Les Potvin-Lachance en Australie
Enroutes.com -> Blogs -> Les Potvin-Lachance en Australie
Agrandir la carte

Anniversaires dans les îles de la grande barrière de corail

Le 28/04/11, 15:01

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Great barrier reef ]
Voir les photos : Australie - Great Barrier Reef ]

Nous avons décidé de fêter l’anniversaire de Jeanne et de Valérie en grand en prenant le bateau jusque dans les îles de la grande barrière de corail.

MAIS juste avant de s’embarquer, Jeanne a eu un petit accident (problème No.1). Elle s’est refermée la portière de la voiture sur le pouce. Ouch! Problème No. 2 : cette journée-là, la mer était très houleuse. Ça commence mal pour les filles qui ont toutes deux le mal des transports. Heureusement, on finit par arriver à l’île de Fitzroy, où nous attendent beau temps, belles chambres et plages magnifiques.

Malheureusement, dans la soirée, le pouce de Jeanne se met à gonfler et il lui fait très mal. Il faut trouver un médecin sur cette île. Heureusement, il y a une infirmière qui s’occupe d’elle. Elle appelle le service national des « royal flying doctors » et apprend qu’elle doit percer l’ongle de Jeanne pour en faire sortir le sang et la sauver de l’infection. Malheureusement, il y a eu une grosse urgence médicale la veille (un baigneur imprudent qui s’est fait piquer par l’Irukandji, la méduse mortelle) et il n’y a plus d’anesthésiant. Jeanne a donc dû vivre la médecine d’antan : on lui gèle le pouce avec de la glace et on perce l’ongle avec une aiguille chauffée au rouge. Aïe! Heureusement, on avait de l’iode. Jeanne est sauvée, soulagée, mais il faut dire qu’elle a passé un très mauvais moment. Son infirmière lui fait une petite blague en lui disant qu’on utilise les moyens du bord comme sur l’île de Robinson.

La journée du lendemain a été occupée à faire de la plongée en tuba. Toutes les heures à pratiquer le snorkel en piscine avec Valérie ont porté fruit : les enfants sont de très bons nageurs et même si les conditions ne sont pas tout-à-fait optimales, on peut voir des poissons-perroquets, des lions de mer, des coraux, des platax, un gigantesque poisson noir et blanc et des bancs composés de dizaines de milliers de petits poissons. Il y en a tellement que la mer s’obscurcit lorsqu’on nage au milieu d’eux. Pour faire de la plongée ici, il est absolument obligatoire de mettre un habit spécial pour éviter les piqûres de méduses qui peuvent être mortelles, d’où notre look un peu spécial sur les photos.

Durant la soirée, après une promenade dans l’île, on fête les filles au restaurant. On passe un très beau moment et on gâte un peu nos fêtées avec de petits cadeaux. Les enfants sont particulièrement gentils avec leur maman pour l’occasion.

Le lendemain, même s’il fait moins beau, juste avant de repartir, on fait un petit tour de kayak de mer. Juste avant de reprendre la mer, Jeanne se fait chanter « happy birthday » par le personnel de l’île, incluant l’infirmière qui l’a soignée (Phoebe) et qui nous accompagne sur le bateau. Elle reçoit un beau morceau de gâteau.

On rentre à Forrest Beach en fin de soirée.

Il ne reste que 14 jours à notre voyage... Snif!

Juste après l'intervention chirurgicale



Fitzroy island


On plonge!



Après le Grand Bleu, voici le petit bleu!



Maman et Emile en bleu!



Soir de fête!


En kayak de mer avec les enfants


La fête se poursuit juste avant le départ


Sur le bateau


Emile pilote le "60 pieds"

Voir les photos : Australie - Great Barrier Reef ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 2 réponses

Pêche au gros sur la grande barrière de corail

Le 23/04/11, 12:57

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Charter Towers ]
Voir les photos : Australie - Charter Towers ]

En plus de finir de préparer son livre, Patrice s’est payé un trip qui le « démangeait » depuis un certain temps : une partie de pêche au gros sur la grande barrière de corail. Après avoir dormi une nuit a Cairns dans une auberge de jeunesse, il s’est embarqué sur le « blue whaler » en direction du large vers 6h30, au levant. Deux heures et demie plus tard, car les meilleurs « spots » sont à plusieurs dizaines de kilomètres au large, il mettait sa ligne à l’eau en compagnie de 14 autres pêcheurs.

Résultat : il a gagné les trois concours : le plus gros poisson (un gros « nannygai »), le meilleur poisson (un « mangrove Jack ») et le plus grand nombre de poissons (9, tous des gros, alors que le deuxième meilleur en a pris 6). Il faut croire que l’expérience accumulée durant toutes ces années à perfectionner sa technique avec les petites truites de la ZEC des passes et les dorés du Lac-St-Jean ont pu être transférées ici. Il a aussi pu voir des requins-marteaux qui lorgnaient les poissons remontés ainsi que des dauphins et des poissons-volants.

