blog de titi et van
Enroutes.com -> Blogs -> blog de titi et van
Agrandir la carte

La Lune dans tous ses états

Le 11/06/14, 8:28

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Faaa ]
Voir les photos : Polynésie française - Faaa ]

04/06/12 : Eclipse partielle de Lune, Alice Springs, Australie:




14/04/14 Lune Rouge à Tahiti, Polynésie Française:

Voir les photos : Polynésie française - Faaa ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

… et BONNE ANNEE 2014 !!

Le 02/01/14, 1:39

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Chili - Rapanui ]
Voir les photos : Chili - Rapanui ]

Voir les photos : Chili - Rapanui ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Baptême de Parapente à Tahiti

Le 19/11/13, 0:53

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Punaauia pk 15,2 ]

[  Heureux ]

Ce dimanche, sympathique petite virée dans les airs:

http://youtu.be/Vx0ryc5Dj_4


bisous à tous

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Week-end magique à Moorea

Le 16/10/13, 3:06

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Moorea ]
Voir les photos : Polynésie française - Moorea ]

[  Aux anges ]

Ce week-end, nous sommes allés à Moorea avec des amis.
Non seulement le soleil était au rendez-vous, mais nous avons surtout passé un dimanche magique, entourés d'animaux marins.

N'ayant pas trouvé de pêcheurs prêts à nous emmener hors du lagon pour voir les baleines, nous avons fait appel à un prestataire de services. Il faut admettre qu'en arrivant, nous étions prêts à faire demi-tour: on m'avait annoncé un maximum de 8 passagers et nous étions 12. Nous craignions qu'ils ne respectent pas les animaux et qu'ils foncent dessus avec le bateau.

Nous avons été agréablement surpris, tous autant que nous sommes, car leur attitude était super: pas de course-poursuite baleine-bateau pour les montrer aux touristes, pas d'acharnement, et quand nous nous sommes mis à l'eau, le moniteur, Jo, encadrait tout le monde, histoire que personne ne dépasse les limites. Nous ne nous sommes jamais approchés du baleineau, ni de la maman, c'est toujours eux qui sont venus à nous.

Le comportement de l'équipe était le même avec les tortues et les dauphins.

Alors voilà, après deux essais de rencontre avec des mâles, deux belles tortues et une flopée de dauphins, nous avons rencontré maman baleine et son "petit". Il faut savoir qu'il pèse environ 400kg à la naissance et qu'il peut prendre 50kg/jour.

Nous avons eu une chance inouïe: la maman se sentait en confiance et a laissé son petit jouer avec nous durant 1h.
Au début, nous étions tous impressionné par cet animal gracieux et inoffensif mais gigantesque. A vrai dire, ça fait quand même un peu peur, surtout que le baleineau venait de plus en plus près de nous et que Jo nous avait dit de ne surtout pas bouger dans un cas comme ça car le petit n'a pas encore conscience de sa taille... OUPS Smile

Plus le temps passait, plus la relation de confiance s'établissait entre lui et nous, touristes un peu perdus dans le grand Bleu avec nos palmes, masques et tubas et lui, à l'aise, dans son élément.
Pendant 1h, il a fait des allers-retours entre sa mère, au fond, et nous, à la surface. Il nous regardait vraiment, amusé, curieux et tellement doux, semblant voler dans l'eau, malgré sa demi-tonne (minimum).

Nous avons vu la maman deux fois. Elle dormait tranquillement au fond de la mer et remontait toutes les 20 minutes environ, pour respirer. Il faut voir l'immensité de cet animal. Wouahou!!

La vidéo est peut-être plus parlante...

Cela dit amis voyageurs, si vous êtes à Moorea et que vous entendez parler d'un certain Jerôme, qui propose des "sorties baleines" et que dans son équipe, il y a un certain Jo et Nico, vous saurez que c'est d'eux dont je parle.

