melinalexenamericalatina
Enroutes.com -> Blogs -> melinalexenamericalatina
Agrandir la carte

Machu Picchu, merveille du monde (et machine a fric)

Le 20/01/17, 17:05

-74.7905847778-11.2799911

[ Situer sur la carte : Perou - Cusco ]

Après la visite de Cusco et de sa Vallée Sacrée, l'étape obligatoire était bien sûr le fameux Machu Picchu.
Au départ, on voulait le faire par nous même ou alors partir pour un treck de plusieurs jours pour y arriver. Mais on a très vite abandonné l'idée du treck vu les prix proposés par les agences, le moins cher était 350$ pour 3 nuit et 4 jours (on nous a même proposé un treck pour 900$ chacun...).
Nous avons donc regardé pour y aller par nous même et on s'est rendu compte que tout mis bout à bout, nous en aurions pour quasiment le même prix que ce que proposaient les agences. Nous avons donc pris le tour via notre hôtel à 130$ chacun pour 2 nuits et 3 jours tout inclus.

Le premier jour, le départ est à 7h30. On prend un bus direction Hydroélectrica, dernier point accessible par la route. On en aura pour 7h de bus, pause déjeuner inclus. A 14h30, on arrive à destination et on débute la marche de 2h00 pour Aguas Calientes ou Machu Picchu pueblo (pour les plus flemmards ou les plus riches, il y a un train qui part pour 30$, au final la SNCF n'est pas si cher).


Après cette petite randonnée le long des rails, sous la pluie et sans réel sentier (ça fait rêver hein ?) mais quand même avec un décor à la Jurassic Park, nous voilà arrivés à Aguas Calientes. On se retrouve comme la plupart des touristes sur la place toujours sous la pluie en attendant que notre guide nous amène à notre hôtel. Et pour une fois, on est agréablement surpris puisqu'on a une belle chambre !

Le lendemain, c'est réveil a 4h pour aller attendre le bus (il y a la solution plus économique de monter à pied, 2500 marches en 2h mais après notre étape à Huaraz, Mélina ne se sentait pas en forme pour le faire). En arrivant à 4h30 il y a déjà une queue impressionnante. En attendant le premier bus qui part à 5h30, on voulait se prendre un café mais on a vite abandonné l'idée en voyant les prix, aussi cher qu'à Paris.
Après une petite demi heure de bus, on arrive à l'entrée du célèbre Machu Picchu. Et la encore il y a énormément de monde...



Étant donné que notre guide nous avez donné rendez-vous à 6h40, nous montons en vitesse voir le mirador avant qu'il y ai trop de monde. La vue est magnifique même si le brouillard est bien présent. On fait quelques photos et on redescend pour retrouver notre guide..



Après une petite visite guidée de 2h, nous voilà de nouveau libres et nous remontons au mirador avec l'espoir d'en voir plus qu'à 6h !
Et coup de chance, le brouillard s'est en grande partie levé ! On se pose et on profite de la vue, cette cité perchée au milieu de montagnes verdoyantes est vraiment majestueuse, et le petit brouillard donne un aspect mystérieux, pas déplaisant.



Puis à 10h30 nous redescendons à pied cette fois ci. 1h15 plus tard nous arrivons à notre hôtel..
L'après-midi, ça sera repos pour nous, surtout qu'il pleut.
Et le lendemain, nous voilà de nouveau reparti le long des rails afin de récupérer notre bus à Hydroélectrica.

Pour conclure sur cet "incontournable d'Amérique du Sud", l'endroit vaut vraiment la peine d'être vu mais tout ce business autour gâche un peu la chose, et la gentillesse et l'amabilité des péruviens, généralement très agréables, disparaît vite là-bas.
Enfin nous avons fait le tour en 3 jours mais il est largement faisable en 2 pour les gens pressés, ça ne nous faisait juste pas rêver d'enchaîner la visite du site, la marche et les 6h de bus.

En tous cas, maintenant qu'on a vu le Machu Picchu, on peut mourir tranquilles !

Posté par melinalex |

2 réponses

Valbo

Posté le: 21/01/17, 0:20

Bravo, rien ne vous arrête, mais venez mourir à Valbo vous n'avez encore pas tout vu içi..........ce serait dommage! Je plaisante bien sûr, soyez bien prudents Gros Gros bisous et à bientôt

Invité

Posté le: 26/01/17, 11:17

les photos font rêvées mais que de monde au départ...ça, ça ne fait pas trop rêver... Mais bientôt la Bolivie et surtout le chili pour retrouver de l'authenticité Bonne poursuite dans votre périple et Bonjour à Julian Mamimamou

Page 1 sur 1