9 poissons, c’est vraiment beaucoup, beaucoup trop. Il en a donné deux à de généreux australiens légèrement rétrogrades sur les bords mais tout de même sympathiques qui lui avaient offert de la bière sur le bateau et deux à nos voisins de chalet, Cathy et Frank. Il a passé une partie de la soirée à arranger ses poissons restant en pensant à Marcel qui aurait certainement pu lui donner des conseils sur le « filetage ». Quelques bons repas en perspective.

Au retour à Forrest Beach, aux enfants (pas encore couchés) qui lui ont expliqué avoir fait des prières pour que le poisson morde, il a répondu qu’ils en avaient peut-être fait un peu trop. Ces derniers étaient ravis.

Un "mangrove jack", le meilleur à manger



Un "emprereur bariolé" à gauche et un "mangrove jack" à droite



Un superbe "nannygai"


Il a fallu remettre celui-ci à l'eau : espèce en danger



J'entends d'ici la voix de Marcel qui me répète : "Le couteau doit glisser sur les arètes"

Voir les photos : Australie - Charter Towers ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 2 réponses

Dans les chutes

Le 20/04/11, 1:29

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Forrest Beach ]
Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

Nous avons aujourd’hui visité de très beaux sites de baignade : chutes, rivières de montagnes, glissades d'eau naturelles et petits lacs poissonneux. Smile

Émile et Jeanne ont notamment eu l'occasion de sauter depuis de gros rochers jusque dans l'eau. Ils sont courageux, nos enfants!!! Surpris

Émile, en voiture, nous explique que, à l’instar de sa mère et sa sœur, il ne souffre pas du mal des transports, mais bien de la grippe des transports. Rassurez-vous, il va bien. Il fait ça pour se rendre intéressant. Roulement des yeux

On se promet d'y retourner...

Jeanne et Émile en Tarzan et Jane



Papa et fiston



Les filles profitent de la chute

Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 0 réponses

Dans l’Outback australien (Jour 103)

Le 18/04/11, 12:35

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Charter Towers ]
Voir les photos : Australie - Charter Towers ]

Ce week-end, nous nous sommes enfoncés vers l'intérieur du continent pour goûter aux joies de l’Outback australien, ses animaux du désert et ses roches rouges.

Nous nous sommes d’abord perdus sur une route montagneuse, que les guides nous avaient conseillée, mais qui était finalement impraticable et nous avons dû rebrousser chemin. Une heure de montée en zig-zags et une heure de descente. Valérie et Jeanne ont le tournis. Ce détour nous a cependant permis de trouver une petite chute très charmante à laquelle nous reviendrons certainement : Little Crystal Creek.

Nous avons finalement atteint Charter Towers, une ville aujourd’hui dépeuplée qui avait pourtant explosé au début du siècle (le XXème) en raison d’une ruée vers l’or. Il y a même un ancien édifice de la bourse, où s’échangeaient les produits aurifères. Mais la ville est tout de même un peu triste, car les conditions de vie semblent difficiles et on peut sentir une certaine nostalgie dans l’air.

Nous avons logé dans un petit hôtel d’époque restauré tout-à-fait charmant. Nous avons visité les environs et avons vu d’anciens sites miniers (mines et usines de traitement) et visité des bunkers de la deuxième guerre mondiale, car la ville a aussi accueilli par le passé une base militaire américaine. Nous sommes passés à côté d’un ancien champ de mines interdit (voir photos). Nous avons finalement visité un musée d’antiquités très intéressant.

Jeanne est cette semaine en congé d’école (fin de la première étape). La température devient de plus en plus supportable car le temps devient plus sec. Il ne reste qu’un peu plus de trois semaines à notre voyage et nous comptons bien en profiter au maximum.

Merci aussi à notre 3500ème visiteur!

Les Potvin-Lachance

Jeanne en vacances d'école au port de Lucinda



Photo de l'Outback australien


Crystal Creek



Wallaby des rochers sur les ruines de l'ancienne usine de traitement d'or


Emile près du champ de mines

Voir les photos : Australie - Charter Towers ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 1 réponses

Histoires de pêche

Le 13/04/11, 5:50

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Port Douglas ]
Voir les photos : Australie - Port Douglas ]

Émile et Patrice, dans une de leurs expéditions de pêche à Lucinda, ont aperçu un crocodile de 6 pieds de long nageant en pleine mer!!! Ils ont aussi vu un pêcheur sortir un long serpent blanc et brun de 8 pieds de long. Ouache!