Des bisous

https://www.youtube.com/watch?v=_DeKcOMiDqQ


Titi et Van



Voir les photos : Polynésie française - Moorea ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

La randonnée du Plateau de la Tamanu et ses oranges sauvages

Le 17/08/13, 0:43

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Plateau de la tamanu ]
Voir les photos : Polynésie française - Plateau De La Tamanu ]

[  Heureux ]

Hier nous sommes allés au Plateau de la Tamanu, dans la vallée de la Punaruu pour faire une petite randonnée.

Enfin, pas si petite que ça: 7h aller-retour et 400m de dénivelé la première heure.
Heureusement qu'il y a des cordes, car parfois, ça relève plus de l'escalade que de la marche.

Accompagnés de Davy, Mireya, Mahatu et Tavi, nous nous sommes arrêtés au refuge du Plateau, où les porteurs d'oranges s'arrêtent, avant de continuer pendant 2h, pour atteindre le plateau des orangers sauvages.

Ces grimpeurs vont grimper aux orangers pour atteindre les fruits. Ils redescendent ensuite ce difficile chemin avec pas moins de 80kg d'oranges réparties en 2x40kg aux extrémités d'un bambou. Chapeau bas!

Après avoir fait cette rando, nous ne négocierons plus le prix des oranges, car elles se méritent vraiment.

Bonne nuit à tous

Titi et Van

Voir les photos : Polynésie française - Plateau De La Tamanu ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Patente

Le 03/08/13, 0:28

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Baie de punaauia ]
Voir les photos : Polynésie française - Baie De Punaauia ]

[  Heureux ]

Bonjour Bonjour,

Infos pour les personnes qui souhaitent s'installer ici et donc travailler.
Pour ceux qui ne veulent pas être salariés ou qui ne peuvent pas (c'est mon cas, en tant que belge), il y a la patente et son statut qu'on peut comparer à celui de "auto entrepreneur".

Pour obtenir cette patente, il faut :
- une adresse postale (donc un contrat de bail),
- une photocopie d'une pièce d'identité,
- 2 photos
- 5000XPF si votre patente dépend de la Chambre de Commerce et de l'Industrie
- C'est gratuit si vous dépendez de la Direction des Impôts et des Contributions Publiques.

L'adresse de la CCISM : 41 Rue du Docteur Cassiau, Papeete (pas loin de la cathédrale)
L'adresse de la DICP:11 Avenue Pouvanaa, Papeete (au carrefour avec l'avenue Destremeau)

Le numéro "tahiti" qu'on vous demandera sur les factures que vous établirez est l'équivalent du numéro SIREN ou SIRET en métropole.

En y allant tôt le matin (ça ouvre à 7h30), vous ne ferez pas la file.

Personnellement, mon travail ne me demande pas de local. J'ai donc mis "itinérant" sur mon dossier d'inscription.
Si le vôtre en nécessite un, et que vous souhaitez travailler depuis chez vous, et que vous êtes en location, il faut demander une autorisation écrite au bailleur.

Il y a plusieurs taux et formules d'imposition. Celui des Très Petites Entreprises (TPE), est intéressant pour débuter car vous êtes exonérés d'impôts pendant les 3 premières années si le chiffre d'affaire ne dépasse pas 2 000 000 XPF/an.

Une fois que vous avez tous ces papiers, vous pouvez aller vous inscrire à la CPS (équivalent de la Sécu) sauf si vous résidez en Polynésie depuis moins de 6 mois.
Dans ce cas, soit vous payez plein pot (plus de 7000XPF/mois), soit vous attendez!
En tant que patenté, vous dépendrez du régime des non salariés (RNS).

J'espère que ces infos seront utiles.

Je vous laisse sur une note plus paradisiaque:


Voir les photos : Polynésie française - Baie De Punaauia ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Heiva Tu'aro ma'ohi

Le 15/07/13, 6:19

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Baie de punaauia ]
Voir les photos : Polynésie française - Baie De Punaauia ]

[  Heureux ]

Ce dimanche, nous sommes allés à la Pointe des pêcheurs, au Musée de Tahiti et ses îles, pour voir le Heiva Tu'aro ma'ohi.

