Mon tour du Monde
Enroutes.com -> Blogs -> Mon tour du Monde
Agrandir la carte

Chili, Torres del Paine!

Le 21/04/11, 11:40

-80.7785135-41.009869

[ Situer sur la carte : Chili - Punta Arenas ]

J'arrive finalement à bon port à Santiago, vers 1h du matin, je devais aller dormir chez un ami de Pilar (une autre que nous avons connu avec Elvina et ... au camping...) mais LAN m'offre une nuit d'hôtel au Crown Plaza pour s'excuser du retard du vol. Je ne vais pas refuser cette opportunité, surtout que les transferts sont pris en charge, les repas et que la piscine et le spa en plein air me feront le plus grand bien! C'est marrant de se retrouver dans un grand hôtel après être habitué à mes dortoirs et campings... ca me rappelle tellement le boulot et mes déplacement pour les congrès et les réunions d'experts...sauf que là je pourrais faire une grasse matinée à ma guise! Mais bon, j'ai l'air un peu ridicule dans cette grande entrée marbrée avec mon jean à trousss et mes bracelets de vadrouilleuse, mes tongs encore marquées par leur parcours en Afrique. Arrivée dans ma chambre, je ne suis pourtant pas en terrain inconnu, je retrouve la même chambre que j'avais pour le boulot. Je ne peux pas m'empêcher d'allumer la télé, ca fait si longtemps! Mais rien ne semble intéressant si ce n'est que j'apprends qu'une catastrophe a touché le Japon! Un tremblement de terre sans précédent a généré un tsunami meurtrier et a endommagé une centrale nucléaire, le monde entier est en alerte! Mon dieu j'étais tellement loin de cette réalité affligeante. Je regarde les quelques images chocs qui passe cette nuit là... ne sachant pas quoi penser de tout ca? Je n'ai pas vraiment les réponses à mes questions? Combien de morts? La centrale a-t-elle explosé? Quelle quantité de radioactivité s'est déversée dans les airs? Je me rappelle des reportages sur Tchernobyl qui étaient passés à la télé 5, 10 ans après la catastrophe pour parler de l'étendu des dégâts et des effets à long terme sur la santé des ukrainiens...rien ne peut être pire. Je me rappelle aussi la peur que j'avais de manipuler cette radioactivité au laboratoire durant ma thèse pour des expériences qui sont tombées maintenant dans les oubliettes...brrrr, je finis par éteindre la télé! Le lendemain, je profite comme prévu d'un petit déjeuner gargantuesque, avec plein de vitamines! Puis je décide d'aller prendre le soleil au bord de la piscine, de faire une séance de sauna et déjà il faut que je retourne à l'aéroport pour prendre mon avion pour Punta Arenas. J'arrive encore une fois en pleine nuit à Punta Arenas, une courte nuit au backpackers paradise et je prends le bus pour aller à Puerto Natales de bon matin. A Puerto Natales, les backpackers sont charmants, tout en bois, chaleureux... avec de grosses couettes car les nuits sont encore fraiches et le chauffage existe peu ici. Je me rends compte que je me suis faite voler mes dollars dans mon portefeuille, je peste d'avoir perdu ces quelques 400 dollars... mais je m'oblige à ne pas y repenser. Je' pense qu'il s'agit de la femme de menage du Crown Plaza. Je dépose une plainte qui sera comme toujours inutile. Je me renseigne pour faire le trek du W de Torres del Paine. Il se fait en 4 jours en entière autonomie. Il nous faut compter 5 jours avec les trajets aller retour. Je trouve une allemande (une vraie... je veux dire bien rigide!!) qui compte partir le même jour, nous décidons de partir ensemble ce qui nous permettra de partager les frais, une tente et surtout le poids du matériel dans nos sacs à dos. Nous louons le matériel dans la boutique d'à coté, ils ont tout du réchaud à la petite casserole, au sac de couchage si besoin...même des bonnets et des gants... dire que je me suis faite chier à tout trimbaler dans mon sac! Nous préparons les sacs... qui sont bien lourd avec toute la nourriture