Ceylan
Enroutes.com -> Blogs -> Ceylan
Agrandir la carte

Buddhangala Rock

Le 27/08/14, 9:51

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Ampara ]
Voir les photos : Sri Lanka - Ampara ]

Le Buddhangala ROck Hermitage, haut de 150m est le point culminant de la région et offre une vue panoramique sur une nature sauvage.
Les explications d'un moine dévoile les particularités spirituelles du site.
Il serait vieux de 1800 ans et quand l'ancien temple fut fouillé en 1964, on découvrit un coffret en or contenant une dent du Bouddha. La relique est conservée dans le dagoba. Dans une ancienne grotte en surplomb, une vitrine contient des trésors, dont un squelette humain utilisé par les moines pour la méditation.
L'ermitage se situe à 7km d'Ampara.
Comptez 700Rs en tuktuk A/R et attente.

Voir les photos : Sri Lanka - Ampara ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses

Histoire d'Inde

Le 21/05/14, 10:17

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Dikwella ]
Voir les photos : Sri Lanka - Dikwella ]

Une histoire d’Inde

Pour mieux comprendre ce problème je peux vous raconter une histoire d’Inde. Aux temps de Bouddha il y avait un personnage très riche. Il eut beaucoup de capacités pour gagner de l’argent. Il instruisait ses employés de la façon suivante : nous devons accumuler comme les termites, ces petites fourmis blanches qui construisent petit à petit des grandes termitières, des châteaux pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur. Tous les jours il ajoute quelque chose à son palais. C’était sa façon d’augmenter ses richesses. D’ailleurs cet homme était très avare – il ne donnait rien de ce qu’il avait à personne. Aussi a-t-il interdit à ses employés de donner n’importe quoi à quelqu’un d’autre. Il voulait devenir encore plus riche. Il a même caché des trésors dans son palais dans des lieux secrets pour que ses proches et ses employés ne puissent pas les trouver.

Un jour il mourut. Son fils devint le propriétaire du palais. Son père prit renaissance près du palais dans une famille très pauvre. La naissance du bébé augmenta encore la misère de cette famille. Quand le garçon eut quatre ans, sa mère lui donna un bol pour qu’il mendie son pain. En faisant la mendicité il arriva devant le palais qu’il avait construit dans sa vie antérieure. Il eut une sensation de « déjà vu » devant cette maison, et il voulut y entrer. Les gardiens ne le laissèrent pas passer, mais lui, avec les expériences de sa vie antérieure, put trouver la façon d’y accéder sans être aperçu. Les enfants de la famille riche le virent dans le jardin, et ils crièrent tout de suite : pisæch ! (Cela signifie un esprit qui hante les vieux châteaux). Les gardiens vinrent, et ils attrapèrent le gosse pour le mettre dehors. Bouddha vit la situation avec ses yeux divins, et il apparut alors. Il expliqua aux habitants du palais médusés, comment ce garçon misérable avait pu échapper au contrôle des gardiens. Il leur confia aussi qu’il y avait des trésors enfouis dans le jardin que le garçon pouvait leur montrer. Ils suivirent les conseils de Bouddha et les indications du garçon misérable et ils trouvèrent effectivement les trésors enterrés. C’est ainsi qu’ils réalisèrent que le garçon mendiant était en connexion kamique avec l’ancien propriétaire.

Nous pouvons comprendre à travers cette histoire que nos actions de générosité ou d’avarice ne restent pas sans conséquence à l’égard de notre vie ultérieure. Les gardiens de cette histoire avaient suivi les ordres de leur ancien patron de ne rien donner aux mendiants ; c’est pour cela que le pauvre garçon mendiant ne reçut rien des habitants riches du palais. Les conséquences kamiques des actions d’impiété retourneront sans pitié à celui qui les a pratiquées. Si nous ne donnons rien aux autres, nous ne recevrons rien d’eux parce que les actions produisent leurs réactions. Nous ne pouvons pas espérer quelque chose que nous n’avons pas pratiquée. Par contre nous pouvons être certains que notre investissement dans les actions généreuses aura ses fruits salutaires.