Ce sont des concours variés qui respectent des règles traditionnelles, tant au niveau de l'habillement que du concours en tant que tel.

Pour les épreuves de lancer de javelots, (en équipe), il y a 8 manches de 7 minutes de jeu. Il faut viser une coco qui est à 9,5m de haut le plus de fois possible;

Pour le lever de pierre, nous avons assisté à 3 catégories: lourd, super lourd et extra lourd, avec respectivement une pierre de 120, 148 et 160 kg à soulever le plus rapidement possible, depuis le sol jusqu'à l'épaule et, à la stabiliser, une seule main au contact de la pierre, pendant un certain temps. Autant vous dire que nous avons vu de véritables forces de la nature;

Pour les épreuves de coprah, il s'agit d'ouvrir, en un minimum de temps, 115 noix de cocos entières, à en extraire entièrement la pulpe, à la stocker dans un sac prévu à cet effet et à nettoyer l'emplacement;
le plus rapide n'a mis que 19 minutes, soit environ 6 cocos par minute.

Les candidats doivent porter un pareo ainsi qu'une couronne végétale (feuilles ou fleurs) et ne porter aucun bijou, sauf l'alliance qui est autorisée. Ils doivent également venir avec leur propre matériel (javelots et coprah).

On vous laisse découvrir tout ça en photos.

En tout cas, c'était un dimanche comme on les aime: balade au bord de la mer pour rejoindre le Heiva, découverte, et le retour, toujours sur la plage.

On vous embrasse

Nana

Voir les photos : Polynésie française - Baie De Punaauia ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

coucher de soleil de rêve, encore et toujours

Le 26/06/13, 4:41

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Punaauia ]
Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

[  Aux anges ]

Voilà le spectacle que nous offre le soleil sur l'île de Moorea tous les soirs.

On se régale.

Bisous à tous

Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Déjà une semaine

Le 18/06/13, 5:52

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Punaauia ]
Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

[  Heureux ]

Bonjour à tous,

Une semaine après notre arrivée, voici un petit topo:

On a trouvé une maison, située à deux kilomètres du boulot de Titi. Donc, pas d'embouteillage le matin et pas de temps perdu sur la route.
La maison comporte tout le "luxe" européen mais apporte sa petite touche d'exotisme par sa situation. En effet, elle est située à moins de 100m du lagon, on pourra donc aller se baigner tous les jours !

Le boulot de Titi se passe bien, il a rencontré collègues et patron et tout le monde semblait l'attendre de pied ferme.

De mon côté, je continue mes recherches pour pouvoir travailler en tant qu'étrangère.
Dès que j'aurais des infos fiables et vérifiées, j'expliquerai tout ça sur le blog; ça peut servir à d'autres personnes.

Quoi qu'il en soit, je suis certaine de vite trouver une solution.

On vous embrasse fort

Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

ia orana Fenua

Le 11/06/13, 6:11

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Polynésie française - Punaauia ]
Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

[  Heureux ]

Bonjour à tous,

Près de 6 mois après notre retour du Tour du Monde et plus de 17 000 km en France et en Belgique, ce blog reprend vie.

En effet, comme quoi les choses s'enchainent, suite à notre premier voyage, Titi a été contacté pour du boulot en Polynésie Française, sur l'île de Tahiti.

Après un (long) voyage de 22h, nous sommes arrivés ici samedi soir (heure locale), soit dimanche matin pour l'Europe.

Accueillis par Davy, Mireya, Mahatu et Tavy, nous avons reçu de beaux et très odorants colliers de fleurs.

Nous sommes aujourd'hui à la recherche d'une petite maison, avec deux chambres dans l'idéal, pour pouvoir vous recevoir.

Nous avons hâte de découvrir les secrets de cette île et de les partager avec vous.