et nous partons en bus très tôt le lendemain matin. Et malgré toute la veille météo que j'avais faite sur internet, il pleut! Nous arrivons pour prendre le bateau au Lago Pehoe sous une pluie fine assez désagréable. Soit disant que les paysages sur cette traversée sont exceptionnels... nous ne verront rien aujourd'hui! Pourvu que le ciel se dégage demain matin. Nous plantons la tente sous la pluie... comme les autres trekkeurs, car nous sommes nombreux! Les nuages sont tellement bas et denses qu’on ne voit que les 100 premiers mètres ! Pas de quoi sortir l’appareil photo ! On se dit que demain le temps ne pourra pas être pire et qu’on verra surement mieux. Une nuit sous la tente dans le froid... je n'aime toujours pas ca! Je me demande si ca va être la galère comme ça tout le trek! Le lendemain, je reprends le sourire, les nuages se sont éclaircis et le soleil est bientôt présent. Les montagnes apparaissent enfin...et le bleu du lac aussi. Nous laissons la tente ici et partons avec nos petits sacs en trek dans la vallée des glaciers pour aller voir l'imposant Glaciar Grey, énorme glacier style Perito Moreno. Des bruits sourds nous accompagnent tout le long de la marche, les avalanches au loin n'arrêtent pas de se déchainer. Les vues sur les glaciers environnants sont superbes! Nous gérons bien notre temps de marche et revenons en début d'après midi au campement ce qui nous permet d'envisager 4 heures de marche supplémentaires pour gagner le campement suivant. Ce qui nous fera marcher plus de 8h en tout, belle 1ere journée sous le soleil. On longe le Lago Nordenskjold jusqu’au Campamento Italiano (camping quasi sauvage!). La nuit est heureusement moins froide. Nous sommes au pied de la Vallée de los Frances qui est réputée pour être la plus belle du trek. Nous montons donc l’explorer le lendemain, superbe vue sur le Glaciar Frances d’un coté, et sur Los Cuernos de l’autre (2600m). De grosses avalanches grondent encore au loin. Nous nous posons sur une plate forme avec une vue exceptionnelle à 360°, tout est si immense autour de nous. Il faut repartir car nous voulons essayer d'aller jusqu'au camp de los Torres pour cette nuit. Il ne nous reste qu'une branche du W à faire sur les Torres. Nous avons encore bien marché aujourd'hui! Nous avons encore du soleil pour installer la tente et nous sécher après la douche. Le lendemain matin, la pluie est au rendez-vous! O9n retrouve la météo du 1er jour. En deux heures de marche, les sacs commencent à s'imprégner malgré leurs sur sacs! Les ruisseaux ont gonflés d'un coup, ce qui nous oblige à mettre les pieds dans l'eau pour les traverser. Mes chaussures sont trempées et ma gore tex n'est pas non plus infaillible, nous ne voyons rien des Torres. Du coup, je décide de rentrer directement à l'Hôtel Torres pour y trouver un bus et rentrer un jour plus tôt à Puerto Natales et je ne regrette pas car la pluie ne semble pas vouloir s'arrêter. Les 3 heures de trek supplémentaires sont un peu laborieuses seules sous la pluie, je double mon allure pour que ca passe plus vite...j'arrive trempée mais soulager d'avoir fini ce trek, je vais pouvoir dormir au chaud ce soir... sous ma grosse couette en plume et faire secghjer mes affaires! Le bonheur est simple! Je me pose a discuter à l'auberge avec un couple de français de Grenoble (des grimpeurs en plus). Le lendemain je décide de filer sur El Calafate. La météo semble être assez bonne. Je passe la frontière chilienne avec quelques difficultés imprévues... il me manque soit-disant un formulaire d'entrée au Chili et un tampon! J'ai du le jeter sans savoir? Le douanier ne veut pas me laisser passer en Argentine! Il finit par me demander 200 dollars d'amende pour finalement prendre pitié de moi et me laisser passer! No Comment!

Posté par AnnCaro |

0 réponse

Il n'y a pas de réponses à ce message.