blog de pjoly16
Enroutes.com -> Blogs -> blog de pjoly16
Agrandir la carte

Boue, fumerolles, orgues et macaques

Le 06/05/19, 23:51

-17.900620777864.5721286333

[ Situer sur la carte : Islande - Borgarfjörður eystri ][ Voir les photos : Islande - Borgarfjörður Eystri ]

La journée devait nous emmener à Borgarfjodur Eystri, petit village en bout de fjord réputé pour ses macaques (en langue Bernadettaise – macareux en français). Elle a néanmoins commencé par une longue balade autour des pseudo-cratères de Skutustadagigar. Malgré leur apparence, ces cones volcaniques n’ont jamais soufflé de la lave, mais de l’eau qui a été emprisonnée sous une coulée de lave.
Nous sommes ensuite retournés à Hverir, où nous avions fait halte la veille, pour observer de plus près les nombreuses marmites de boue bouillonnante.



L’étape suivante nous a conduit à Krafla, où nous sommes restés plusieurs heures, le temps de gravir la crête d’un volcan dont le cratère renfermait un lac a demi gelé, et dont la dernière éruption date de 1984, puis de traverser son champ de lave d’où s’échappent encore de nombreuses fumerolles.

Après une bonne centaine de kilomètres, nous avons atteint le Canyon Studlagil dont les parois sont des orgues de basalte. L’accès est faiblement aménagé et un peu dangereux : il faut s’agripper à une corde le long d’une pente herbeuse plongeant directement dans le canyon afin d’atteindre un petit replat d’où le fond et les parois sont observables.



Le GPS nous a ensuite envoyé sur une piste non-goudronnée interminable qui nous a conduit à franchir un col en pleine montagne d’où nous avions une vue magnifique sur la côte nord-est du pays. Puis la piste a replongé dans la vallée d’un fjord où se trouve un unique petit village, et notre hôtel. Cette voie d’accès est l’unique moyen d’arriver à ce village – nous sommes vraiment au bout du monde. L’hôtelier est venu nous accueillir à la voiture et nous a proposé une repas « à la bonne franquette ». Comme le soleil pointait encore ses derniers rayons (en fait, il ne fait jamais nuit – même lorsque le soleil est couché, entre 23h00 et 3h00 du matin, il subsiste une réelle clarté – un peu comme lorsque le ciel est très nuageux en France), nous sommes parti voir les macrameux (la langue bernadettaise évolue très vite, il faut suivre) avant de rentrer nous coucher.

[ Voir les photos : Islande - Borgarfjörður Eystri ]

Posté par pjoly16 |

0 réponse

Il n'y a pas de réponses à ce message.