On the roads again ...
Enroutes.com -> Blogs -> On the roads again ...
Agrandir la carte

San Francisco - Californie - USA

Le 17/06/14, 18:44

-121.5524697058829.430696320588

[ Situer sur la carte : USA - San Francisco ]

Dimanche 15 juin, Lundi 16 juin, Mardi 17 juin 2014

3 jours entiers pour visiter San Francisco. Beaucoup de vent mais le soleil brille. Nous laissons de côté nos vêtements d'été. Nos écharpes et coupe-vent nous rendent bien service.
Notre visite de San Francisco commence par son monument le plus célèbre, le Golden Gate Bridge. Ce pont suspendu de couleur rouille orangé enjambe le détroit du Golden Gate, là ou la baie de San Francisco rencontre l'Océan Pacifique.
Nous traversons en bus les 2 kilomètres737m du pont et arrivons à Sausalito, ville ayant accueilli les hippies dans les années 1960/1970. Ils vivaient sur des bateaux-maisons (house boats), faisant de Sausalito une ville flottante unique dans la baie de San Francisco. Aujourd'hui, la ville s'est embourgeoisée et ce sont les "bobos" ayant fait fortune dans la Silicone Valley qui désormais y vivent dans des maisons luxueuses.
Sausalito a aussi la particularité d'être ensoleillée, chaude et sans brume contrairement à San Francisco, car lorsque les courants froids de l'océan Pacifique rencontrent la chaleur de la Californie, cela produit de la brume sur San Francisco.
Si bien que durant l'été, c'est souvent que San Francisco et le Golden Gate Bridge se retrouvent dans le brouillard.
Et il ne fait pas chaud ! Marc Twain aurait écrit "l'hiver le plus froid que j'ai vécu est un été à San Francisco".
Nous visitons un autre secteur, Haight Street. Rue très animée avec de jolies maisons victoriennes repeintes de couleurs vives, de longues fresques murales, héritage du mouvement hippie. Des devantures de magasins où des sacs de marijuana sont exposés et des décos burlesques de ci de là.
Nous marchons ensuite jusqu'au quartier de Mission Dolores, une église catholique construite en 1776 par les pères franciscains. C'est le plus vieil édifice de San Francisco qui a survécu à tous les tremblements de terre de la région.
Non loin de là, le Women's Building, un bâtiment de 1910 devenu en 1979 un symbole de la contribution des femmes à travers l'histoire et dans le monde. Il est recouvert de peintures murales, tout comme l'est aussi, la Balmy Alley, quelques kilomètres plus loin, qui concentre la plus grande collection de peintures murales. A l'origine, c'était le travail de deux femmes connues sous le nom de "las mujeres muralistas". Depuis 1984, c'est la célébration des cultures autochtones d'Amérique Centrale en signe de protestation contre l'intervention américaine en Amérique centrale.
Et bien sûr, nous allons voir "la maison bleue, accrochée à la colline", de Maxime Le Forestier.
San Francisco est célèbre pour ses collines situées à l'intérieur de la ville. Il y en a plus de 50. Parmi elles, les Twin Peaks (sommets jumeaux) formant l'un des plus hauts points de la ville, 281m, que nous escaladons pour avoir une vue à 360 degrés sur la ville.
Superbe point de vue, malgré un peu de brume et un vent qui souffle très, très fort.

Notre dernier jour de visite est le plus ensoleillé, le plus chaud et le moins venté.
Traversée à pied du quartier chinois pour rejoindre la Lombard street. Balade dans le parc Presidio avec de belles vues sur le Golden Gate Bridge et la baie.
Nous revenons au quai Fisherman's Wharf (quai du pêcheur) et flânons dans ses rues touristiques. Nous apprécions les spécialités de San Francisco en mangeant du "clam chowder bread bowl" (soupe épaisse de palourdes dans un pain rond). Excellent.
La jetée 39 est aussi un lieu très prisé des touristes, pour regarder les otaries qui jouent ou se battent pour obtenir un morceau de ponton.  
Nous faisons une balade en bateau, dans la baie, qui nous amène jusqu'au Golden Bridge, puis à  l'île d'Alcatraz, qui a été successivement fort militaire, prison militaire puis prison pour les prisonniers civils de 1933 à 1963.
Parmi les détenus célèbres, Al Capone, emprisonné pour fraude fiscale de 1934 à 1939, et Henri Young dont l'histoire est racontée dans le film "Meurtre à Alcatraz".
Agé de 17 ans, il est arrêté pour avoir volé 5 dollars (3€50) dans une épicerie afin de nourrir sa soeur qu'il avait à charge depuis la mort de leurs parents. Il est alors emprisonné sur Alcatraz....
Retour au centre ville en utilisant une icône de San Francisco, le "cable car", ce tramway à traction par câble, le dernier du monde à être opérationnel en permanence. Nous avons fait entièrement confiance dans son freinage dans les descentes, et avons eu raison. Nous sommes arrivés à bon port, debout en équilibre sur le marchepied ! Très amusant...une impression de manèges !
San Francisco, environ 800 000 habitants aujourd'hui, que la ruée vers l'or de 1849 fit passer en une nuit de la taille d'un petit village à celle d'une grande ville.
Berceau du "jeans" avec Levi Strauss, ville de tolérance pour les communautés hippie, gay. De nos jours, la concentration d'entreprises à dimension internationale attire les "cerveaux" du monde entier. Aussi cosmopolite que l'avait décrite Passpartout dans le tour du monde en 80 jours de Jules Verne. Du luxe mais beaucoup de pauvreté, comme en témoignent les innombrables SDF rencontrés dans toute la ville.
En bus, en métro ou en cable-car, nous l'avons bien appréciée, cette ville de San Francisco.

Posté par TDM1 |

0 réponse

Il n'y a pas de réponses à ce message.