Coréespondances
Enroutes.com -> Blogs -> Coréespondances
Agrandir la carte

Vietnam J8: visite d'HCMC en 24 heures !

Le 20/07/11, 13:13

107.258622216.29910666

[ Situer sur la carte : Vietnam - Saigon ][ Voir les photos : Vietnam - Saigon ]

[  Heureux ]

Compte tenu de nos plans pour demain, le 21, nous savons qu’il nous faut être efficaces aujourd’hui pour ne pas avoir de regrets ! Au programme : le Reunification Palace (lieu symbolique car il hébergeait le gouvernement du Sud Viet Nam jusqu’en 1975 lorsqu’il fut pris d’assaut par les Nordistes qui donnèrent ainsi le coup de grâce au Sud) ; le War Remnant’s Museum (musée sur les souffrances du peuple vietnamien pendant la guerre avec notamment un focus sur l’Agent Orange, ensemble de produits chimiques avec lesquels les Américains estimèrent bon arroser les civils pendant le conflit) et pour finir une longue balade dans les rues de la ville.

Nous prenons tout d’abord le temps de bien petit déjeuner dans un café non loin de l’hôtel où j’aurai le « malheur » de suivre le conseil de Claire et prendre un « grand » jus de pastèque : on me servira un breuvage d’un bon litre que j’aurai donc du mal à finir ! A noter que le cœur de la ville est constitué d’énormes avenues trafiquées desquelles partent des multitudes de minuscules ruelles où se trouvent la plupart des restaurants et hôtels et où nous prenons par exemple ce petit déjeuner.

Nous partons donc pour notre première étape ! La route est agréable car nous traversons des parcs et pouvons capturer en photo la conduite « sportive » de nos chers compères Vietnamiens. Il nous faudra par la suite contourner toute l’enceinte du Reunification Palace pour atteindre l’entrée ouverte aux touristes et là c’est le ravissement ! Tout simplement impressionnant ! Le bâtiment est comparable au Palais Ceaucescu de Bucarest : d’opulentes fontaines trônent dans la cour ; de nombreux véhicules militaires reposent dans les méandres du jardin et surtout, le bâtiment semble contenir des milliers de pièces .. et nous ne savons pas encore qu’il cache des souterrains labyrinthiques ! Pour une fois le palais est très bien entretenu : nous avons l’impression de reculer dans le temps et revenir en ce 30 avril 1975 où un blindé nord-vietnamien enfonce le portail d’entrée et un soldat armé du drapeau Nord Vietnamien s’empare du Palais (le Président sud-vietnamien nommé à peine 40 heures plus tôt lui annonce qu’il est disposé à lui céder le pouvoir ; le soldat, raconte le mythe, répond qu’il est inutile de parler de la cession de quelque chose qu’on ne détient pas). La visite est un vrai régal de touriste (nous sommes tout de même consternés face aux mœurs des touristes vietnamiens qui s’efforcent de toucher à tout objet qu’ils trouvent sur leur passage allant jusqu’à s’asseoir dans les fauteuils et soulever les téléphones ou encore pire à taper de toutes leurs forces sur les ustensiles de cuisine pour en tester la résistance). Nous visitons les différentes salles (salles de réception de hauts fonctionnaires internationaux ; salles de réunion ; salles de réflexion stratégique et ainsi de suite). Mais aussi les chambres à coucher pour le personnel travaillant dans le bâtiment ; le bureau du Président ; les salles à manger ; les salles de jeu et/ou repos. Sur le toit se trouve une énorme salle aux baies vitrées qui offre une vue incroyable sur les jardins et la ville mais aussi sur le toit où était aménagée une piste d’atterrissage pour hélicoptères et où se trouve exposé un des modèles utilisés par le président. Mais le meilleur reste encore à venir : les souterrains ! Des centaines de chambres de pilotage militaire, renseignement, sécurité et coordination jonchent d’étroits couloirs sans fin ! On est tout simplement au cœur du sujet ! La visite finit sur les cuisines servant à nourrir tout ce beau monde et avec l’exposition d’une part des automobiles utilisées par le Président et, d’autre part une exposition photo des fonctionnaires reçus dans le Palais dont Fillon et, à maintes reprises, notre Jacko national !

Puis nous nous octroyons une pause repas (léger après le petit-déjeuner !) chez le meilleur glacier de la ville dixit le Lonely ! Nous nous offrons des belles coupes agrémentées de jus rafraîchissants ! Le tout en terrasse avec une belle vue sur les câbles électriques caractérisant le paysage de Saigon. Puis, place au War Remant’s Museum. Dur de trouver les bons mots pour un tel « spectacle ». Le but assumé du Musée est d’illustrer la souffrance des civils au cours de la guerre. Nous aurons donc droit à des photos de corps déchiquetés, de tortures, de violences en tous genres puis, place à l’Agent Orange. Cocktail néfaste de produits chimiques (le napalm n’ayant pas été le seul à être utilisé) largués par les Etats-Unis pour battre la résistance nordiste pendant la guerre. Les effets ont été ravageurs sur le coup mais, comme Tchernobyl, toute personne ayant été exposée à ces produits a fini par donner au jour des enfants malformés (là aussi on a droit à des dizaines d’histoires et photos brutes de décoffrage) si elle n’a pas dû lutter contre des cancers ou autres maladies engendrées par ces produits. Pas la peine de commenter tout ça, rien qu’un profond dégoût. Nous finissons sur une exposition de photos prises par des journalistes du monde entier qui ont trouvé la mort au Viet Nam. De superbes clichés sur lesquels l’on devine l’ombre de la mort. Le musée atteint probablement son but (nous avons également droit à la visite dans la cour de véhicules militaires mais surtout de reproduction de cellules où les résistants étaient placés et torturés dans des conditions atroces) même s’il ne faut pas oublier de rester objectif. Pas la peine en effet de rajouter « beautiful » ou « outstanding » à tout bout de champ et sur chaque histoire de Vietnamien ayant souffert pendant la guerre.

Nous partons l’esprit alourdi par ces images nous balader dans la ville. Pas grand-chose à signaler : les grandes villes vietnamiennes sont loin d’être paisibles et faites pour se promener. Nous regarderons donc autour de nous sans en garder probablement de grandes traces.

Nous rentrons finalement à l’hôtel avant d’aller dîner dans une de ces fameuses petites ruelles. J’aurai droit à un plat entièrement présenté dans une noix de coco flambée qui, malgré le plaisir des yeux, sera décevant niveau goût. Motivés pour profiter de notre dernière vraie soirée dans ce pays nous enchaînons dans un des bars avec terrasse qui caractérisent la partie touristique de la ville (beaucoup plus « branchée » que Hanoi). Un très bon moment au Go² !

Et demain, déjà le dernier jour au Vietnam !
Edo

[ Voir les photos : Vietnam - Saigon ]

Posté par edoclaire |

0 réponse

Il n'y a pas de réponses à ce message.