blog de oon64
Enroutes.com -> Blogs -> blog de oon64
Agrandir la carte

Ilha Grande et Sao Paulo

Le 03/06/16, 23:24

-18.0750405517.941787

[ Situer sur la carte : Brésil - Foz do iguacu ]

Après Rio, direction donc Ilha Grande, une île couverte de végétation avec de nombreuses plages de sable fin. Grosse soirée pour commencer, je me prends une très grosse cuite avec des argentins et des françaises (à la caipirinha, vous l'auriez deviné). Tellement grosse que je ne me souviens même plus comment je suis rentré à l'auberge. Je profite de la soirée pour parfaire mon espagnol (je me suis même crû bilingue à un moment de la soirée). En y réfléchissant bien, je vois le matin que mon lit est rempli de sable, j'en déduit que j'ai sûrement dû rentrer par la plage.

Lendemain difficile donc, mais comme il pleut toute la journée (décidément la météo est contre moi!!!), je peux faire une p'tite grasse mat. Journée quasi perdue, on joue aux cartes pour faire passer le temps (j'apprends même certaines règles que je ne connaissais pas au "President", jeu de cartes mondialement connu en France!). Le jour suivant, rando en pleine forêt avec mes chaussures toutes réparées, un peu de glue et ça passe crèèème #MacGyverenpuissance. Quelques séquelles cependant avec mes premières ampoules au pied. Lors de la rando suivante, la semelle de ma chaussure me lâche encore une fois, n'est pas MacGyver qui veut finalement... Après ces grosses journées de rando, je passe une dernière journée de rêve en compagnie des argentines et françaises de l'auberge, on se prend un bateau toute la journée pour se balader de plages en plages avec un soleil magnifique. Rando, plage, bateau, ce séjour sur Ilha Grande fut très plaisant. Petit pincement au coeur en prenant le bateau de retour connaissant le programme de mes trois prochains jours.

En effet, je décide finalement de prendre un bus de nuit pour rallier Sao Paulo, sachant que j'avais déjà deux bus de nuit en suivant pour aller dans le Pantanal. Trois nuits de suite dans un bus, j'en salive d'avance!! Au total 35h de bus en trois nuits, des heures d'attente dans les terminaux de bus, finalement j'en sors pas si fatigué que ça. Je casse en plus ma ceinture au cours d'un trajet (je savais que j'avais pris du bide ces derniers temps, mais pas à ce point ^^). Et en passant, j'ai aussi dû racheter des tongues car on a (malencontreusement j'imagine) volé les miennes au bout de deux jours à Salvador. Un détail me direz vous...

Je profite d'une journée pour visiter Sao Paulo : le quartier Vila Madalena, le centre ville et le parc Ibirapuera pour se reposer un peu. Je vois dans mon guide qu'il y a le musée de l'Art de Sao Paulo. J'hésite à y aller, puis je me souviens du bonheur intense que m'a procuré la visite du musée de l'Art de Rio, je n'y vais donc pas. J'arrive après mon dernier bus de nuit à Cuiaba, là où Julien doit me rejoindre pour les deux semaines à venir. Cuiaba, ville totalement déserte un dimanche matin, absolument rien n'est ouvert à part les églises et là cathédrale. La ville est très moche, même le tramway qui était censé fonctionner pour la Coupe du monde 2014 n'est pas terminé. Bref,  me tarde déjà d'être dans le Pantanal et d'y observer un jaguar.

Posté par oon64 | Poster un commentaire | 0 réponses

Salvador et Rio de Janeiro

Le 23/05/16, 23:21

-18.0750405517.941787

[ Situer sur la carte : Brésil - Rio ]

Encore plus attendu que le prochain album de Bernard Minet, voici le premier article du blog!

Pour commencer par le commencement du début, j'arrive pour mon premier jour à Salvador de Bahia, joyau afro-brésilien du Brésil. Évidemment, pluie à l'arrivée et aussi le lendemain, j'en profite donc pour visiter le centre ville et faire quelques musées et églises histoire de se culturer un peu. Le jour suivant comme le beau temps était de la partie, je me précipite sur une plage de l'île d'Itaparica pour y déguster une p'tite caipirinha. Plage, caipirinha, filles en bikini : la triplette magique me direz vous! Petite anecdote au passage, des locaux ont plusieurs fois dessiné des dollars sur la plage avec une machette (on était quelques touristes devant un resto), c'était un peu flippant... mais ça m'a fait rire Smile.

