de Noël et de « mardi gras » (l'événement festif le plus important de la ville).


Dans l'une des boutiques de Noël, nous avons trouvé un objet ... original, mais qui répond à la question que nous nous sommes tous posés étant enfant : mais que fait le père Noël en dehors de la période des fêtes? Et bien ...... il chasse le renne!


La preuve ci-dessus, avec ces 2 magnifiques père Noël en treillis dont l'un tient dans ses mains le bois d'un renne... très très surprenant ! (est-ce un renne qui n'a pas voulu travailler au dernier Noël?) Mais c'est surement pour rire car le Père noël est trop gentil pour ça. Choqu

Aujourd'hui (dimanche 13), la pluie a cessé mais une brume épaisse est tombée sur la ville lui donnant un aspect fantomatique.


Le bac qui traverse le Mississipi, flotte dans la brume.


Nous avons visité la cathédrale St Louis.





Notre petit séjour à la Nouvelle Orléans s'achève déjà.



Nous allons quitter notre hôtel: Le château, situé rue de Chartres.

Demain nous reprenons une nouvelle voiture de location pour aller découvrir la région.

Nathalie + Olivier.

Voir les photos : USA - La Nouvelle Orleans ]

Posté par Portauloin de Nat-Olivier | Poster un commentaire | 5 réponses