Dans un autre voyage de pêche, Émile pêché un gros « mud crab » (un « crabe de boue ») de 12 pouces de large! Bravo Émile! (Il fait dire que l’océan est magnifique!)

Patrice, depuis peu moustachu, continue la préparation de son livre. Si la tendance se maintient, il le terminera avant la fin du voyage.

Emile Cool



Patrice qui travaille... Triste

Voir les photos : Australie - Port Douglas ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 1 réponses

Course de crapauds à Port Douglas

Le 12/04/11, 11:53

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Port Douglas ]
Voir les photos : Australie - Port Douglas ]

Nous sommes partis de bon matin pour un week-end dans le Nord.

Après un bref passage à Cairns, nous avons poursuivi notre route vers le Nord en direction de Port Douglas. Plusieurs nous avaient dit qu’il fallait absolument aller visiter cette petite ville. Les guides annonçaient un charmant petit village de pêcheurs qui avait gardé tout son charme d’autrefois. Nous avons trouvé ça bien joli, mais somme toute assez « touristique ». Après une petite balade sur la plage et un bon souper mucho dispendios, une activité inusitée nous attendait au centre-ville, plus précisément au « Iron Bar » en soirée.

Le samedi soir, Port Douglas devient le théâtre d’une étrange tradition, à la moralité quand même un peu discutable. Il s’agit des « courses internationales de crapauds à canne à sucre » (Cane toad races) Etonn . Et « chanceux » que nous sommes, le numéro de notre billet de participation a été tiré. Et donc, Jeanne a pu, pour la première course, jouer le rôle du Jockey d’un crapaud appelé « Skippy’s love child ». La course a consisté à souffler dans une flûte de fête (celles en papier qui se déroulent et font un bruit intolérable) pour « fouetter » la motivation dudit crapaud. Ce dernier devait, pour remporter la palme, sauter en bas d’une table (le départ étant donné au milieu) et être alors acheminé manuellement par le jockey jusqu’à un seau. Skippy’s love Child a terminé troisième. Bravo Jeanne! Et maintenant, va te laver les mains!

Note éducationnelle : les « Cane Toads », venus d’Asie, ont été introduits en Australie au siècle dernier pour lutter contre un insecte qui ravageait les plants de canne à suivre. Erreur, car n’ayant pas de prédateur naturel ici (ils sont empoisonnés) ils sont passés de 1000 à 2 milliards en moins de 100 ans. Une vraie peste par ici. Ils sont responsables de la disparition de plein d’animaux, comme certains gentils marsupiaux. Il y en a d’ailleurs des dizaines qui vivent sous notre chalet, au grand plaisir de Jeanne et on en écrase malheureusement souvent sur les routes.

Émile aussi a pu participer à une course en tant que Jockey car au deuxième tour, on pouvait « acheter » un crapaud aux enchères. Nous avons acheté « Jerry Springer » pour huit dollars australiens. Émile a pris son rôle très au sérieux et a bien motivé Jerry. Il a terminé quatrième. Le grand prix nous a donc échappé.

Le lendemain matin, nous avons fait une activité un peu plus noble consistant en une longue randonnée à « Mossman Gorge » au cœur du « Daintree National Park », où nous avons vu des dindes sauvages, des belles chutes et des poissons en pleine forêt tropicale pluviale.
Nous avons ensuite passé l’après-midi à nous baigner dans la grande piscine océanique de Cairns.

Le beau temps semble enfin vouloir se pointer le bout du nez. Smile

Port Douglas Smile


C'est un départ! Se marre



Le tableau des inscrits Etonn



On rigole à Cairns Razz

Voir les photos : Australie - Port Douglas ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 2 réponses

Aventures dans la forêt pluviale

Le 03/04/11, 14:35

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Forrest Beach ]
Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

NB: Ce message décrit la dernière journée d'un voyage de 3 jours (voir les 2 messages précédents pour le récit complet...)

La route que nous avons empruntée aujourd’hui était ponctuée de petits arrêts touristiques très différents les uns des autres.

Premier arrêt : le monde du café. On y déguste un excellent café latte « local » et on tente de nous vendre un million de « patentes » liées de près ou de loin (surtout de loin) au monde du café. Deuxième arrêt : typique marché public du dimanche australien en plein air. On y verra de tout, y compris des poules que Jeanne aurait voulu adopter comme animal de compagnie. Et sa mère de lui refuser sous prétexte d’odeur.

