Frank et Laetitia autour du monde...
Enroutes.com -> Blogs -> Frank et Laetitia autour du monde...
Agrandir la carte

Arequipa et la Canyon del Colca

Le 10/09/08, 6:19

-75.80108775-12.1216885

[ Situer sur la carte : Perou - Colca ][ Voir les photos : Perou - Colca ]

[  Fatigué ]

Je ne sais pas si c’est l’architecture coloniale, le ciel bleu, le soleil resplendissant ou simplement la nature environnante, mais pour le moment on est soufflé par la beauté et le charme de toutes les villes péruviennes que nous traversons. Arequipa n’aura pas échappé à la règle. La ville blanche, comme on la surnomme ici, invite vraiment à la détente. On y serait bien resté une semaine à flâner dans les rues, les cafés et prendre des verres sur les toits ensoleillés...




Mais l’aventure nous appelle !
Voilà qu’on s’est mis en tête de faire « le » trek du Canyon del Colca à 170 km de là. Au programme 3 jours de marche dans le canyon le plus profond du monde (parait-il) et visite des village de la vallée. De quoi nous faire voir du pays...
Levés à 5 heures de matin à Arequipa, il nous a d’abord fallu 6 heures de bus pour rejoindre Cabacanonde, un village de 500 âmes, paumé dans la montagne, et accessoirement point de départ du fameux trek. Le trajet en bus est finalement passé assez vite, les paysages splendides des alentours y étant sûrement pour quelque chose.




En bons routards qui se respectent, on est parti sans guide "local" parce qu’on avait lu dans le Lonely Planet que pour ce trek, je cite : « It is better to DIY »... comprendre « DIY = Do It Yourself » (bref uniquement avec ton sac à dos et ta boussole, sans guide quoi…). Au final on ne croisera que des groupes avec guides (qui nous aideront d’ailleurs) et seulement deux groupes sans guide: des français évidement Wink
A Cabacanonde on trouve assez facilement (enfin en suivant discrètement un groupe avec un guide justement) le chemin pour San Juan, notre première étape. La descente (1200 m de dénivelé) est assez rude. On n’était pas vraiment préparé ni équipé. On arrive en bas au bout de 4h30 de marche avec des ampoules plein les pieds. Par contre le paysage et la nature sont "top", ce qui nous motive un peu.







Au niveau du pont pour traverser le canyon une habitante du village nous accoste pour nous proposer de loger dans sa maison d’hôtes. On la suit. On apprend qu’elle fait l’aller retour une fois par semaine « en haut » du canyon pour ses courses (1200 m de dénivelé aller retour dans la journée, elle a la forme !). Et puis... plus on y pense et plus on hallucine sur les habitants de ce village. C’est pas compliqué, quand on fait le calcul, ils sont à 4 heures de marche de Cabacanonde (le village paumé du début donc) … qui est lui-même à 6 heures de route de Arequipa… qui est quand même pas la plus grande ville du pays. Et pourtant l’exode rural ne semble pas avoir de prise ici. Ils continuent de construire leurs maisons en descendant à dos de mules des centaines de kilos de briques, tôles et sacs de béton. Certains ont même des antennes satellites ! (Bon évidement internet c’est pas pour demain).




Bref on dort donc chez Gloria, c’est le nom de la maison, la nuit n’est pas si froide que prévue, on aurait même pu se passer de nos sacs de couchage. Le lendemain on se remet en route à 8 heures du matin pour rejoindre l’oasis, notre deuxième étape. En chemin on passe par deux autres villages dont j’ai oublié le nom, plantés également au fond du Canyon, à 6 heures de marche de la « civilisation » cette fois ci. Comme San Juan ces villages sont habités de quelques paysans. Il y a une église et même une école dans le deuxième.

Au bout de 5 heures de marche on rejoint donc la fameuse oasis. Là pour le coup « l’oasis » est un village uniquement dédié au tourisme où se succèdent différentes maisons d’hôtes toutes dotées de piscines ! Je sais ça vous étonne : des piscines au fond d’un canyon mais c’est comme çà ! En fait un ruisseau provenant d’une source d’eau chaude traverse le village et les habitants ont eu la bonne idée de construire des piscines pour l’exploiter touristiquement. D’où le nom « oasis ». On doit dire que cela semble un peu factice vue du haut du canyon mais lorsqu’on plonge dans la piscine après 5 heures de marche on oublie tous ses préjugés !




On a donc passé le reste de la journée au bord de la piscine en préparation de la « montée » du lendemain. On s’est aussi un peu amusés avec le lama de la maison (en gardant nos distances quand même après avoir vu un allemand se faire cracher dessus un bon demi litre de bave verte).




Finalement, conseillés en fin d’après midi par un guide, on a fait la remontée de nuit (levés à 3 heures du mat, 3h15 de remontée) pour arriver au petit matin à Cruz del Condor, un pic d’où l’on peut observer les condors (uniquement le matin donc)… On doit avouer qu’on était pas tous seuls sur le pic (environ 10 touristes au mètre carré) mais les condors étaient là aussi et c’est bien l’essentiel.




Exténués par ces trois jours à la dure (eh oui nous on est plutôt habitué à boire des verres en terrasse avec le wifi à porté de main) on a sauté dans un bus de nuit pour Cusco...où l'on commence doucement à récupérer...

[ Voir les photos : Perou - Colca ]

Posté par fratiti |

2 réponses

midou blog de midou

Posté le: 13/09/08, 4:56

Je vois que vous avez suivi les conseils de Charles !!
Mais ce fameux 6000 le plus facile du monde il en est o? dans l'histoire ?!
Et j'ai un pote qui ne vous connait pas mais qui est devenu fan de votre blog ! Eh vous ?tes connus ! Je vous avais dit que je vous ferais de la pub =)

fratiti Frank et Laetitia autour du monde...

Posté le: 13/09/08, 20:14

Le 6000 en question c'est en Bolivie dans le Sud Lipiez je crois. En effet, on te monte a 5600 m en 4X4 je crois et apr?s tu marches les derniers m?tres Smile
Mais je crois pas qu'on va le faire car j'ai entendu dire qu'il y fait tr?s tr?s tr?s froid (vent glacial). En fait quand t'es en haut t'as qu'une envie c'est de redescendre au plus vite Smile
Concernant la pub faut qu'on t'en fasse aussi... tu avoir le droit ? post sp?cial d?dicace 'premier blog' sur enroutes dans les jours qui viennent !

Page 1 sur 1