Frank et Laetitia autour du monde...
Enroutes.com -> Blogs -> Frank et Laetitia autour du monde...
Agrandir la carte

Lima, Paracas et les dunes de Ica

Le 05/09/08, 2:51

-75.80108775-12.1216885

[ Situer sur la carte : Perou - Ica ][ Voir les photos : Perou - Ica ]

On est complètement tombé sous le charme de Lima qui est une vraie capitale cosmopolite, comparable aux grandes villes européennes. Parcs, jardins, avenues, grands magasins, cafés et restaurants : les habitants de Lima aiment flâner dans les rues, s’amuser, prendre du bon temps aux terrasses des cafés... Ce qui tranche pas mal avec la pauvreté des villes que nous avons croisées depuis la frontières équatorienne (Tumbes et Trujillo entre autres).




Du coup on était comme deux coqs en pâtes dans notre auberge du quartier Miraflores (bonne ambiance, tv, lecteur de dvd, internet et eau chaude 24h/24, que demander de plus ?). On a quand même trouvé le courage de se lever à 5 heures du matin lundi pour attraper le bus en direction de la réserve nationale de Paracas et des iles Balestas (surnommées les Galapagos du pauvre). Comme on a pas pu faire les Galapagos on s’est rattrapé ici, et on a pas été déçu.
Tous les matins les agences du coin organisent donc des expéditions vers les iles Balestas où séjournent environ 3 milliards d’oiseaux (pélicans, mouettes, cormorans, pingouins, oiseaux pécheurs et plongeurs donc j’ai oublié le nom), dix milles dauphins et quelques milliers de lions de mer (enfin je me trompe peut être dans les chiffres mais y en avait beaucoup quoi !).




La mer était agitée et le ciel chargé, ce qui créait une ambiance assez inquiétante, surtout avec le cris strident de centaines d’oiseaux qui tournoyaient au dessus de nos têtes.
Je crois (si j’ai bien compris le guide) que c’est ici que l’on produit la plus grosse quantité de guano de tout le continent américain. Et mine de rien le guano c’est très utile. Cà sert à faire de l’engrais. Du coup il y a plein de péruviens qui vivent de la culture du guano dans le coin !




Une fois rentrés de l’excursion aux Balestas on met le cap sur Ica à 60 kilomètres de là. Toujours sur la coté péruvienne Ica est une petite ville coloniale entourée de dunes. Et c’est pour cela que tout le monde se presse dans le coin, en particulier à Huacachina, une minuscule oasis située à 10 minutes du centre ville. Ancienne cité balnéaire huppée dans les années 60 la ville de Huacachina s’est transformée en point de départ d’excursions « sportives » dans le désert.
Quand je dis sportive je m’explique : les excursions consistent à faire un tour en Buggy, une espèce de 4x4 aménagé pour rouler dans le sable. Et la conduite des Buggy est pour le moins sportive (genre Paris-Dakar avec des conducteurs péruviens, je sais pas si vous voyez le truc...) Enfin ça doit dépendre des chauffeurs mais disons que le notre était l’un des plus dingue d’après ce que j’ai pu observer : virages en dérapage, descente à toute blinde dans les dunes, saut sur les bosses etc...) ça nous a rappelé le grand 8 de Las Vegas, c’est pour dire !




Heureusement de temps en temps le buggy s’arrête pour laisser ses occupants descendre eux-mêmes les dunes en surf des sables... c’est là que ça se complique ! Car le surf des sables çà à l’air très sympa comme çà sauf que çà n’a rien à voir avec du snowboard. C’est même plutôt casse gueule en fait. D'abord on ne peut pas prendre de virage car les fixations ne sont pas rigides, ce sont des lanières en tissu genre "ski des années 20". Ensuite la pente est plutôt raide par endroits... Bref le but du jeu consiste à descendre tout droit et tenter de s’arrêter comme on peut.
Et c’est là que Frank a fait une chute mémorable en essayant -involontairement- de battre de le record de vitesse en descente sur les fesses. Je l’ai retrouvé la tête plantée dans le sable jusqu’au cou. Plus de peur que de mal, heureusement, par contre deux jours plus tard il a encore du sable enfoncé dans les oreilles... Razz








On quitte ce soir la côte péruvienne pour retrouver nos chères montagnes, direction Arequipa et le Canyon del Colca à 800 km d’ici (altitude 2800 m). On va pouvoir ressortir nos bonnets péruviens. Cool Cool

[ Voir les photos : Perou - Ica ]

Posté par fratiti |

0 réponse

Il n'y a pas de réponses à ce message.