Blog Voyage Enroutes.com  
 
Login:
   Mot de passe:
    Auto  
 
   

Blogs de voyage enroutes.com




Les Canaries

Capitale : Las Palmas de Gran Canaria
Continent : Afrique de l'Ouest
Devise : Euro (EUR)
Langue : Espagnol

Fuseau horaire : GMT
Heure d'hiver : pas d'heure d'hiver
photo Les Canaries
 
 

Itinéraires conseillés Les Canaries

A voir : Tenerife (parc national, jardin botanique), La Palma, Grande Canarie, forêt sub-tropicale Bosque del Cedro, Hierro, le désert de Del Jable à Fuerteventura, Lanzarote, le parc du Garajonay, les paysages volcaniques.


A faire : Activités balnéaires, canoéisme sur l'île de Tenerife, planche à voile, surf, visite du musée ethnographique et archéologique de Valverde, observation des oiseaux.
La période idéale : Juin est le mois le plus régulier de l’année, avec des températures agréables, peu de vent et pas de pluie. Le soleil est garanti en juillet et août.

Sur l’île de Tenerife vous pourrez découvrir la Laguna, le parc national du Teide, la Santa Cruz de Tenerife ainsi que la capitale. Les villages de Garachico, Orotava et Masca vous raviront, ainsi que le massif de Teno et le village de Los Silos. A Taganana, visitez le parc national d’Anaga et à Puerto de la Cruz, le jardin botanique.

Dans l’île de Gran Canaria, vous pourrez admirer la capitale et las Palmas avec son musée des Canaries et le Jardin Canario. Visitez aussi les villages de Teror, Arucas et Galdar. Et dans le centre de l’île, Roque Nublo et Roque Bentayga. Enfin, baladez-vous dans le village d’Artenara et sur les dunes de Maspalomas

À Lanzarote, se trouve le parc national de Timanfaya, le village de Teguise, le jardin de Cactus, Jameos del Agua, le musée agricole El Patio et Arrecife, la capitale, qui vont surprendront et fascineront.

Sur l’île de Fuerteventura, visitez les villages de Betancuria, Pájara, Antigua et La Oliva. Avec la plage de Cofete, celle de Sotavento de Jandía et les dunes de Corralejo. Parfaites, pour la tranquillité et le repos.

Sur la cinquième île, La Palma, découvrez Santa Cruz, la capitale. Ainsi que le parc national Caldera de Taburiente , le Volcan Teneguía à Fuencaliente, le roque de los Muchachos et la Nuestra Señora de las Nieves. Et n’oubliez pas de visitez les villages de Los Llanos de Aridane et El Paso.

À La Gomera, se trouve le parc national de Garajonay qui raviront les amoureux de la marche. Ils pourront aussi visitez San Sebastián, la capitale, les villages de Arure, Agulo, Hermigua ainsi que le canyon de Valle Gran Rey et faire le tour de l’île.

Enfin, sur la dernière et septième île, El Hierro, vous pourrez visiter la pinède de El Pinar, gravirent le Pic de Malpaso, admirer la vue depuis la Pointe d’Orchilla. Mais aussi flâner le long de la plage de Verodal, faire le tour de l’île et visiter le mirador de la Peña.

Nous vous conseillons pour découvrir les îles différentes possibilités de séjour :
Vous pourrez arriver à Lanzarote avec une escapade en ferry à Fuerteventura ou vice-versa.

De même, vous pourrez passer votre séjour entre Tenerife et Gomera grâce au ferry. Faire un séjour de randonnée à Tenerife, La Palma ou La Gomera. Mais aussi un séjour découverte avec les parcs nationaux à Tenerife, La Gomera, La Palma et Lanzarote.

Vous pourrez de même avoir un aperçu de la diversité des îles (paysages désertiques et forêts), en découvrant Lanzarote et La Palma ou bien Fuerteventura, Tenerife et La Gomera. Si vous disposez de temps, prenez les ferries qui relient La Palma, La Gomera et El Hierro, les îles les plus reculées et les plus authentiques.

