Les Guiguittes on the road
Enroutes.com -> Blogs -> Les Guiguittes on the road
Agrandir la carte

Jungle fever

Le 30/05/16, 18:21

111.6228582867.5920584

[ Situer sur la carte : Malaisie - Mulu ]

Le mois de mai est propice aux ponts voire aux aqueducs en France, eh bien en Malaisie aussi ! Le week-end dernier fut donc un week-end de 4 jours et nous sommes partis dans le Sarawak, état voisin de Sabah ( toujours sur l'île de Bornéo), explorer le parc de Mulu. Un couple d'amis nous accompagnait ainsi que leur délicieux petit garçon.

le Mulu gunung est une réserve gigantesque faisant partie de l'UNESCO, abritant une faune importante sous une flore luxuriante.

Le village est très petit en lui même et l'on y accède exclusivement que par les voies aériennes ou fluviales, aucune route y menant n'ayant encore été construite.

Nous avons donc d'abord pris un petit avion à hélices de KK (2h de retard on ne sait ps pourquoi) , nous sommes posés au bout de 3/4 h à Miri pour l'émigration et sommes repartis dans le même avion pour une 1/2 h de vol et enfin atterrir à Mulu, destination finale.

Dépaysement total déjà rien que dans ce minuscule mais très pratique aéroport. Une navette nous attendait pour nous amener à l'un des deux hôtels du parc.

Une fois sur place, nous nous sommes renseigné afin de réserver un guide et une excursion. Plusieurs circuits existent, que l'on peut faire seuls ou avec un guide. Nous avons préféré la deuxième solution craignant de passer à côté de certaines choses et grand bien nous a pris.

La première sortie a eu pour but, après une marche de plus de deux heures, de visiter la Bath cave (grotte aux chauve-souris) et d'arriver pour l'heure de leur sortie quotidienne. Je m'attendais à faire un trek en pleine jungle, genre Bob Morane, pas du tout. Chemins bien balisés pratiquement tout en plancher de bois, carrossables pour tout le monde, tourisme très organisé et très canalisé.

Nous étions un petit groupe d'une dizaine de personnes (une famille malaisienne de KL et nous) et notre guide a été particulièrement patient, agréable et intéressant. Il nous a fait voir toute une variété de petits animaux que je n'aurais certainement pas vu sans son aide dont les plus curieux et aussi les plus "invisibles" étaient les phasmes. On en a vu de toutes sortes mais même le nez dessus, ce n'est pas évident de les repérer.

Je pensais voir des singes et de gros oiseaux mais, si moi je n'ai rien vu, je ne doute pas une seule seconde avoir été observée et épiée à qui mieux mieux par de mystérieuses paires d'yeux...

Après cette belle ballade, nous voici dans les grottes. Des grottes immenses, d'une hauteur majestueuse et abritant des millions et des millions de chauve-souris de plusieurs espèces. Les anfractuosités de la roche semblent être drapées d'un rideau de satin noir et soyeux, mouvant et bruissant, ondulant sous leur impulsion. Dans la grotte règne une chaleur moite. L'odeur aussi est presque palpable tant il y a d'épaisseur de guano. De toutes petites hirondelles cohabitent aussi dans cette immense caverne, ces hirondelles dont les nids attirent tout particulièrement les amateurs de cuisine chinoise.
Après une visite approfondie de cette immense caverne, nous sommes sortis pour admirer l'envol des chauves-souris, qui, comme muent par le même signal, sortent toutes en même temps, obstruant momentanément le ciel par un énorme nuage noir et arachnéen : superbe ! dommage que la pluie avait décidé de se mêler à cet instant magique... Nous avons ensuite rebroussé chemin sous de bonnes averses intermittentes mais romantiquement éclairés par de minuscules lucioles. Vraiment sympa !

Le lendemain, nous sommes partis par la rivière afin de visiter un village ancestral, acheter un peu d'artisanat local et explorer deux autres grottes, toutes très différentes les unes des autres. Là c'était plutôt une faune aquatique qui y avait élu domicile car c'était tout un réseau de rivières souterraines qui les sculptait, rognait et les élaborant. Très beau aussi toutes ces stalactites, mites et tutti quanti. Après avoir beaucoup monté et descendu de marches, nous nous sommes baigné dans une cuvette naturelle dans laquelle nous avons eu un peu de mal à rentrer tant elle était fraîche. Mais ayant pris un bon coup de chaud dans nos dernières explorations, cela a été un vrai bonheur de jouer à la Manon des sources.

Nous avons pique-niqué au bord de l'eau et sommes rentrés à l'hôtel, ayant réservé une dernière sortie. Malheureusement un orage important a joué les troubles fêtes et malgré notre motivation, nous n'avons pas pu repartir en ballade.

Nous avons passé un très bon moment à Mulu mais malheureusement on n'a pas pu faire tout ce que nous avions programmé, notamment la ballade dans la canopée et la visite des pinacles... Tant pis, il faudra qu'on revienne.

Posté par pgil2290 | Poster un commentaire | 0 réponses