Troisième arrêt : Le monde des cristaux. Ici, tout est minier. Et donc, il y aura des bijoutiers et des « trippeux » de minéraux. On tente de nous faire acheter de petits souvenirs dans un musée du cristal. On peut y voir de gigantesques géodes d’améthyste. Joli. Quatrième arrêt : Visite dans le Parc national Mt. Hypipamee, ou l’on peut voir un cratère de volcan. Impressionnant. Valérie cherche des serpents partout et malheureusement n’en voit pas. Jeanne voit des chenilles empoisonnées.

Cinquième arrêt : savoureux dîner à Malanda. Hamburgers de Barramundi, poisson, que Patrice tente presque à tous les matins de pêcher sur le quai en face de notre chalet (sans succès jusqu’ici), suivi d’une randonnée dans la forêt environnante, où l’on a l’immense chance d’observer un kangourou arboricole, qui est une espèce de kangourou ayant évolué pour la vie dans les arbres et qui rappelle un lémurien ou un petit singe. On y voit aussi une douzaine de tortues de rivière. Le sentier est recouvert d’une boue collante orange. Valérie cherche toujours les serpents. On lui a dit qu’il y avait des Pythons dans cette forêt. Puis, retour à la maison (Forrest Beach) en soirée. 900km abattus en 3 jours.

Marché du dimanche


Jeanne et une améthyste géante au Musée du cristal



Kangourou arboricole


Jeanne aime vraiment les rainettes

Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 2 réponses

P'tit train va loin

Le 02/04/11, 11:59

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Forrest Beach ]
Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

Nous sommes partis de bon matin prendre un train historique (le « Kuranda scenic railway ») qui traverse la forêt tropicale pluviale et nous conduit dans le magnifique petit village montagnard de Kuranda. Émile est aux anges, car il adore les trains. Nous avons passé une grande partie du trajet dehors, debout entre deux wagons, sur ce qu’on appelle « le balcon » du train. Après avoir traversé 15 tunnels, vu de magnifiques et très hautes chutes et passé près d’un volcan, nous arrivons enfin à la gare.

Après un petit dîner de sandwiches, nous redescendons en téléphérique (skyrail) qui survole durant 10km les sommets des grands arbres. C’est vraiment très haut et Patrice a un peu le vertige. Quelques arrêts et une visite guidée par un « ranger » nous permettent d’apprécier les merveilles de la forêt : plantes tropicales, paons sauvages, immenses arbres, etc. De retour à Cairns en fin de journée, nous reprenons immédiatement la route pour aller dormir dans le petit village isolé de Mareeba. Sur le chemin, on peut voir d’immenses termitières. Ce fut une très belle journée, remplie de découvertes.

Le Kuranda Scenic Railway


Emile est aux anges


Le Skyrail


Paon sauvage

Voir les photos : Australie - Forrest Beach ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 0 réponses

Sur la route de Cairns

Le 01/04/11, 11:51

-13.514431666715.2432224

[ Situer sur la carte : Australie - Mareeba, Queensland ]
Voir les photos : Australie - Mareeba, Queensland ]

Il pleut à boire debout. Encore. Eh non, la saison des pluies n’est pas encore terminée. Nous partons pour un petit « 3 jours » à la découverte de Cairns et des Tablelands. Heureusement, durant cette escapade, il ne pleuvra que lorsqu’on prendra la voiture.

Premier Arrêt : Mission Beach. Nous avons voulu nous y arrêter, car c’est la ville qui a subi le plus de dégâts lors du passage de l’ouragan YASI, le 2 février dernier. En chemin pour s’y rendre, nous avons eu la chance d’apercevoir un casoar, ces grands oiseaux colorés (genre autruche) qu’on dit très féroces, avec d’énormes griffes. Patrice voulait en voir un alors il est très heureux. Ces animaux marchent constamment et utilisent la corne qu’ils ont sur la tête pour se frayer un chemin dans les bois. Plus tard, on nous dira qu’on a été très chanceux d’en voir (et d’en photographier) un. Dîner dans un petit café qui tient encore debout, promenade sur la plage et partie d’échecs en plein air. Jeanne a aperçu un dipneuste, étrange petit poisson bondissant à poumons, capable de respirer dans les deux milieux.

Une heure plus tard, nous sommes arrivés à Cairns où nous avons passé une très belle soirée à se baigner dans une immense piscine océanique dans une ambiance surréaliste : au coucher de soleil, tout près de la mer, avec des loriquets et des chauves-souris géantes qui nous survolent, suivi d’un souper sur le BBQ. On dort dans un chic petit motel. Cairns nous a conquis. On se promet d’y revenir.

Destruction a Mission Beach


Un magnifique casoar (2m de haut)


Plage de Mission beach


Une piscine sur le bord du Pacifique, en plein centre-ville, sous les roussettes

Voir les photos : Australie - Mareeba, Queensland ]

Posté par valetpat | Poster un commentaire | 0 réponses