Une autre morale de cette histoire est que les richesses et les pouvoirs de ce monde ne nous appartiennent pas en réalité. La personne morte a dépensé beaucoup d’argent à payer ses employés mais ils obéissent désormais à quelqu’un d’autre. Les investissements dans les richesses terrestres s’enterrent avec nous, et n’ont aucune utilité posthume.

De toutes façons nous ne pouvons pas éviter la mort. L’heure de la mort arrive, nous sommes obligés de partir. Dans le Dhammapada, Bouddha déclare : « ni dans l’air, ni dans les profondeurs de l’océan, ni dans les hauteurs des rochers, nulle part dans le monde entier il n’existe aucune place où l’homme puisse trouver un abri contre la mort. »

http://www.buddhaline.net/Enseignements

Voir les photos : Sri Lanka - Dikwella ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses

Temples

Le 06/05/14, 9:22

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Dondra ]
Voir les photos : Sri Lanka - Dondra ]

Temple de Dondra







Temple de Ambalagonda


Voir les photos : Sri Lanka - Dondra ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses

Arbre de la Bodhi

Le 06/05/14, 9:18

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Galle ]
Voir les photos : Sri Lanka - Galle ]

L'arbre de la Bodhi décore les cours de nombreux temples, un symbole national important.
C'est sous un de ces arbres que le Bouddha aurait connu l'éveil ; Bodhi signifiant 'illumination'



Voir les photos : Sri Lanka - Galle ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses

Drapeau bouddhique

Le 27/04/14, 14:17

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Matara ]
Voir les photos : Sri Lanka - Matara ]

L’illustration représentant le drapeau est publiée dans le journal Sarasavi Sandaresa du 17 avril 1885, puis il est hissé pour la première fois le 28 avril 1885 au temple Dipaduttamarama dans le quartier de Kotahena à Colombo par Migettuwatte Gunananda Thera. Ce jour est le premier Vesak célébré officiellement sous domination britannique, une victoire du courant bouddhiste nationaliste cingalais dont le nouveau drapeau devient un des signes de reconnaissance




Le drapeau utilise les 5 couleurs dégagées par l'aura du Bouddha au moment de son Éveil. Ces cinq couleurs représentent les cinq sources de perfectionnement indispensables à la pratique bouddhique.

Cinq bandes verticales unies se succèdent :

le bleu, symbole de la méditation ;
le jaune clair, pour la « pensée juste » ;
le rouge, pour l'énergie spirituelle ;
le blanc, pour la « foi sereine » ;
la couleur orangée, pour l'intelligence, est un composé des quatre couleurs précédentes, car l'intelligence est considérée comme la synthèse des qualités que ces couleurs symbolisent et rappelle le safran des robes de moines.
La sixième bande verticale, constituée d'une combinaison de bandes rectangulaires des cinq autres couleurs empilées verticalement, représente un composé de ces même cinq couleurs du spectre de l'aura du Siddhartha Gautama, mélange de couleurs désigné sous le nom de Prabashvara (en), («l'essence de la lumière») et liée à la "grande joie" ou "félicité"

Voir les photos : Sri Lanka - Matara ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses

Les 4 nobles vérités

Le 11/04/14, 16:24

[ Categorie : Le bouddhisme ]

-4.14874678722.48689244

[ Situer sur la carte : Sri Lanka - Dikwella ]
Voir les photos : Sri Lanka - Dikwella ]

A Sarnath, devant les ascètes qu'il a quitté quelques jours plus tôt, le Bouddha profère les 4 nobles vérités de toute existance humaine.
- La vie est souffrance (ou insatisfaction), au-delà de la souffrance physique.
- La souffrance résulte du désir et de l'attachement.
- La fin de la souffrance et la libération résultent de l'élimination du désir et de l'attachement.
- L'extinction du désir et de l'attachement peut s'obstenir en suivant un chemin moral, la voie médiane, entre ascétisme stérile et hédonisme méprisable.

Voir les photos : Sri Lanka - Dikwella ]

Posté par farfadette | Poster un commentaire | 0 réponses