Ce soir, en voulant cuisiner un bon poisson cru à la coco, nous avons voulu ouvrir la coco comme Poema nous l'avait montré sauf que pour nous, ce n'était pas une machette mais un couteau à pain. Résultat : coco 1 - couteau 0 lol


A bientôt

Bisous

Titi et Van

Voir les photos : Polynésie française - Punaauia ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

La fin du voyage…c'est pas la Fin du Monde

Le 09/01/13, 17:52

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Argentine - Buenos aires ]
Voir les photos : Argentine - Buenos Aires ]

[  Amus ]

Ci-dessous le texte tel que nous l'avions écrit le 22 décembre, non posté car pas d'accès internet :


ça y est, nous voilà à l'ultime étape de notre magnifique périple.
Ces onze superbes mois se sont terminé avec la découverte de Buenos Aires, durant 3 jours, où nous avons été très bien accueillis par Hernán, Sofía et Lila, pour qui c'était la première expérience de Couchsurfing.
Nous espérons leur avoir donné envie de recommencer.

L'avion décolle dans quelques heures. Nous sommes déjà à l'aéroport.

Maintenant, c'est le RETOUR, chez nous, ou plutôt chez nos parents, pour retrouver nos familles et nos amis.

L'arrivée risque d'être mouvementée entre Noel, Nouvel An et les nombreuses questions qu'on va nous poser. Ensuite, il faudra trouver de nouveaux projets pour ne pas trop s'enfoncer dans la mélancolie du voyage terminé.

L'intensité de ce que nous avons vécu cette année risque d'être difficile à exprimer et à partager, et d'être parfois trop omniprésente pour nos proches.
Cette expérience aura peut-être créé un décalage qui nous fait un peu peur aujourd'hui.

Bisous à tous et joyeuses fêtes.

Voir les photos : Argentine - Buenos Aires ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Buenos Aires

Le 21/12/12, 14:38

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Argentine - Buenos aires ]
Voir les photos : Argentine - Buenos Aires ]

[  Heureux ]

Nous voilà à Buenos Aires depuis quelques jours et mis à part le froid d'hier, tout va bien. Finalement, trois jours seront suffisants et grâce à nos Couchsurfers, on a plein de bons plans. Ce soir, PARILLA au menu, c'est-à-dire l'équivalent de l'Asado Ururayen, du Braai sud africain ou du barbecue européen.
MIAM
En plus, la viande ici est vraiment bonne.
Avant-hier, nous leur avons cuisiné un boeuf bourguignon qui était fameux.
Départ demain soir, pour l'instant on en profite à fond.

L'été est arrivé ce matin, nous avons retrouvé un beau grand ciel bleu et nos 30degrés auxquels on s'étaient bien habitués.

A Bientôt

Voir les photos : Argentine - Buenos Aires ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Au revoir Uruguay

Le 18/12/12, 19:16

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Uruguay - Colonia sacramento ]
Voir les photos : Uruguay - Colonia Sacramento ]

Voilà, dans une demi-heure, Eduardo viendra nous chercher pour nous emmener au port où nous prendrons un bateau (ça va de soi) pour nous rendre à Buenos Aires.

Etant donné que ça fait un an qu'on sait que Buenos Aires sera notre dernière étape, ça nous fait tout drôle: on sait qu'on a encore 3 jours pleins pour en profiter mais cette étape a déjà un petit goût amer de retour.

Amer: pas tant que ça!! Fêter Noel loin de nos familles n'aurait pas été bien et en plus, Noel avec 35 degrés, c'est pas vraiment Noel. La magie n'y est pas. Et puis, les guirelandes lumineuses sur des palmiers, ça le fait pas!!

Eduardo est là, on y va,

A bientôt depuis Buenos Aires Wink

Van et Titi

Voir les photos : Uruguay - Colonia Sacramento ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Uruguay, Happy Birthday et Jamais sans mon Maté.

Le 09/12/12, 20:13

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Uruguay - Mercedes ]
Voir les photos : Uruguay - Mercedes ]

[  Cool ]

Ce soir, on vous écrit depuis les Ramblas de Mercedes en Uruguay (et Mercedes pas en Argentine.) Celles de Barcelone n'ont qu'à bien se tenir.