Pour les amoureux des plages de rêves, nous vous conseillons d’éviter les zones les plus concentrés (les plus beaux, certes, les spéculateurs immobiliers ne sont pas bêtes), mais plutôt d’aller découvrir les plages plus cachées donc préservées du tourisme de masse.
L’architecte César Manrique, natif de l’île de Lanzarote, s’est longtemps battu pour empêcher la construction de cages à touristes semblables à celles des îles voisines. Résultat : un paysage sobre, composé de maisons blanches et basses qui contrastent avec l’aridité des champs de lave. De nos jours, on peut parcourir la presque totalité de l’île sans même réaliser qu’elle possède trois grands centres balnéaires ramassés, mais bien dissimulés (Puerto del Carmen, Playa Blanca et Costa Teguise, ce dernier étant le plus aéré). Du reste, Lanzarote est bien pourvue en plages belles et tranquilles. Les amateurs de surf choisiront la baie de Famara au nord, ou la magnifique Playa El Risco, d’accès difficile, mais que l’on peut atteindre en bateau depuis La Graciosa, l’île d’en face. Les naturistes opteront pour Playa El Palo, non loin du Jardin de Cactus. Tandis qu’au sud, on pourra se rendre à la très préservée plage Papagayo dans un parc naturel ou encore, pour les amateurs du calme absolu, aux piscines naturelles entre les salins de Janubio et Punta Ginés.

Fuerteventura possède sans doute les plus longues plages de tout l’archipel. En plus, elle a l’avantage d’être une île très grande, déserte et venteuse... le paradis des surfeurs, quoi ! Et même quand les hordes de touristes déferlent au beau milieu de l’hiver, il y a toujours et encore de la place pour tout le monde, en particulier du côté des dunes de Corralejo, assez spectaculaires. La plus forte concentration de vacanciers se trouve justement à Corralejo et à El Cotillo dans le nord, puis dans la péninsule de Jandía dans le sud. On ne saurait vous conseiller la superbe plage de Cofete, au sud-ouest, la plus vierge de toutes, car d’accès difficile et un peu éloignée de la plupart des infrastructures hôtelières, ce qui vous fera une longue journée à la mer. Mais vous ne le regretterez pas.

Gran Canaria reste, hélas, l’île la plus saccagée par le béton. Les dunes de Maspalomas ont échappé aux promoteurs immobiliers et font aujourd'hui partie d'un parc naturel. Toute la zone sud, entre San Agustín et Puerto Rico est reliée par une voie express débordant de centres commerciaux et d’établissements hôteliers en tous genres. La Grande Canarie est sans doute plus intéressante côté montagne, mais si vous tenez absolument à fouler du sable, alors la seule plage que l’on peut vous conseiller est celle de Güi-Güi à l’est, à laquelle on accède soit à pied par un long chemin depuis Tasartico, soit en bateau de pêche depuis Puerto de Mogán ou Tasarte. On peut même y camper la nuit en demandant l’autorisation au siège du ministère de l’Environnement à Las Palmas.

Les " rôtissoires " de Tenerife sont regroupées dans la pointe sud de cette île en forme de canard, notamment à Los Cristianos et Las Américas. Comme dans le cas de la Grande Canarie, l’intérêt de cette île réside surtout dans ses espaces naturels protégés, ses forêts et ses charmants villages. La plage la plus sympathique est celle de las Teresitas, près de Santa Cruz, la capitale. Paradoxalement, il ne s’agit pas d’une plage naturelle, car on a importé le sable du Sahara. Néanmoins, elle reste la plus humaine.

La Gomera est peu touchée par le tourisme sédentaire. On la visite le plus souvent en excursion journalière depuis Tenerife, en particulier le centre où se situe le parc national de Garajonay. En conséquence, les plages de sable noir demeurent assez intactes. Essayez celles de La Rajita et La Calera au sud ou Agulo et La Caleta au nord.
Enfin, La Palma offre quelques belles criques avec du sable noir comme celle de La Zamora à Fuencaliente (dans le sud), Puerto Naos et Tazacorte à l’ouest.
 

 

Où sont-ils ?



© 2015 | Editeur

Partenaires: Guide voyage