Ah oui, j'avais oublié mais pendant mon vol Francfort-Salvador, une dame a commencé à crier et courrir dans tout l'avion et à implorer Jésus (mais il n'est pas venu...), apparemment elle avait pris des cachets de valium, ça a pas dû lui faire que du bien. L'équipage a même demandé s'il y avait un médecin à bord, pour peu je me serais crû dans "Y-a-t-il un pilote dans l'avion?" (j'étais à deux doigts de prendre les commandes de l'avion ^^). Ça m'a mis dans l'ambiance direct! Pour finir mon séjour à Salvador, soirée tout en musique avec des troupes de percussionnistes qui jouent toutes les semaines dans les rues du centre ville. Ambiance garantie!

Direction ensuite Rio, et là encore belote et rebelote, il pleut à mon arrivée à l'aéroport (averse même!!) et aussi le lendemain. Même sentence qu'à Salvador, j'en profite pour visiter le centre ville avec église/monastère/musée et compagnie (dont le musée de l'art de Rio, et c'est là où je me dis que je comprends vraiment rien à l'art... Smile). Premier jour de beau temps à Rio et direction le Corcovado histoire d'aller taper la bise au Christ. Comme je suis pas une tafiotte, je ne prends pas le petit train comme tout le monde et c'est parti pour 2h de rando. Après avoir croisé quelques singes avec qui j'ai fait des bastons de regards, j'arrive enfin au sommet et là je vois... je vois... je vois JÉSUS! Je l'ai regardé, il m'a regarde, je l'ai regardé, il a regardé mon téléphone, j'ai appuyé sur un bouton. Bref, j'ai pris un selfie avec le Christ. Tout excité à l'idée d'avoir une vue de dingue sur la baie de Rio, je me précipite sur le bord de la falaise (et ouais moi je suis un ouf!) et là... GROS échec! Des nuages de partout, à peine je peux entrevoir le stade Maracanã de là-haut. Après y être resté 3h, ces saletés de nuages ne partiront pas. Grosse déception au final, surtout que j'ai perdu mes cuisses et mes mollets avec cette rando un peu difficile (et une semelle de ma chaussure a aussi rendu l'âme).

Je me rattrape le lendemain en montant au Pain de Sucre. Cette fois je fais ma tafiotte et je prends le téléphérique (faut dire que j'ai encore mal aux jambes de la veille #fautquejefassedusport). La vue de Rio est magnifique, le prix du téléphérique fait mal aux fesses, mais bon ça valait largement le coup d'y monter. Je peux même voir le putain de Christ de là-haut. Après une petite caipirinha sur la plage de Copacabana, je pars aller voir un match de futchébol entre le Vasco de Gaga et Tupi. J'aurais préféré aller au Maracanã mais il est fermé à cause des JO. Ambiance de malade pendant tout le match, on était situé juste à côté du kop des supporters, un bon match de foot quoi! Enfin, après avoir perdu mes jambes la veille, je perds cette fois-ci mes oreilles... 

Premières impressions plutôt donc bonnes du Brésil, même si la météo n'a pas toujours été au rendez-vous. Quelques difficultés pour communiquer vu que je ne maîtrise pas vraiment le portugais. Mais bon en parlant mi-espagnol, mi-anglais, mi-francais, mi-figue mi-raisin, on arrive toujours à se faire comprendre Smile (faut dire que les principales choses que je demande sont "uma caipirinha por favor"). Premiers bonnes impressions des brésiliennes également qui sont... euh... comment dire... hum... enfin voilà quoi. Sans commentaires Wink. Direction maintenant Ilha Grande, une petite île paradisiaque pour profiter de la plage et des sentiers de randonnée.

Posté par oon64 | Poster un commentaire | 0 réponses

Le grand départ

Le 15/05/16, 23:17

-18.0750405517.941787

[ Situer sur la carte : Brésil - Foz do iguacu ]

Voilà, après des mois de préparatifs mon tour du monde commence aujourd'hui. Le stress commence à monter tout doucement, j'ai pu dire au revoir à toute la famille et aux amis. D'ailleurs, je ne reviendrais pas sur la dernière soirée sur Paris avec les potes qui fut très très sage et surtout (non) alcoolisée.

Petite anecdote : le taxi qui devait m'emmener à l'aéroport ne viendra jamais... (autant que les emmerdes commencent dès le premier jour histoire de se mettre dans le bain d'entrée Smile). Un grand merci à Pierre et Émilie de s'être levé à 3h du mat pour m'emmener. 

Première étape le Brésil. Me tarde déjà de prendre une petite petite caipirinha et de mater des strings sur la plage.

Les premières photos arriveront très vite.

Posté par oon64 | Poster un commentaire | 0 réponses