L'Uruguay, ce chaleureux pays, le plus petit d'Amérique Latine nous a conquis. Le bon accueil et le sourire nous rappelle un petit quelque chose du Laos.
Nous découvrons un pays très rural, avec 3 à 4 vaches par habitant, de grandes étendues cultivées (ici ils viennent de couper le blé) et de vastes forêts d'eucalyptus.

Sur ces Ramblas nous profitons du rythme local, qui ralentit en début d'après-midi pour reprendre vie en fin de journée. Ici, n'essayez pas de faire vos courses entre midi et 16h et ne souhaitez pas manger avant 21h.

Tout le monde se retrouve ici en buvant le fameux maté, dont on ne vous a pas encore parlé : ici, (depuis l'Argentine) environ 3 personnes sur 4 boivent ce "thé" addictif. Ils en ont même développé un sixième sens: celui de ne jamais se séparer du thermos (parfois plusieurs litres) et du Bol à Maté.

C'en est vraiment impressionnant!

Ce thermos, tout de cuir vêtu, contient de l'eau chaude le matin et de l'eau gelée le reste de la journée. Seuls les anciens le boivent chaud en fin de journée.

Uruguay, Happy Birthday : Tout comme l'Argentine et le Paraguay, l'Uruguay a fêté l'année dernière ses 200 ans. Même la Belgique est plus jeune…

Nous passerons encore une dizaine de jours ici avant d'atteindre notre dernière étape : Buenos Aires.

NB: Concernant Salto, notre précédente étape, n'hésitez pas à passer au Zoo, méconnu mais qui mérite plus de visiteurs. En effet, bien que les cages ne soient pas aux "normes européennes", ils font leur maximum pour le bien-être des animaux et ont besoin de plus de dons: le zoo étant entièrement gratuit.


Titi et Van

Voir les photos : Uruguay - Mercedes ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Erreur photos

Le 06/12/12, 15:05

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Uruguay - Salto ]
Voir les photos : Uruguay - Salto ]

Bonjour à tous,

Je ne sais pas ce qu'il se passe mais je ne parviens pas à mettre de photos en ligne.

Il y a aussi une autre erreur : Google Map ne reconnait pas la ville de FOZ DO IGUACU au Brésil donc toutes les photos des chutes du côté brésilien sont classées sous " Paraguay - Iguassu".

Voilà

Van et Titi

Ah, et Joyeuse Saint Nicolas à ceux qui ont été sages Wink

Voir les photos : Uruguay - Salto ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Curuzu machin ou une loooongue journée

Le 06/12/12, 3:22

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Uruguay - Salto ]
Voir les photos : Uruguay - Salto ]

[  Heureux ]

Après la visite des missions jésuites de Trinidad (Paraguay), nous avons retraversé la frontière paraguyo-argentine pour revenir sur nos pas, à Posadas.

De là, bus de nuit pour Curuzu Machin, et arrivée prévue vers 5h du matin. Avec un peu de chance, le bus aura du retard et nous arriverons à une heure décente. Que nenni!! Les bus argentins sont bien à l'heure.

Petite precision qui a son importance : Vanessa s'est profondément endormie pendant les 6h de trajet et Titi n'a pa fermé l'oeil de la nuit, surveillant les sacs.

L'objectif était de trouver une ville sans touristes au milieu de cette région argentine. Mission accomplie, nous arrivons dans une ville si peu touristique qu'il n'y a même pas d'hébergement.

Et ce n'est pas à défaut d'avoir cherché... Il y a bien un hôtel, une pension de famille et un camping, mais l'hôtel est hors de prix pour des backpackers, la pension de famille accueille des travailleurs et est complète et le camping n'a ni douche ni casiers pour laisser les sacs en sécurité. Et je vous assure qu'avec cette chaleur, la douche est indispensable, surtout que nous ne pensons pas y passer une nuit mais plusieurs...

Nous voilà donc largués dans cette ville où les gens sont supers accueillants et où nous aimerions rester quelques jours. Titi tombe de sommeil, Vanessa est en forme mais ce soleil écrasant limite nos déplacements. Il faut savoir qu'à 9h du matin, il fait déja un petit 30 degrés et que l'ombre se fait rare.

Bref, après quelques emplettes et quelques bons fou-rires, nous décidons de prendre un bus pour Concordia, ville frontalière avec l'Uruguay. Titi est content, il va pouvoir dormir dans le bus...enfin!!

5h plus tard, nous y voilà. Et evidemment, pas d'auberge, mais un camping! Malheureusement pour nous, il pleut et nous voilà contraints d'aller dans un hôtel...
Le lendemain, nous passons la frontière en bateau, direction Salto, Uruguay.

Cette fois, ne voulant plus être pigeonnés, nous avons préparé notre arrivée et nous débarquons avec une adresse en poche : celle de l'auberge, membre de Hostelling International, "SALTO HOSTEL". Chers voyageurs qui lisez ce blog, un conseil, n'y allez pas !

En effet, lorsque nous arrivons sur place, l'hostel est fermé! Sur leur site internet, ils ont oublié de préciser que l'hostel est fermé de décembre à mars (la haute saison) : un comble!

C'est finalement un mal pour un bien puisque nous sommes maintenant à l'HOSTEL DEL JARDIN, un peu plus cher certes, mais vraiment très accueillant!!

Ce soir, nous venons d'engloutir un ASADO (un BBQ local), soit 1, 100Kg de viande rien que pour nous, acheté à la boucherie d'à côté et dégusté dans le sympathique jardin de l'hôtel, accompagné d'un bon verre de vin Uruguayen. Qui a dit que seuls les Argentins savaient faire du vin en Amérique Latine ?

Nous sommes en plus ravis du sourire Uruguayen qui nous a manqué en Argentine...

Nous avons en plus découvert une autre façon de découper la viande, qui n'existe pas chez nous!


Bon appétit à tous!!

Voir les photos : Uruguay - Salto ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses

Chapeau les Jésuites

Le 05/12/12, 17:53

7.737347610531.83445807368

[ Situer sur la carte : Paraguay - Trinidad ]
Voir les photos : Paraguay - Trinidad ]

[  Choqué ]

Nous voulions revenir sur les missions Jésuites, après avoir vu celle de Trinidad au Paraguay:

Les Jésuites avaient créé ces missions au début du XVII s. (XVIII pour Trinidad) pour protéger les Indiens Guaranis persécutés à la fois par les Conquistadores espagnols et les chasseurs d'esclaves portugais (les "Bandeirantes").

Il y avait au départ 60 missions réparties entre les actuels Paraguay, Argentine et Brésil dont 30 ont été complètement détruites.

La Compagnie de Jésus avait réussi la prouesse de construire des villages de 4000 à 6000 personnes, avec seulement deux pères Jésuites pour superviser les Indiens Guaranis. Ils construisaient la partie principale du village (notamment la gigantesque église) en peu de temps: 6 ans pour Trinidad. (cf. photos)

Ces communautés vivaient paisiblement en conservant les traditions guaranis mixées avec des règles jésuites.
Chaque famille possédait une maison et un lopin de terre qu'elle travaillait pour ses propres besoins et chaque membre de la communauté travaillait dans une parcelle commune (la parcelle de Dieu), qui servait à nourrir les veuves et concernant le surplus, il était vendu pour développer la communauté.

Malheuresement pour elles, ces communautés devenaient si prospères et indépendantes de la Couronne Espagnole que le Roi ordonna le bannissement des Jésuites en 1767.

Comme quoi les puissants n'ont jamais aimé qu on marche sur leurs plate-bandes et qu'on puisse s'émanciper librement.
Dommage.

Après ça, les missions ont été administrées par les Espagnols qui exploitaient les Guaranis qui sont donc repartis dans la jungle ou dans les villes.

Lorsqu'on voit ces missions, on mesure l'ampleur de ces constructions jamais égalées depuis...

Voir les photos : Paraguay - Trinidad ]

Posté par titi et van | Poster un commentaire | 0 réponses